Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
EC_Bamberg-SIG_Diot_Strelnieks
Actualités Chalon, un piège à éviter

Chalon, un piège à éviter

 

A Chalon, ce dimanche (15h, en direct sur France3 Alsace), la SIG devra gérer plusieurs paramètres inhabituels : l’horaire, le souvenir d’un dernier rendez-vous ‘’musclé’’ avec les Bourguignons en play-offs, la cuisante défaite de la saison régulière au Colisée, la blessure de Toupane, mais aussi la valeur de la troupe d’un Jean-Denys Choulet toujours revanchard…

EC_Bamberg-SIG_Howard_Gelabale

Michaël Gelabale, à droite, en discussion avec Matt Howard lors du match de Bamberg, pourrait avoir un rôle décisif à Chalon.

Au moment où l’on parle de supprimer les notes à l’école, le 18 sur 20 de la SIG a fière allure ! Car depuis fin septembre, les Strasbourgeois n’auront cédé que deux fois, à Paris en Eurocup, et contre Limoges au Rhenus sur un total de 20 rencontres. Pas étonnant qu’ils occupent la première place de ProA et qu’ils aient d’ores et déjà l’assurance de remporter leur poule d’Eurocup. Notons au passage que la SIG occupe une flatteuse 9e place au classement d’Eurobasket et qu’il n’y a que du beau linge devant elle…

Même diminué, Chalon est dangereux

Mais de tout cela, Chalon n’aura cure. Vincent Collet le sait bien. « Ce que j’ai vu du match qu’ils ont joué à Limoges me dit que c’est une très bonne équipe. Même diminués, ils ont été conquérants à Limoges, notamment dans le premier quart temps et montré beaucoup d’activité défensise. Ils seront bons et on sera en danger… »

Chalon est en effet privé de son meneur, Anthony Ireland, out pour un mois et doit s’en remettre à David Michineau (20 ans) et à Victor Mopsus (15 ans). Jason Rich s’est de surcroît donné une entorse au genou dès le début du match à Beaublanc, alors qu’Ilian Evtimov est sorti en boîtant… Il est toutefois probable que les deux derniers soient alignés malgré tout contre la SIG qui enchaîne les rencontres en décembre à la vitesse grand V.

Toupane très incertain

Si elle ne maîtrise pas les paramètres qui concernent l’équipe adverse, la formation de Collet devra au moins prendre en compte tous ceux qui dépendent d’elle. « On vient de réussir un authentique exploit à Bamberg et le risque de relâchement existe. Gare à l’autosatisfaction », prévient le coach. Comme Toupane, qui ne s’est pas entraîné, est très incertain, comme Dragićević, victime d’une indigestion, était absent lui aussi vendredi, il faudra serrer les rangs. « Ils jouent de plus avec des postes hybrides, un poste 5 comme Marcus Dove qui peut s’écarter très loin et tirer dans le corner. Ils seront dans l’intensité, dans le combat, soutenu un des publics les plus chauds de France. Il ne faudra pas être surpris de cela », martèle encore Collet.

Le remède ? « Etre dans les clous défensivement, présent au repli car Chalon court beaucoup et vite ». Et lorsqu’on lui glisse que Choulet a annoncé la couleur, qu’il rêve de s’offrir le scalp de Strasbourg pour n’avoir pas eu celui de Limoges, qu’il se plaint d’un effectif handicapé dans une déclaration toute en intox, comme il sait si bien le faire, Vincent Collet répond très calmement : « Je prends la motivation de l’adversaire comme une marque de respect… »

Jean-Claude Frey