Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
305325_700x526
Actualités Le coup passa si près…

Le coup passa si près…

Cette fois, la prolongation n’a pas souri à la SIG. « Plombés » par les balles perdues (18 contre… 4 à leurs adversaires), les Strasbourgeois ont perdu à Saint-Pétersbourg (87-82) pour n’avoir pas su conserver l’avantage de six points acquis à la 36e’. Rien n’est perdu pour la qualification mais il faut espérer que ce match ne laissera pas trop de regrets…

La 18e balle perdue aura été celle de trop… Après un temps mort alsacien, alors que le Canadien Landry venait de donner l’avantage à son équipe à 38 secondes de la fin (81-80), l’attaque alsacienne cafouillait une dernière fois. La première défaite de la saison hors de France était consommée. Pourtant, jusque là, la SIG avait plutôt bien conduit son affaire.

Un Campbell de feu
305333_700x526

Louis Campbell (face à Hodge) a été remarquable mais cela n'a pas suffi. (Photos Zénith)

Hodge neutralisé, le joli collectif des Russes avait été en difficulté dès le début. Une interception de Leloup provoquant une faute anti-sportive de Stephens, avait même conduit à un bel écart : 4-13 (4e’). Pas étonnant que Karasev stoppe le match. Le temps mort remit d’ailleurs Saint-Pétersbourg et Hodge sur les rails (12-15, 17-19, 8e’) mais un intenable Campbell (14 pts à 6 sur 8, 3 rebonds et 14 d’évaluation) permettait à la SIG de boucler le premier quart en tête : 23-27.

Collet avait déjà pianoté sur son banc et Fofana ajoutait un panier dès l’entame : 23-29. Mais les balles perdues (5 à 0 dans la période) plombaient l’avance alsacienne. Hodge servait le très athlétique Stephens près du panier et les Russes passaient devant : 38-36 (16e’). Dragićević trouvait le cercle à distance et lorsqu’il échouait, l’exceptionnel Howard (9 pts à 4 sur 5 et… 19 d’évaluation à cet instant) posait une claquette victorieuse avant de finir la mi-temps sur un caviar de Campbell : 44-49. La SIG jouait pourtant contre nature (60 d’évaluation contre 53 en 20’ !) et il fallait songer à resserrer les boulons en défense. Car le bel élan offensif pouvait ne pas durer…

Huit ballons perdus dans le 3e quart…

La SIG tenait bon, Lacombe faisait un bon passage, Traoré était efficace – en attaque seulement – et la SIG maintenait son avance : 51-56 (25e’). Et soudain, ce fut l’avalanche de… balles perdues. La défense de Saint-Pétersbourg était certes montée d’un cran, mais certaines bévues n’étaient même pas provoquées. Les Russes et le jeune Vikhrov en particulier, en profitaient et d’un 9-0 inversaient le score : 60-56 puis 61-59 à l’entame des dix dernières minutes.

Campbell meilleur rebondeur, Howard meilleur passeur !
305324_700x526

Matt Howard (16pts, 7rbds, 8 passes, 25 d'évaluation) a été fidèle à sa saison...

En provoquant de nombreux lancers-francs, notamment par Hodge, le Zénith poussait à 65-61 (32e’) quand Toupane sortit de sa boîte. Sept points d’affilée et un retournement de situation spectaculaire : 65-66 (34e’). Mieux même, les premiers paniers d’Antoine Diot, très en-dedans jusque là, une énième position en ligne de fond de Howard (16 pts, 7 rbds et… 8 passes, record en carrière) octroyaient six points d’avance (67-73) à 3’40’’ de la fin. Mais au lieu de jouer au large pour se passer le ballon, les Strasbourgeois s’enferraient dans les pièges tendus dans la raquette. Les 15e et 16e pertes de balles faisaient mal. Koshcheev et Landry en profitaient (73-73), Leloup puis Campbell rataient la balle de match. Prolongation… Le 20-6 à l'évaluation de ce dernier quart n'avait pas été exploité au mieux...

A deux reprises contre Saragosse, la SIG était sortie victorieuse de cet exercice. Mais si elle mènera encore 79-80 dans la dernière minute, sur une superbe pénétration de Campbell (11 rebonds par ailleurs), les coups de sifflet tombaient (8 sur 10 aux lancers-francs dans l’extra-time contre 3 sur 4), les rebonds s'échappaient (4 à 10 dans les 5') et les balles perdues déjà évoquées étaient cette fois fatales : 87-82.

Il faudra assurer contre Nymburk la semaine prochaine, espérer que Kazan fasse le plein contre ses adversaires et peut-être attendre le tout dernier match contre le Zénith Saint-Pétersbourg, au Rhenus, pour inverser le panier-average… Ça promet de belles émotions !

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

ZÉNITH SAINT-PÉTERSBOURG – SIG 87-82 ap. pr. Sibur Arena. 1 450 spectateurs. Arbitres : MM. Taurino (Italie), Chebyshev (Ukraine) et Rutesic (Montenégro).

Les périodes : 23-27, 21-22 (mi-temps : 44-49), 17-10 (61-59), 12-14 (73-73), 14-9.

Les statistiques

resultat J12 EurocupV2