Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
ASG_DIOT
Actualités A la fête du All Star Game

A la fête du All Star Game

Avant de reprendre le chemin du Rhenus ce dimanche à 17h pour préparer la venue de Kazan en Eurocup, plusieurs SIGmen étaient à la fête du All Star Game au Zénith de Paris. Mais des Alsaciens, Léo Westermann et Hugo Invernizzi, étaient aussi de la partie... Et ils ont tous brillé !

Antoine Diot, Ali Traoré et Vincent Collet sont des habitués du All Star Game qui anime chaque année la trêve de fin d'année. Le coach de la SIG, grand vainqueur du Zénith à l'applaudimètre, y était même apparu comme joueur en 1988 avant de coacher, pour la troisième fois ce samedi soir, la sélection française. « C'est une belle fête. Il ne faut pas y chercher ce qu'on pense trouver dans les matches à enjeu. Autour du thème du basket, on découvre tous les côtés spectaculaires de notre sport avec une scénarisation de haut niveau. Avec aussi un public très différent de celui des salles de ProA », expliquait-il à quelques minutes de l'événement, à peine descendu des montagnes où il s'était oxygéné pendant quelques jours.

Westermann devant... Diot au concours des meneurs
ASG_Diot Westermann

Antoine Diot est encore en avance mais dans la ''belle'', Léo Westermann viendra coiffer le Strasbourgeois pour remporter le concours des meneurs de jeu du All Star Game.

Antoine Diot était, lui, entré très vite dans le vif du sujet puisqu'il remplaçait au pied levé ou presque Rodrigue Beaubois, blessé. Le meneur de la SIG se débarrassait en demi-finale et en deux manches sèches du tenant du trophée, Andrew Albicy, grâce à un panier à trois points spectaculaire avant d'affronter Léo Westermann en finale. Le jeune Haguenovien de Limoges avait battu en deux manches le Dijonnais Ervin Walker. Au terme d'un duel qui s'est joué sur le fil, c'est l'Alsacien de Limoges qui remportait le trophée par deux manches à une... Il récidivait ainsi trois après dans le même concours ! Pas de quoi gâcher le plaisir du SIGman barbu qui pouvait ensuite "gaver" à loisir ses partenaires des caviars (8 au total) dont il a le secret pendant le match entre Français et Etrangers.

Ali Traoré probablement forfait contre Kazan

Ali Traoré avait dû décliner la mort dans l'âme sa quatrième sélection pour le All Star Game en raison de la blessure à la cheville contractée à Nanterre. En soins à l'INSEP depuis une semaine, il a eu la surprise de recevoir, le jour de Noël, un coup de fil de David Cozette, le patron des sports de Canal+.  « C'est très sympa, reconnaissait le souriant Ali, d'avoir l'opportunité d'être là dans un rôle très différent ». Le pivot de la SIG, en costume-cravate, interrogeait ainsi pendant la retransmission les joueurs et les coaches des deux camps pour recueillir leurs impressions.  « Cela me permet de voir les coulisses et je suis très content de participer de manière différente. Même si je préférerais évidemment être sur le terrain !»

Un terrain qu'il ne retrouvera sans doute pas cette semaine.  « Je vais voir avec les médecins, mais il semblerait qu'il faille encore une petite semaine pour être vraiment guéri. La cheville me fait encore mal ». Et comme le soulignait Vincent Collet :  « Même si c'est contre Kazan, on ne prendra pas de risque... La saison est encore longue et on aura besoin d'Ali ».

Hugo Invernizzi détrône Xavier Corosine
ASG_Invernizzi

Le Mulhousien Hugo Invernizzi a dominé le concours de tirs à trois points.

Autre Alsacien à l'honneur, Hugo Invernizzi. Le jeune Mulhousien et ancien joueur de la SIG, aujourd'hui licencié au Havre, a réussi une double performance exceptionnelle lors du concours de tirs à trois points. Avec 20 points en éliminatoires, il avait été le plus adroit des quatre participants. Xavier Corosine se classait deuxième avec 17 pts, devant Steven Gray (16) et Daequan Cook (16), le Rouennais, qui avait pourtant remporté le concours NBA du tir longue distance il y a quelques années.

En finale, Hugo Invernizzi récidivait avec une superbe série de neuf réussites consécutives. S'il n'obtenait que 18 points, c'était suffisant pour succéder à... Corosine, vainqueur des trois dernières éditions. Le Parisien, mal parti, avait manqué ses cinq premiers tirs et ne revint jamais vraiment dans la course malgré une série de six paniers de suite. Invernizzi confirmait ainsi son très bon début de saison et sa position de joueur français le plus adroit à... trois points de la ProA.

Le match, dans le plus pur style d'un All Star Game, avec beaucoup de gestes spectaculaires, de paniers à trois points (16 dès la première mi-temps !) ou de passes décisives (59 après 30 minutes...) verra la sélection française s'imposer sur le fil, après prolongation : 137-135. Mais c'était purement anecdotique. Ils étaient tous venus, joueurs et spectateurs, pour assister à une fête. Et ils n'ont pas été déçus... Les choses sérieuses attendront mercredi !

Jean-Claude Frey