Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Leaders Cup_FINALE_ Louis Campbell et Martial Bellon
Actualités Paroles de vainqueurs…

Paroles de vainqueurs…

Vincent Collet : « Fier de l’identité française de mon équipe »

« Il y avait de très fortes attentes et il fallait enlever de la pression pour la fin de saison en remportant ce titre. Gagner ensemble, c’est important. J’espère aussi que la fin de match nous servira. Je n’ai pas été très heureux tout de suite car on a mal joué deux minutes et puis le « trouillomètre » est passé à 0. On s’est mis à moins bien défendre, on avait encaissé 32 points en 30 minutes avant d’en prendre 26 dans les dix dernières ! Mais il y a une vraie logique dans notre succès. On a été dominateurs sur l’ensemble du match. Ce qui me fait plaisir dans cette victoire, c’est le choix de l’identité française de mon équipe. On a fait le trou dans le troisième quart avec cinq Français »

Martial Bellon : « Un soulagement et une fierté pour le territoire »

Leaders Cup_FINALE_ Louis Campbell et Martial Bellon

La belle étreinte entre Martial Bellon et son capitaine, Louis Campbell.

« C’est un soulagement d’avoir enfin gagné, 10 ans après le titre et cinq ans après avoir reconstruit le club. C’est la victoire sportive de Vincent et de ses gars mais c’est aussi un soulagement pour tous ceux qui nous ont accompagnés depuis 5 ans : le directoire, les collectivités locales, les partenaires, les actionnaires. C’est aussi une fierté pour le territoire, car il y a cinq ans, le sport professionnel était au plus bas en Alsace. Il n’y a donc pas de fatalité … Il y avait tout un peuple derrière nous pour redresser ce club. Je suis très fier pour eux également. Je suis resté volontairement très en retrait des joueurs cette semaine, c’était la volonté de Vincent pour pouvoir bien préparer cette Leaders Cup. Sur ces trois jours, ce sont Vincent et ses joueurs qui ont fait le job. Le 15 mai 2011 aura été une date historique pour le club. Ce jour-là, j’ai fait la connaissance de Vincent Collet dans un café, à côté de Bercy. Et je lui ai dit qu’il y avait trop d’Américains dans le basket, que le public ne s’identifiait pas à ces équipes-là. Il a partagé mon sentiment et on a mis au point une stratégie. Je suis très heureux de cette démonstration ».

Antoine Diot : « On a du caractère »

« On a montré du caractère sur ces trois jours et ça nous servira pour la suite. C’était un basket de guerriers et nos efforts défensifs ont été payants. C’est aussi une récompense pour notre capitaine, Louis, qui est là depuis trois et qui est entré dans le vestiaire en criant : ‘’Finally!’’ On a cru qu’ils allaient lâcher lorsqu’on a pris beaucoup d’avance mais ils sont revenus avec l’énergie du désespoir et on jouait à reculons. Mais tout s’est bien terminé ».

Ali Traoré : « On ne veut pas s’arrêter là !»

« On a eu du mal dans le quatrième quart temps mais la victoire est là au bout. Mais on ne veut pas s’arrêter là. On va se reposer et retourner au travail pour le prochain match samedi ».

Bangaly Fofana : « Avec le cœur »

Leaders Cup_SIG LeMans_JEremy Leloup Antoine DIot Louis Campbell Matt Howard et Ali traoré

Une victoire d'équipe.

« On s’est vraiment fait très peur dans le dernier quart temps. On avait fait le travail pour avoir un écart de 20 points mais leur zone nous a fait du mal et on s’est un peu relâché. Ce soir on a vraiment gagné avec le cœur ! »

Paul Lacombe : « La star, c’est l’équipe »

« Les fantômes du passé sont revenus au galop dans le dernier quart mais ce soir on avait décidé de gagner. On n’a rien lâché, à l’image des deux dernières actions avec le gros shoot de Louis et le contre de Jérémy. C’est superbe pour tout le monde : pour le club, pour la ville, pour les fans qui sont dans l’attente depuis 10 ans. Je pense aussi que c’est mérité par rapport à notre début de saison. Ce soir, plus que jamais, la star c’était l’équipe. Hier, Antoine nous fait gagner mais ce soir c’est l’équipe entière ! C’est ça qui fait notre force aujourd’hui et ça le restera jusque la fin de la saison ! »

Axel Toupane : « Cette victoire est géniale »

« Cette victoire est géniale. Le scénario était un peu fou. On s’est fait un peu peur dans le dernier quart mais notre défense nous fait gagner sur la dernière action. C’est tout un symbole. Nous avons encore deux objectifs cette saison, donc il ne faut se satisfaire de celle-ci. Il faut rester focus pour la suite. On a une équipe avec 12 joueurs de très haut niveau et je pense que sur ce genre de compétition, sur trois jours, c’est important de pouvoir tourner. On l’a encore montré ce soir ».

Jeremy Leloup : « Ça y est, on a ramené un titre ! »

« La dernière action du match? Eito avait réussi à pénétrer juste avant et je m’en voulais un peu de ne pas avoir défendu assez dur ou de ne pas l’avoir orienté sur sa mauvaise main. J’ai eu l’occasion de me racheter sur la dernière action. Je le connais un peu, je sais qu’il peut mettre des gros shoots. J’ai réussi à anticiper et le contrer, heureusement, car ça aurait pu vraiment très mal se terminer sinon. Il y a un sentiment de soulagement car le club n’a rien gagné depuis 10 ans. Ça va peut-être aussi faire redescendre la pression car on a enfin gagné quelque chose. Ça y est, on a ramené un titre! Mais il faut rester concentrer car on a d’autres objectifs ».

Dédicace à Jean-Marcel Geiger

Après le succès,  plusieurs dirigeants et salariés du club ont dédicacé la victoire à Jean-Marcel Geiger, directeur administratif et financier de la SIG disparu en novembre.  Un bel hommage...

J.C.F. et F.T.