Basket
170609_mercilasigarmy.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_left.jpg
aeroport_strasbourg_1500x450_right.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG-JLB-061214-12 LACOMBE
Actualités La neuvième, dans la douleur

La neuvième, dans la douleur

Longtemps plombée par une adresse défaillante, la SIG n’a jamais cédé en défense, contre Chalon, ne laissant que 52 points à son adversaire. Et si ce ne fut pas le plus spectaculaire de ses matches cette saison, cette neuvième victoire consécutive la conforte en tête de la ProA. L’essentiel, en quelque sorte…

SIG-NANCY-011214-09 LELOUP TRAORE

Les paniers à trois points de Leloup ont débloqué la situation.

Dans un Colisée forcément hostile, face à une équipe chalonnaise diminuée par les absences de Rich et Ireland, la SIG a bien failli tomber dans le piège qui lui était tendu. Si le début était conforme aux attentes (2-4, 7-8, 4e’), la maladresse chronique pouvait inquiétée. Un seul panier en… neuf minutes et une attaque qui ne tenait que grâce aux rebonds offensifs (cinq dans le premier quart) et les fautes provoquées, un double exercice dans lequel Matt Howard compensait son manque de finition.

Mais quand Chalon se mit à trouver les ouvertures, à trois points notamment par Wallace, Suggs et Evtimov, la panne offensive provoquait un break conséquent : 17-8, puis 20-10 en début de seconde période. Chalon s’était déployé en zone, obligeant la SIG à tenter sa chance de loin. Mais c’est près du cercle, où le jeu était cadenassé, où Traoré était dominé par la puissance de Marcus Dove, que la SIG souffrait le plus (5 sur 19 à deux points en première mi-temps, soit 26%, 8 sur 29 au total, soit… 27,5%).

L’impact de Paul Lacombe

Leloup d’abord, puis Lacombe, trouvaient enfin un peu d’adresse derrière le cercle et la SIG rappliquait à 20-16 (14e’), puis 24-23 avec le concours de Traoré et de Howard (6 rebonds, quatre fautes provoquées). Collet avait choisi l’option ‘’small-ball’’ pour attaquer la zone et à la mi-temps, même si elle avait manqué le coche pour passer devant, la SIG restait dans le coup (27-26) grâce à son intraitable défense.

Il fallait oublier les statistiques, le joli jeu, et partir au combat, encore et toujours. A ce jeu-là, Paul Lacombe ne donne jamais sa part au chien et quand de plus il apporte quelques points, il en devient un élément précieux de son équipe.

Le manque de lucidité de Campbell qui forçait parfois le jeu vers l’intérieur, ne pénalisait pas trop les Strasbourgeois dont la dureté défensive empêchait Chalon de s’approcher de son cercle. Les hommes de Choulet ne lâchaient rien pourtant, malgré la jeunesse de Michineau, et Gradit scorait deux fois pour inverser la tendance : 31-34, 37-34.

A 40 partout, le dernier quart promettait d’être féroce. On attendait le moment où l’effectif alsacien ferait la différence et jusqu’à la 35e’, rien n’était fait : 45-45. Lacombe, encore lui, puis Diot en patron, d’un panier bonifié et d’une pénétration, se moquant éperdument des sifflets du Colisée, provoquèrent la rupture (47-53, 39e’). L’un des… trois paniers à deux points de la deuxième mi-temps venait de faire basculer le match. Suggs (à plus de 6,75m), puis Michineau, firent naître un dernier espoir (52-53), alors que la SIG ne comptait pourtant que deux fautes d’équipe, et c’est aux lancers-francs, par Diot et Campbell, que le co-leader se mit à l’abri : 52-56. Ouf !

« On savait que ce serait très difficile, que le Colisée serait bouillant, reconnaissait Diot à chaud, au micro de France 3. On a fait le job et on regardera à froid pour la manière… Les Chalonnais n’avaient rien à perdre avec le handicap des blessés ».

Après tout, l’Elan n’avait perdu qu’un match chez lui, face à Gravelines. C’est dire que ce neuvième succès de rang, deuxième série de la saison, même acquis dans la douleur, est bon à prendre.

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

ELAN CHALON – SIG 52-56. Le Colisée. 2500 spectateurs. Arbitres : MM. Bardera, Paic et Vansteene.

Les périodes : 17-10, 10-16 (mi-temps : 27-26), 13-14 (40-40), 12-16.

Les statistiques

Espoirs

Chalon – SIG 60-73