Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
l-asvel-rechute
Actualités La belle affaire

La belle affaire

Un probant succès à Villeurbanne (75-90), allié aux défaites de Limoges et de Nanterre après celle de Dijon vendredi, la soirée a été royale pour la SIG ! Après un premier quart délicat, les Strasbourgeois ont déroulé leur jeu et se sont imposés avec la manière, portés par Dragićević puis Campbell, Diot et Traoré. Place maintenant au choc de l’année contre Saint-Pétersbourg !

On pouvait craindre à juste titre le quatrième déplacement de suite, à Villeurbanne, entre deux matches énormes d’Eurocup, qui plus est sans le solide Matt Howard. Et surtout, comment pouvait-on éviter que les joueurs de la SIG n’aient pas déjà le match de mardi présent à l’esprit ? Collet jouait la gestion dès le début, laissant Traoré et Diot sur le banc. Acker, Nivins et Sy venaient près du cercle et dominaient le rebond offensif : 6-0 (2e’). Mais la machine alsacienne se mit en route et un très bon Dragićević, aidé par Dobbins, changeait tout : 6-7 (3e’). Villeurbanne percutait, insistait sous le cercle et son trio majeur inscrivait les 19 points du premier quart : 11-7, puis 19-16.

La patte du Serbe

Traoré égalisait à 19 partout mais la SIG offrait des contre-attaques en perdant quelques ballons. A 23-19, Collet appelait un temps mort avant de passer peu après en zone match up. Les Lyonnais se prenaient dans la nasse tendue et à l’autre bout du terrain, Traoré, puis Diot et surtout Dragićević (18 pts à 7 sur 10 et 18 d’évaluation en première mi-temps) prenaient feu. Le Serbe avait retrouvé sa patte et la SIG passait un 2-23 à son hôte, le score passant de 30-23 à 32-46 (20e’) ! Le jeu de transition avait fait merveille, la SIG était bien engagée au moment où l’on apprenait que Chalon venait de faire chuter Limoges (81-72) alors que Nanterre trébuchait à Paris (80-76) !

Campbell refait le coup de Kazan
Sangaré

Yohan Sangaré a donné du fil à retordre aux Strasbourgeois mais Louis Campbell (à gauche) a encore été exceptionnel. (Photo ASVEL)

Il fallait bien sûr tenir et montrer que le syndrome du troisième quart temps faisait désormais partie des mauvais souvenirs du passé. Campbell montrait la voie en scorant deux fois à trois points, et quand Dragićević échouait, le vétéran strasbourgeois (10 points en quatre minutes) venait poser une claquette magnifique : 45-60 (25e’).

La SIG connaîtra bien un moment de flottement en attaque, forçant les tirs de loin, pénalisée aussi par quelques fautes offensives qui ramenaient Traoré sur le banc. L’ASVEL était revenue à 55-63 et Toupane, plutôt en-dedans jusque là en attaque, scorait à point nommé avant le buzzer : 55-66.

Coup de théâtre

Le dernier quart débutait par un double coup de théâtre. Lighty prenait un rebond après un tir manqué, mais râlait auprès des arbitres sur la montée de balle. Faute technique ! Diot transformait le lancer, Leloup marquait son premier panier sur la possession suivante, immité par Dobbins. Avant la… deuxième faute technique infligée à Nivins : 55-75 (34e’). La SIG pouvait voir venir…

Cette fois, tout en imposant un pressing aux Strasbourgeois, l’ASVEL trouvera mieux la parade à la défense alsacienne et le 10-0 dû en partie à Sangaré (3 sur 4 à trois points) et Sy (16pts, 7 rbds, 22 d’évaluation) qui relançaient le match : 65-75 puis même 68-77 (37e’).

Diot (8 passes et 18 d’évaluation) et Campbell (18 pts, 7 rbds et 24 d’évaluation) ne tremblaient pas sur la ligne des lancers-francs, Traoré (18pts, 20 d’évaluation) s’occupait du reste en attaque, Leloup donnait son corps en défense et la SIG ne se laissera pas prendre son 10e succès en 11 matches de ProA à l’extérieur : 75-90. Exceptionnel !

Les standards défensifs avaient été bousculés mais l’attaque avait largement compensé. Tous les feux sont au vert avant le rendez-vous capital de mardi…

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

ASVEL – SIG 75-90. Astroballe. 4 500 spectateurs. Arbitres : MM. Collin, Difallah et Vansteene.

Les périodes : 19-16, 16-30 (mi-temps : 35-46), 20-20 (55-66), 20-24 (75-90)

Les statistiques

Les réactions

Vincent Collet (dans les vestiaires à ses joueurs) : « On a fait un petit break avec Nanterre et Limoges, mais il faut très vite penser à Saint-Pétersbourg. C’est bien d’avoir pris ce match et j’ai vu pas mal de choses qui m’ont plu. La concentration notamment, car on n’a pas refait les erreurs récentes du 3e quart temps. Il faudra rééditer la même performance de balles perdues (NDLR : 8 seulement) mardi pour se qualifier ».

Louis Campbell (au micro de George Eddy qui lui demandait s’il avait 25 ou 35 ans !) : « Vincent sait gérer la fatigue des joueurs et nous on s’entretient bien… Nous progressons encore, de match en match, dans la gestion du ballon. Le 3e quart temps notamment a été correct après nos loupés récents ».

Ali Traoré (au micro de Canal+) : « C’est une belle performance. On progresse… Les jambes sont lourdes mais on a bien négocié cette période importante avec quatre déplacements de suite ».

Espoirs

ASVEL – SIG   66-71

14e victoire d’affilée pour les espoirs, décidément intouchables. Menés jusqu’à la pause (35-34) et bien que diminués par plusieurs absences, les poulains de Lauriane Dolt ont fait la différence en défense dans le 3e quart en ne concédant que cinq points (40-49) avant de résister au retour lyonnais.