Basket
170609_mercilasigarmy.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Thopmson
Actualités Pleins feux sur Bamberg

Pleins feux sur Bamberg

logo BambergDans la semaine des sommets, la SIG affronte Bamberg ce mercredi. Pour la première fois depuis cinq ans, le club bavarois ne participe pas à l’Euroleague. Eliminé dès les quarts de finale de play-offs en juin dernier par Quakenbruck, les Allemands doivent leur participation à l’Eurocup à leur seconde place en saison régulière. Coup de projecteur sur une équipe qui a bien changé depuis la confrontation de la saison dernière à l’étage supérieur…

Sans Euroleague, la reconstruction a eu lieu à tous les étages; huit joueurs cadres partis, mais aussi le manager général et le coach Chris Flemming, l’homme aux 11 trophées. Son remplaçant, Andrea Trinchieri, a été élu coach de l’année 2014 en Eurocup avec Kazan. La mise en place n’a pas été facile. Conséquences, une victoire et une défaite surprise à Braunschweig en championnat, une défaite en Eurocup sur le paquet de Reggio Emilia en début de saison. Remaniements, mais également coups durs ! Les blessures de deux joueurs n’y ont pas aidé. Carlon Brown, arrivé de l’Hapoel Tel Aviv, s’est déchiré le cartilage du genou droit et est out plusieurs mois. Cet arrière shooteur devait être le principal atout offensif du club… qui pensait lui avoir trouvé un remplaçant avec Josh Shipp. Mais, 48h après avoir posé ses valises, il n’a pas satisfait aux tests médicaux et a dû repartir. Le second blessé est l’ancien palois Josh Duncan. À la recherche d’un poste 4 « moderne », le club avait choisi le 3eme joueur le plus adroit à 3pts du championnat israélien, courtisé par le champion d’Europe, le Maccabi Tel Aviv. Blessé en préparation, il a dû laisser ses partenaires.

thompson2

Ryan Thompson a déjà inscrit 35 points dans un match cette saison.

Des recrues de choix

Mais depuis quelque temps, le club va mieux : cinq victoires en championnat, deux en Eurocup et aucune défaite. Ces résultats sont dus aux autres excellents joueurs de l’équipe, mais aussi, à l’arrivée du pigiste médical Mindaugas Katelynas. Arrivé en Bavière après trois campagnes d’Euroleague et trois d’Eurocup, le Lituanien de 31 ans apporte son expérience. All star en Lituanie en 2013, c’est un ailier-fort qui aime s’écarter et qui apporte, du haut de ses 206cm, un réel danger en attaque et de la rugosité en défense. Parmi les joueurs cadres, Ryan Thompson. Arrivé d’Ostende, il s’était fait remarqué lors du QR d’Euroleague 2013/14 (15pts et 16 d’évaluation en trois matches). Champion de Belgique et vainqueur de la coupe 2014, il était également le meilleur marqueur du championnat 2013. Très adroit (54,5%) il est très complet et polyvalent. Ce poste 2/3 est un « slasher player » : athlétique, rapide, percutant et redoutable sur ses drives. Meilleur marqueur de l’équipe, il est aussi celui qui tente le plus de tirs. À ses côtés, évolue un combo-guard connu en France, Bradley Wanamaker. Passé par Limoges en 2012/13, il ressort d’une bonne saison en Italie avec Pistoia (16,2pts, 4rbs, 4,7passes). C’est un joueur de devoir, parfait relais du coach sur le terrain. Il est athlétique, très agressif et bon défenseur (héritage de NCAA avec Pittsburg connu pour sa défense). En attaque il est souvent redoutable, avec 52% de réussite (5eme joueur le plus adroit en Italie l’année dernière). À la mène, on trouve l’international Letton, Janis Strelnieks. Demi-finaliste de la dernière Eurocup avec Kiev, il a remporté la coupe et le championnat ukrainien. Bien que jeune, il est doté d’un excellent QI basket. À 24 ans, il entame déjà sa 6eme campagne européenne. Excellent passeur, il peut être aussi un shooteur très dangereux. Pour compléter ce cinq majeur, le pivot américain Trevor Mbakwe. Auteur d’une excellente saison de rookie 2013/14 avec Rome (10,7pts, 10,1rbs, 1,5contres en 28min) il a fini meilleur contreur du championnat et deuxième aux rebonds derrière… O.D. Anosike. Il porta l’équipe en demi-finale de play-offs en réalisant sept doubles-doubles en huit matches! Invité par Lebron James lui-même (!), à participer à son académie en 2011, il est très suivi. Défenseur hors-pair, rebondeur acharné et doté d’un excellent timing, c’est un poison dans la raquette.

theis

Daniel Theis, l'avenir du basket allemand.

Quelle place dans cet effectif pour les joueurs nationaux ? Si sur le banc on trouve quelques joueurs allemands peu utilisés comme Dennis Kramer (fils de l’ancien coach de la Mannschaft), le jeune poste 2 Andreas Obst, ou encore Daniel Schmidt déjà présent l’année dernière, l’attention se portera surtout sur trois joueurs. Le premier, Daniel Theis, représente l’avenir du basket allemand. Ce pivot de 22ans arrive d’Ulm. Élu meilleur jeune du dernier championnat, il a signé deux ans pour Bamberg avec un ‘’buy out’’ pour la NBA. Premier choix du coach cet été, il a décidé de le responsabiliser (22’ en moyenne). Doté d’une intensité et d’une dureté incroyable pour son âge, c’est aussi un puissant attaquant. Le second joueur allemand le plus utilisé est Karsten Tadda. Il fait parti “des meubles” de Brose Bamberg où il a été formé. Tadda se donne toujours à 100% pour défendre les couleurs de “son” club. Défenseur rugueux, il a grandement participé aux sept derniers titres. Enfin Elias Harris, un temps convoité par les Lakers de Los Angeles, apporte au scoring avec près de 11 pts de moyenne. Formé à Gonzaga au côté de David Stockton (fils de…), c’est un joueur très adroit à qui il ne faut pas laisser le panier ouvert.

Franklin Tellier

Bamberg en chiffres

En championnat

Club fondé en 1955

6 fois champion d’Allemagne : 2005, 2007, 2010, 2011, 2012 et 2013

4 coupes d’Allemagne : 1992, 2010, 2011 et 2012

4 trophées des champions: 2007, 2010, 2011 et 2012

4eme club le plus titré du pays

Promu en Bundesliga en 1970, 1982, 1984 (relégation en seconde division en 1979 et 1983)

chiffresEn coupe d’Europe

  • Première participation : coupe Korac 1977/78.
  • Nombre de participation avant cette année: 19 (voir tableau de résumé)
  • Meilleur résultat: TOP16 Euroleague en 2006 et 2013.
  • Bilan global: 71 victoires et 115 défaites
  • Bilan face aux français(Montpellier, Nancy, Cholet, Gravelines et deux fois la SIG) : 7 victoires et 5 défaites
  • Bilan face à la SIG: 3 victoires et 1 défaite