Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
Campbell
Actualités Deux visages pour un joli succès

Deux visages pour un joli succès

Avec 28 points d’avance en fin de première mi-temps (14-42), la SIG s’était mise rapidement à l’abri en pratiquant un basket de très haut niveau des deux côtés du terrain. Mais la suite sera plus inquiétante. Heureusement, les Strasbourgeois repoussaient les Nordistes, revenus à huit points, dans une fin de match contrôlée, rejoignant Nanterre et Limoges en tête, offrant par la même occasion le dernier ticket pour la Leaders Cup au Mans : 62-76. Contre Nymburk, mercredi, il faudra être plus constant.

Diot

Antoine Diot se faufile entre Albicy et Diabaté au cours d'une première mi-temps de rêve. (Photos Jean-Philippe Carlier)

Dès le début, Gravelines ne donnait pas l’impression de jouer une « finale » pour une place à la Leaders Cup. Sans rythme, étouffés par la défense alsacienne, le BCM était rapidement dans les cordes : 0-8 (3e’). Leloup, Diot et Campbell avaient porté l’équipe et seul Traoré était hors du coup. Les espaces laissés à Roberts et Edwards donnaient des proportions plus acceptables au score (7-13, 5e’) mais Jérémy Leloup était chaud brûlant : 12 points à 5 sur 5, 15 d’évaluation en moins de dix minutes. Monschau avait multiplié les changements. En vain. Après une seule période, le match semblait plié : 9-21…

1 à 64 à l’évaluation à la 19e minute

La SIG était sur un nuage, en place défensivement, plutôt euphorique en attaque, à l’image de Bangaly Fofana (une interception suivie d’un dunk, un alley-oop sur un caviar de Dobbins), construisant sur les interceptions (6 en première mi-temps). Monschau grillait même deux temps morts sans que rien ne change : 11-34 (16e’). Collet, lui, faisait confiance à son second cinq (Lacombe, Dobbins, Toupane, Dragićević et Fofana), remarquable. Une bévue de Toupane offrait trois lancers à Albicy en fin de possession mais Dragićević était performant derrière l’arc : 14-42 (19e’). A l’évaluation, c’était un « massacre » : 1 à 64…

Gravelines prend feu et grappille

Comme à Nanterre, comme à Paris en Coupe, la SIG revint des vestiaires en ayant oublié ce qu’elle sait faire de mieux : défendre dur et se passer le ballon. Secoués dans les vestiaires, les Gravelinois mirent davantage d’intensité et surtout, se mirent à prendre feu derrière l’arc. Oublié le misérable 1 sur 13 de la première période. Albicy ouvrait le feu, Harris (4 sur 4) lui emboîtait le pas et l’écart se mit à fondre : 34-52 puis 43-57 à la fin d’une période au cours de laquelle Gravelines n’avait marqué qu’une seule fois à deux points, mais… sept fois à plus de 6,75m,  parfois en toute fin de possession !

Dobbins sauve la mise
SIG-KAZAN-070115-16 DOBBINS

Avec 11 points et 19 d'évaluation, Tony Dobbins a réussi sa meilleure sortie sous le maillot de la SIG.

Le début du dernier quart sera tout aussi poussif. Près de six minutes avant le premier panier strasbourgeois… Les lancers-francs avaient permis de survivre mais Gravelines s’était rapproché à huit points : 51-59 (34e’). C’est Tony Dobbins (11 points avec un joli 3 sur 3 derrière l’arc et 19 d’évaluation) qui maintiendra le BCM à distance pour une fin de match plus tranquille : 54-68 et finalement 62-76.

La SIG devra vite retrouver son collectif (5 passes seulement en deuxième mi-temps après les 13 de la première) et plus de constance pour battre Nymburk mercredi. En espérant que la cheville de Traoré, sorti à quelques minutes de la fin, tienne bon.

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

BCM GRAVELINES – SIG 62-76. Sportica de Gravelines. 2 500 spectateurs. Arbitres : MM.

Les périodes : 9-21, 10-23 (mi-temps : 19-44), 24-13 (43-57), 19-19.

Les statistiques

Les réactions

Vincent Collet (dans les vestiaires à ses joueurs) : « Le match le plus important est dans deux jours. Ce soir, on a été bons en première mi-temps, mais il faudra être plus constant en défense même s’ils ont mis des shoots incroyables. On a trop ralenti le jeu en attaque mais heureusement nous avons retrouvé notre passing-game en fin de match ».

Antoine Diot (au micro de Sport+) : « La première mi-temps était très bonne. On se relâche malheureusement en deuxième mi-temps et Gravelines a joué sur l’euphorie. Il faudra corriger ça à l’avenir ».

Tony Dobbins (au micro de Sport+) : « Je suis très content de cette victoire. C’était difficile parce qu’on pensait déjà un peu au match très important contre Nymburk mercredi. C’était bien qu’on soit à dix ce soir… »

Andrew Albicy (au micro de Sport+) : « Notre première mi-temps a été abominable. Quand on a mis de l’intensité, on est revenu. Pas évident d’intégrer trois nouveaux joueurs. Strasbourg a joué à fond pendant 40 minutes… »

Espoirs

Gravelines – SIG 58-64

Formidable exploit des espoirs chez le champion en titre. La SIG a ainsi conforté sa première place et compte deux victoires d’avance sur Nanterre, trois sur son adversaire du jour. Serrée jusqu’au début du dernier quart temps (44-44), mal engagée à la 37e' (57-50) la partie a basculé sur un 1-14 dans le final en faveur d’une équipe à la défense irréprochable qui a trouvé en Labanca (24pts, 20 d’évaluation), Bah et Laporal (10 rebonds chacun) des leaders de choix.