Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG-DIJON.AliTraoré+AnthonyDobbins
Actualités Cette fois, ils ont résisté !

Cette fois, ils ont résisté !

En s’imposant à Dijon (70-74) qui n’avait perdu qu’une fois en championnat dans sa salle, la SIG a confirmé qu’elle voyageait bien en ProA (10e victoire en 11 déplacements). Même si elle s’est à nouveau fait rejoindre dans le 3e quart après avoir compté 15 points d’avance. Mais elle a dû aussi se passer des services d’Antoine Diot (coup sur le genou) dès le début…

Les Dijonnais qui restent sur six victoires de rang en ProA avaient à cœur d’effacer devant leur public la déroute subie mercredi contre Bamberg. Mais la SIG aussi voulait se relancer après des matches en demi-teinte et un revers évitable à Nymburk. Les Bourguignons débutaient sans Walker, meilleur marqueur du championnat, alors qu’en face Collet misait sur les ex-Dijonnais, Leloup et Dobbins, gardant Diot en réserve.

Diot se blesse mais la SIG assure
SIG-DIJON.AntoineDiot+BangalyFofana

Fofana a été précieux en défense mais Diot (à droite) s'est blessé.

La JDA démarrait mieux (6-0, 3e’) grâce à Moss et Harris, mais la SIG se mettait en marche (6-8, 6e’) grâce précisément à Dobbins et Leloup. Mais c’est l’entrée de Traoré, Lacombe et Dragićević qui donnera une autre tournure à la partie. L’adresse était au rendez-vous, sauf peut-être chez Campbell (1 sur 6 avant la pause), et si Walker avait contribué à la nouvelle série dijonnaise (13-10, 8e’), la SIG accélérait en profitant de la maladresse de Gray et à la fin de la première période (13-18), l’équipe de Borg (1 sur 8 derrière l’arc) ne tenait que grâce à six rebonds offensifs. Diot touché au genou avait dû quitter ses coéquipiers peu après son entrée !

Il y avait du mieux dans la défense et dans le jeu collectif alsacien et le trio majeur – 28 d’évaluation cumulée à la mi-temps et 7 sur 8 aux tirs – Lacombe, Toupane, Dragićević bien aidé par Howard, creusait l’écart : 19-32 (13e’). La SIG s’offrait même 15 points d’avance (23-38) avant de lâcher prise et d’encaisser un 5-0 juste avant la mi-temps qui ne laissait rien présager de bon.

Tout est à refaire

Le symptôme du troisième quart surgit à nouveau dès la reprise ! Gray et Walker retrouvaient de l’adresse, Prénom faisait la loi sous le cercle (11 rebonds offensifs à la fin du 3e quart !) et les balles perdues faisaient le reste : 40-40, 43-42 (27e’). En peu de temps, les 15 points d’avance s’étaient envolés. C’est Fofana d’abord, puis Leloup, dans un match où les fautes étaient très nombreuses, qui rétablissaient l’équilibre sur lancers-francs. Toupane de près puis Dragićević derrière l’arc, redonnaient un peu d’air à la SIG (45-49 puis 49-55) au moment d’aborder la dernière période.

Un final réussi

Campbell était en panne d’adresse (1 sur 7) mais en face Harris n’était pas mieux loti (1 sur 10 !). Toupane et Gray (quatre fautes chacun) rejoignaient le banc et le match devenait étouffant : 57-58 (35e’). La SIG n’avait marqué qu’un panier, par Lacombe, et Collet appelait un temps mort. Les choses ne s’arrangeaient pas. Ervin Walker(10 pts dans le dernier quart), bien tenu jusque là, sortait de sa boîte, provoquait des fautes et Dijon prenait la tête (61-60, 37e’). Louis Campbell trouvait enfin le cercle à 6,75m, à deux reprises (61-63, 66-66). Puis quelques balles gagnées dans le final, la défense de Fofana, les points de Traoré, la performance de Paul Lacombe (meilleure évaluation strasbourgeoise avec 17) qui a su parfaitement suppléer Diot, les sorties provoquées de Gray et Moss, permettaient à la SIG de filer à 68-74 pour se mettre à l’abri ! Une victoire qui fait du bien et qui lui donne désormais trois victoires d’avance et le panier average sur le quatrième. De quoi mettre du baume au cœur en attendant de savoir si la blessure d’Antoine Diot est sérieuse…

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

JDA DIJON – SIG 70-74. Palais des sports J.M. Geoffroy. 3 000 spectateurs. Arbitres : MM. Bissang, Paic et Dubois.

Les périodes : 13-18, 15-20 (mi-temps : 28-38), 21-17 (49-55), 21-19.

Les statistiques

Espoirs

Dijon – SIG    59-64

13e victoire d’affilée ! Sans avoir jamais été inquiétés, les espoirs de la SIG se sont imposés en menant constamment, confortant leur place de leader. Le retour de Dijon, en fin de match était bien trop tardif.