Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Dionte Christmas&Zach Moss_PL JDA Dijon
Actualités Les trois autres quarts à la loupe

Les trois autres quarts à la loupe

Quart de finale #2 : Paris/Levallois - Dijon

Blake Schilb&Antoine Mendy_PL JDA DIJON

Blake Schilb (face au Dijonnais Antoine Mendy) sera l'un des atouts majeurs des Parisiens.

Ce sont deux clubs coutumiers de la compétition qui s’affrontent puisque le PL y participe pour la 6eme fois et les Dijonnais pour la 5eme fois. Avec un bilan de trois victoires et cinq défaites, les Parisiens n’ont jamais passé le cap des demi-finales. En revanche, la JDA a déjà remporté le trophée en 2004… mais depuis, elle n’a plus gagné le moindre match dans la compétition.

Les deux équipes sont relativement proches statistiquement en attaque et en défense, mais un écart apparaît entre les évaluations collectives. Paris possède la 3eme meilleure évaluation de ProA (91,5) alors que Dijon n’est que 9eme (85). La raison en est simple : les Bourguignons font partie des moins bons élèves de ProA aux rebonds (32,5) et aux passes décisives (13,4) pendant que les Parisiens trustent les places sur les podiums spécifiques : deuxième équipe à capter le plus de rebonds (37,8) et 3eme au nombre de passes décisives (18,2).

Paris compte dans ses rangs quelques pépites pouvant illustrer ces chiffres. Le puissant pivot, Sharrod Ford, est le 4eme meilleur rebondeur de ProA et le meneur expérimenté, Mike Green, en est le meilleur passeur. Associez à ce duo l’ancien MVP Blake Schilb et le shooteur Dionte Christmas et vous comprendrez mieux... Mais Dijon n’est pas en reste. Erving Walker et Steven Gray sont les 2eme et 3eme marqueurs de ProA avec respectivement 16,3 et 15,5 points de moyenne alors que Zach Moss est le joueur le plus adroit de ProA (67,6%). Ils entendent bien confirmer le résultat des deux confrontations entre les équipes cette année.

En effet, 4ème de ProA (13V/8D) les Dijonnais ont battu à deux reprises les actuels 6emes du classement (12V/9D). La JDA l’avait remporté à domicile 77-58 avec un excellent Elson Mendy (13pts, 6rbs), lors d’un match qu’ils avaient dominé de bout en bout. Même issue pour le match retour : victorieux (75-87) au palais des sports Marcel-Cerdan, Dijon avait pu compter sur un Erving Walker de gala : 16pts, 10passes, 5rbs et 27 d’évaluation.

Enfin, si les deux équipes restent sur une série de 7 victoires et 3 défaites lors des 10 derniers matches, les dynamiques ne sont pas les mêmes. Avec cinq victoires lors des six derniers matches et une qualification pour les 1/8 de finales de l’Eurocup, les Parisiens arrivent avec le plein de confiance au contraire de Dijon qui reste sur trois défaites.

Quart de finale #3 : Nanterre - Le Mans

LeMans_Nanterre Eurochallenge 201415

Rodrigue Beaubois (Le Mans) face à Jamal Shuler (Nanterre) : duel prometteur...

Entre Le Mans, qui détient le record de participation à ce tournoi (la 13eme cette année), et Nanterre, qui ne va y participer que pour la deuxième fois, peu de choses en commun. Pourtant, il ne s’agit ni plus ni moins du remake de la finale 2014 remportée par les Manceaux ! Cette victoire était la troisième après celles de 2006 et 2009 et même leur cinquième finale (un record aussi). Avec 15 matches gagnés et 8 défaites, Le Mans possède une solide expérience en la matière.

Les deux équipes ont des caractéristiques défensives proches avec 74,1 et 74,5pts encaissés. Mais Nanterre (17V/4D) démontre pourquoi il est un solide deuxième de ProA et Le Mans (11V/10D), 7eme seulement, lorsque l’on compare les deux potentiels offensifs. En effet, la JSF est la meilleure attaque de ProA (84,1pts) loin devant le MSB, 11eme (74,7pts). Les verts et blancs ont aussi la meilleure évaluation collective de ProA (96,1), bien mieux que les tangos, 13emes (81). Cette bonne évaluation est également due au jeu collectif de Nanterre, vraiment intéressant avec près de 18 passes de moyenne par match.

Malgré tout, Le Mans possède des joueurs de qualité comme Rodrigue Beaubois (14,8pts, 3,3rbs, 2,5passes et 14,6 d’évaluation), capable de fulgurance, ou l’international Charles Kahudi (13,7pts, 5,7rbs et 15,3 d’évaluation). Mais Nanterre a plus que du répondant. Avec Mykal Ryley et Johan Passave-Ducteil, la JSF possède deux des joueurs les plus adroits de ProA à deux points, avec près de 63% de réussite chacun. Et tout le monde sait que lorsque cette équipe se met en route, elle peut atteindre des sommets d’adresse et battre n’importe qui.

Quoi qu’il en soit, les deux équipes se connaissent puisque ce sera leur 4eme confrontation cette saison. Le match de ProA avait vu la JSF s’imposer à domicile au terme d’un match globalement maîtrisé (73-61) grâce notamment à Mykal Ryley (21pts à 60%). Elles se sont également affronté en Eurochallenge à deux reprises, chaque équipe l’emportant à domicile. Ainsi, si Nanterre mène 2-1 dans la confrontation directe, il y a fort à parier que les Manceaux voudront rééquilibrer la balance et conserver leur titre… même si la dynamique est à l’avantage de Nanterre (9 victoires lors des 10 derniers matches, contre 6 victoires et 4 défaites au MSB).

Quart de finale #4 : Limoges - Nancy

Ramel Curry, Flo Pietrus CSP Limoges Nancy

Ramel Curry (CSP), Darius Adams (SLUC) qui n'a pas été conservé,  Adrien Moerman (CSP) et Flo Pietrus (SLUC), de gauche à droite : entre Limoges et Nancy, spectacle garanti.

L’affrontement qu’offre ce dernier match est, lui aussi, celui des extrêmes en terme ‘‘d’expérience’’ de cette événement. Nancy participera pour la 12eme fois au tournoi alors que ce ne sera que la deuxième venue des Limougeauds. Eliminés lors du quart, il y a un an, le CSP vient pour montrer un autre visage. Mais face au vainqueur 2005 rien ne sera facile, même si les dernières saisons n’étaient pas favorable aux Lorrains qui ont cumulé cinq éliminations dès les quarts lors de leurs six dernières participations.

Là encore le match opposera deux équipes proches défensivement, puisque la 3eme défense de ProA, Nancy (72,9pts) affrontera la 5eme (73,4pts). Mais le champion en titre est avant tout un rouleau compresseur, favori pour remporter cette Leaders Cup 2015. Avec la deuxième attaque (80pts), la deuxième évaluation collective (93,3), la première aux passes décisives (19,3), Limoges est en mesure de concasser n’importe qui. Si l’on voulait lui trouver un petit désavantage face aux Couguars, nous serions tentés de parler du rebond, puisque le SLUC est l’équipe de ProA qui en capte le plus (39). Voila peut-être l’une des clefs de ce quart de finale…

Il faut dire que Limoges compte dans ses rangs l’un des grands favoris pour le titre de MVP de la saison avec Adrien Moerman. Meilleure évaluation (19,9), 3eme rebondeur (8,8) et 6eme joueur le plus adroit à trois points du championnat, il enchaîne les grosses performances. Ajoutez Nobel Boungou colo souvent adroit, l’expérience du shooteur Jamar Smith, Ramel Curry ou le dernier venu, Mike Gelabale, et on obtient une équipe taillée pour décrocher la timbale. Mais Nancy, avec ses guerriers, Falker (meilleur rebondeur de ProA) et Pietrus, éléments majeurs de la défense, Keydren Clark, joueur le plus adroit à trois points du championnat (47%), la vista de Duggins ou la combativité de Zianveni, aura du répondant.

Quoi qu’il en soit les dynamiques actuelles permettent aussi de dire que les deux équipes ont des choses à prouver à leurs fans à commencer par le champion en titre. En effet, Limoges arrive à cette Leaders Cup avec la plus mauvaise série lors des 10 derniers matches avec 5 victoires et 5 défaites. Mais Nancy est à peine mieux loti (6 victoires et 4 défaites). Cette rencontre sera-t-elle la confirmation de la seule confrontation de l’exercice, qui avait vu le CSP s’imposer facilement lors de la première journée ? Rien n’est moins sûr…

Franklin Tellier

Le programme

brackets leaders cup 2015

Tableau des rencontres de la Leaders Cup 2015