Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG-Rouen261214-04
Actualités La SIG retrouve ses valeurs

La SIG retrouve ses valeurs

En préambule de ce match entre la SIG et Rouen une cérémonie de remise de maillots pour les futurs All Star de la SIG eut lieu: Vincent Collet, Antoine Diot et Ali Traoré; même si ce dernier ne participera pas à l’événement à cause d’une entorse de la cheville. Un bel hommage.

SIG-Rouen261214-18

Bangaly cherche une solution

En l’absence d’Ali Traoré, Bangaly Fofana connait sa première titularisation de l’année et comme un ‘‘symbole‘‘ est le premier à scorer sur lancers francs après avoir provoqué la faute de Kevin Hamilton. Mais Sean May lui répond également aux lancers. La seconde faute de Matt Howard après 2min40 de jeu emmène Alain Koffi lui aussi aux lancers, qu’il transforme (6-7). On aurait pu croire que cette seconde faute de Matt le ferait sortir du match mais il n’en est rien. Il ne se démobilise pas et est toujours aussi incisif au rebond, provoquant les fautes adverses. Les 2 équipes se rendent coups pour coups et c’est un Bangaly bien inspiré qui écrase ses 5 et 6eme points d’un dunk rageur (12-11). A 4min40 de la fin du quart-temps coach Collet opère son premier changement en sortant Matt Howard par Mike Gelabale. A peine entré et déjà efficace puisqu’il provoque un marcher de Koffi, capte un rebond offensif et score 2 points. Il faudra attendre 1m50 de la fin du quart pour qu’une des deux équipes score deux fois de suite… et c’est la SIG qui saisit cette occasion avec Louis (16-13). Mais Thompson lui répond à 3 points avant que Louis lui réponde pour sceller le score d’un quart temps qui aura vu 9 changements de leader ! Fin du quart 19-16.

Howard au four et au moulin 

En ce début de second quart-temps Fofana se montre toujours aussi incisif mais Cook, le sniper, répond à 3 points. Un contre de Dobbins en haute altitude réveille le Rhenus mais Cook prend une nouvelle fois les choses en main en scorant 5 points de rang pour faire repasser les siens devant à 7’25 de la mi-temps (20-21), obligeant coach Collet à prendre son 1er temps mort. Celui-ci se solde direct par 1 panier facile de Gelabale auquel répond encore… Cook (23-23). Mais Mike, encore, blocke Mipoka et va inscrire un layup (25-23). Thompson creuse l’écart mais Howard veille au grain (6pts, 3rbs et 1passe)… pendant que ce même Thompson continue à faire tomber la foudre (33-37). Mais Matt au four et au moulin sert idéalement Louis qui refait passer la SIG en tête (39-37) à 46 secondes de la mi-temps. Mais à limage de ce match, sans surprise, les deux équipes rejoignaient les vestiaires à égalité 39-39, après 20 minutes qui auront vu 20 changements de leader.

La SIG se fâche !

SIG-Rouen261214-14

Axel en tête de raquette

Une interception, une passe décisive et 2 points de Howard dès le retour des vestiaires montrent que la SIG a retenu les leçons du troisième quart manqué à Nanterre 3 jours avant. Un 6-0 oblige Christophe Denis de prendre son premier temps mort après 3minutes de jeu (45-39). Mais rien n’y fait, tout devient plus dur pour Rouen qui devait attendre 8min15 (!!) pour scorer ; mais les SIGmen ne les avaient pas attendu et avaient fait grimper l’écart dans un quart temps calvaire pour les Normands (53-41 à la 28eme)! Balles dans les tribunes, mains qui glissent, incompréhension, etc… Le plafond du Rhenus s’est effondré pour les Rouannais pendant que, portée par Diot (9points, 2 rebonds et 2 interceptions dans le quart-temps), la SIG s’envole pour finir le quart en bouclant un surréaliste 18-4 en 10 minutes. Fin du 3eme quart 57-43.

Une fin toute en gestion

En ce début de 4eme quart temps Thompson et May retrouvent de l’adresse et ramènent leur équipe à 8 points à 7 minutes de la fin du match. Mais Axel Toupane en profite pour sortir de sa boîte et calme un début de retour en inscrivant un 2+1 avant de ‘‘caviardiser’’ Leloup seul à 3 points (67-53)… et qui en contre attaque porte l’avance à 17 points pour la SIG (69-53). Thompson omniprésent oblige coach Collet à prendre un temps mort à 4 minutes du terme. À l’entame du money time, Rouen ne s’en remettait plus qu’à May et Thompson mais la SIG gère cette fin de match. Et, comme un symbole, Matt Howard met le couvercle sur une rencontre où il montra toute sa classe finissant avec 21 points, 8 rebonds, 4 interceptions, 3 passes et un ronflant 27 d’évaluation ! Score final 77-68 !

Franklin Tellier

LE MATCH EN VITESSE

SIG – Rouen 77-68. 5465 spectateurs

Arbitres : MM Difallah, Lepercq et Lubienski

Les périodes: 19-16, 20-23 (mi-temps 39-39), 18-4 (57-43), 20-25.

Les statistiques

LES RÉACTIONS

Vincent Collet : "Ce match n’était pas simple face à une équipe qui s’est bien battue. Nous faisons une première mi-temps séreuse mais nous n’avons pas d’adresse. Malgré tout nous avons retrouvé ce soir un équilibre défensif. En première mi-temps nous n’étions pas assez dans les lignes de passes mais en seconde mi-temps nous avons bien corrigé cela, tout en continuant à verrouiller à l’intérieur. Ce soir nous avons aussi retrouvé de la patience en attaque. C’était un match important à gagner. Il ne fallait pas continuer cette série négative. Il faut maintenant confirmer face à Boulogne."

Jeremy Leloup : "Cette victoire fait du bien. Surtout mentalement car on était sur une mauvaise série. Le 3eme quart temps nous avait tué à Nanterre et on voulait faire un meilleur retour des vestiaires aujourd’hui. On a réussi à défendre tous ensemble. Lorsque l’on défend comme ce soir on montre que l’on est la meilleure défense du championnat. On s’est regroupé et c’est très bien pour la suite… à commencer par dimanche. On ne doutait pas de nos capacités mais ce match et cette victoire font du bien."

Christophe Denis : "On sort d’une première mi-temps bien aboutie avec quasiment pas de déchets…et après on revient du vestiaire désorganisé face à une équipe de Strasbourg qui hausse le ton en défense. Le manque de discipline est le facteur décisif de cette défaite. On n’est pas encore totalement convaincu de ce qu’il faut faire sur 40 minutes. Nous étions trop souvent hors sujet dans le 3eme quart et même encore un peu dans le dernier. Nous étions meilleurs face à Cholet mais ce soir ce n’était pas cela… Malgré tout, tout n’est pas à jeter ce soir. La preuve étant que l’on parvient à revenir de -17 à -8… J’espère que nous allons battre Nancy lundi mais nous devons encore travailler pour enchainer."

ESPOIRS

Les espoirs de la SIG ont battu, à la dernière seconde, les espoirs de Rouen 59-56. Les jeunes de la coach Lauriane Dolt confirment ainsi leur première place du championnat avec 15 victoires et 2 défaites.