Basket
170609_mercilasigarmy.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Schilb
Actualités Pleins feux sur Paris-Levallois

Pleins feux sur Paris-Levallois

logoPLPour boucler la phase aller du premier tour d’Eurocup, la SIG se déplace ce mardi à Paris-Levallois. 5e du dernier championnat et quart de finaliste des play-offs 2014, le club de la capitale se voulait ambitieux, à l’aube de l’exercice 2014/15. Hélas, les résultats actuels ne répondent pas aux attentes du club.

Trois victoires, quatre défaites en ProA et une victoire, trois défaites en Eurocup : voila les maigres ratios de l’équipe de Gregor Beugnot. Mais l’histoire retient, qu’il y a un an, quasiment jour pour jour, la SIG accueillait un PL convalescent (2 victoires et 7 défaites ProA et Eurocup) et avait perdu 88-89, lançant ainsi une série de 7 victoires consécutives des Parisiens. Moralité ? Toujours se méfier d’une bête blessée!

Un trio redoutable
ford green

Sharrod Ford - Mike Green, l'axe 5-1 de Paris-Levallois est redoutable.

Les joueurs du crû 2014/15 du Paris-Levallois doivent inspirer sérieux, rigueur et discipline aux SIGmen, sous faute de revenir avec une première défaite en Eurocup. Si l’enfer n’est pas (encore) ce qui guette leurs adversaires à domicile, le PL détient déjà son Cerbère symbolisé par le trio majeur : Mike Green, Blake Schilb et Sharrod Ford. Le plus connu est Blake Schilb. Arrivé en France en 2009 à Chalon-sur-Saône, il y remporta la coupe de France 2011 et réalisa le triplé championnat, coupe et semaine des As en 2012. Le MVP étranger 2012 est revenu en France en janvier, après une courte aventure à l’Étoile Rouge de Belgrade. Blake “the blade” sait tout faire. Scoreur, rebondeur, passeur, il fait partie des joueurs qui peuvent gagner un match à eux seuls. En 169 matches en France, ses statistiques forcent le respect : 14,6 points, 4,5 rebonds, 4,2 passes et 17,1 d’évaluation! La seconde tête de ce trident est le métronome Mike Green. Ce meneur gestionnaire est un joueur très mobile affectionnant le jeu rapide. Bon défenseur, il n’hésite pas à se mêler à la bataille du rebond. Mais il est surtout connu pour sa vision du jeu hors du commun et son passing game (6,7 passes en ProA et 7 en Eurocup) et était le second meilleur passeur de la dernière Eurocup (6,4 passes en 17 matches). Que ce soit avec Cantú, Varese ou le Khimik Moscou, son leadership a toujours été l’un de ses points forts. Le troisième membre de ce tryptique est le pivot Sharrod Ford. Après un passage éclair par la NBA en 2005, il joua pour nombre de clubs. Entrevu au Rhenus il y a un an, avec Bamberg, ce joueur très athlétique est un excellent rebondeur. 4eme meilleur rebondeur de ProA (9,3 prises) et 5eme en Eurocup (7,8 prises), c’est un pivot dominant. Avec 7 doubles doubles en 11 matches cette saison (!), il est doté de bonnes mains et est l’atout offensif numéro un du club. Comme ses deux compères, c’est un joueur complet. Une victoire de la SIG passera forcément par la capacité des joueurs à canaliser ce trio.

ndoye lang

Maleye N'doye et l'Alsacien Nicolas Lang sont des snipers à surveiller.

Mais tout Cerbère qui se respecte, est entouré de serpents dont il est tout aussi bon de se méfier. Tous capables de mordre le match à pleines dents, et de paralyser le jeu de leur adversaire, les autres joueurs ne sont pas à négliger. Mais, s’il est difficile de faire déjouer les trois premiers cités, de part leur régularité, il n’en est pas de même pour leurs acolytes. En effet, à l’heure actuelle, les sept autres joueurs utilisés par le coach, ‘‘brillent’’ tour à tour, par leur irrégularité qui affecte les résultats du club. L’arrière shooteur alsacien, Nicolas Lang, est trop souvent sur courant alternatif. Connu pour ses qualités de “sniper”, il enchaîne les sorties en demi-teinte, dont la dernière en date (défaite et 0 d’évaluation face à Chalon) montre une nouvelle fois que le coach attend plus de lui. Attention au réveil ! Un autre joueur très attendu est Louis Labeyrie. 57e lors de la draft NBA 2014, le jeune poste 4/5, à qui les New-York Knicks souhaiteraient donner sa chance en 2015, met un peu mieux à profit son temps de jeu. Très bon défenseur, excellent rebondeur et formidable athlète, son talon d’Achille reste, en revanche, même s’il progresse, l’attaque. A lui de mieux utiliser l’intensité qui le caractérise, afin de passer un palier comme « role player ». Un autre jeune à surveiller est l’ailier fort Landing Sané. International A’ aux côtés de Paul Lacombe, il avait explosé il y a deux ans à Hyères-Toulon en ProB, en signant, à 21ans, une saison à 12 points, 5,5 rebonds et 14 d’évaluation. Coach Beugnot l’a prolongé trois ans cet été, et compte sur ‘‘Ada’’ pour être une véritable menace offensive. Problème, il alterne le bon et trop souvent le moins bon (9 matches à 9 ou moins d’évaluation), au grand dam de son coach. En back-up sur le poste 3, le capitaine de la sélection sénégalaise, Maleye N’doye peut être un danger offensif. Joueur complet, il ne fait pas toujours honneur, depuis le début de la saison, à sa réputation de bon défenseur. A l’image de son équipe il alterne, pour le moment, les matches corrects et les matches loin de son statut et semble en difficulté lorsque le jeu se durcit. A n’en pas douter, il faudra le surveiller car son réveil peut-être déterminant pour le PL. Pour finir, un mot sur Michel Jean Baptiste Adolphe. ‘‘JBAM’’ est le soldat que beaucoup aimerait avoir : énorme défenseur au physique incroyable et combattant de premier ordre. Il montre qu’à 34 ans il est encore capable de monter son niveau de jeu. Meilleur ratio évaluation/minutes jouées de l’équipe, il est aussi l’un des plus adroits. Il sera obligatoire de réussir à contenir ce colosse lors de ses passages sur le parquet.

Franklin Tellier

Paris-Levallois en chiffres

Club formé en 2007 de la fusion du club du Paris Basket Racing et de Levallois-Perret

Paris : 4 fois champion de France : 1951, 1953, 1954, 1997.

4 fois champion de France de ProB : 1936, 1939, 1977, 1985.

Levallois : 2 fois champion de France de ProB : 1992, 1998.

Paris-Levallois : vainqueur de la coupe de France 2013

Bilan des 10 derniers face à face : 6 victoires pour la SIG et 4 victoires pour Paris-Levallois.

Depuis 2007, et avant cette saison, le club n’a participé qu’à deux reprises à une coupe d’Europe :

  • 2012/13 Eurochallenge : quart de finaliste (9 victoires/6 défaites)
  • 2013/14 Eurocup : éliminé en saison régulière (4 victoires/6 défaites)

Bilan contre les clubs Français en coupe d’Europe : 2 victoires et 2 défaites.