Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG-PARIS-161214-05 CAMPBELL HOWARD
Actualités Vous prendrez bien une petite Coupe ?

Vous prendrez bien une petite Coupe ?

Quatrième confrontation de la saison entre la SIG et Paris-Levallois ce samedi (20h) à Coubertin. Pour le compte des 8es de finale de la Coupe de France, cette fois. Autre enjeu et belle opportunité pour les Strasbourgeois de poursuivre sur leur lancée.

SIG-PARIS-161214-14 TRAORE

Ali Traoré fera son retour au sein de l'équipe. Il sera précieux face à Landing Sané et aux autres Parisiens.

Le match d’Eurocup contre Kazan, s’il n’a hélas pas connu le succès populaire qu’il méritait, restera longtemps dans les mémoires de ceux qui l’ont vécu. « C’est le meilleur match de la saison, incontestablement » se félicitait Vincent Collet. Si les absents ont eu tort, les joueurs ont su se motiver pour affronter cet adversaire dont on disait à juste titre qu’il était particulièrement fort.

C’est sur les bases de cet engagement, de cette volonté de démontrer qu’ils étaient à la hauteur de l’événement, que les joueurs de la SIG se rendront à Paris, puis dans la foulée, dès dimanche, à Saint-Pétersbourg. « Ce n’est pas aussi simple que cela, prévient Collet. Ce qui s’est passé mercredi n’est pas ordinaire. Il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton. Nous étions dans la peau du challenger qui veut battre un gros. et les joueurs ont débordé d’envie de se mesurer à ce genre d’équipe. Est-ce qu’on est capable, avec Saint-Pétersbourg dans le viseur, de rééditer cette performance ? »

Contrôler le trio parisien

Place maintenant à la Coupe de France, ce samedi. « C’est un match-couperet, le premier des quatre contre Paris-Levallois et on sait ce que cela veut dire. Il faudra être prêt, explique le coach alsacien. Nous avions fait le meilleur à Carpentier, le plus mauvais à Marcel-Cerdan. Le troisième, au Rhenus, dans un match sans enjeu, était un peu bizarre ». Que nous réserve le quatrième ? « Ce qui est sûr, c’est que le PL est une équipe dangereuse, qui mise beaucoup sur le tir, qui en prend beaucoup à trois points dans une rencontre. La réussite est son baromètre, elle défend correctement mais quand elle met les tirs elle a un autre niveau ».

La SIG s’est était aperçu au Rhenus, dans le match d’Eurocup lorsqu’elle avait relâché l’étreinte. « Il faudra une vigilance accrue sur les tireurs. Cette équipe est construite autour de trois joueurs très forts : Sharrod Ford, son métronome, qui fait toujours ses stats, Mike Green, qui est très important dans l’organisation du jeu, ce qui n’est pas toujours facile avec l’effectif parisien, et Blake Schilb. A côté de ses trois joueurs, les Français mais aussi Christmas ou Ndoye ont des fulgurances ».

Une compétition à part

Cette Coupe de France qui n’a pas souri ces dernières années à la SIG obligée de surcroît à jouer tous ses matches à l’extérieur, est une compétition à part pour Collet. « On ne peut pas en faire un objectif car on est tributaire du tirage au sort. Cela étant, il y a cinq matches pour aller au bout. Il en reste quatre et si on peut les prendre, on les prend… »

Paris-Levallois jouera également ce match à élimination directe à trois jours d’un match déjà décisif en Eurocup après sa défaite à Klaipeda. Et le Besiktas Istanbul sera un adversaire redoutable. « A la différence près que le PL est une équipe de Coupe qui l’a remportée il y a deux ans et qui va toujours loin dans cette compétition », indique Vincent Collet.

A la SIG de déjouer les plans parisiens, de se hisser en quart pour se rapprocher d’un premier trophée en 2015 avant d’enchaîner par un voyage périlleux en Russie. Ce sera la meilleure façon d’entretenir une dynamique sacrément bien engagée…

Jean-Claude Frey