Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Denain SIG Paul Lacombe et Bangaly Fofana
Actualités La SIG dans le dernier carré

La SIG dans le dernier carré

La SIG est passée par la petite porte à Denain (69-73) en quart de finale de la Coupe de France. Les jambes lourdes, en panne d’adresse, face à une équipe qui n’avait rien à perdre et qui a chèrement vendu sa peau, elle a assuré l’essentiel et n’est plus qu’à une marche de la finale. Lacombe et Dobbins notamment, ont été les hommes-clés, suppléant quelques cadres à sec…

Denain SIG P Lacombe

La lutte a été acharnée. La SIG a dû cravacher pour se débarrasser de Denain. (Crédit photo Jean-Philippe Carlier)

« Un guêpier ». Il n’avait pas hésité, Vincent Collet, lorsqu’il s’agissait de qualifier, avant le départ pour Denain, ce quart de finale pas évident. Entre les jambes lourdes de ses joueurs qui ont à nouveau enchaîné les déplacements croqueurs d’énergie et les contrecoups de la Leaders Cup, face à l’euphorie qui pouvait habiter une équipe de ProB qui n’avait rien à perdre, le piège était réel. La SIG s’en aperçut rapidement, car après un début équilibré (4-6, 2e’) dans lequel Traoré s’était montré en attaque, le trio Cazenobe, Ouattara, Ivey faisait exulter le Complexe sportif denaisien : 15-10 (7e’).

Un débours de 10 points

La SIG était à la peine, entre balles perdues et tirs manqués, courant toujours après une adresse fuyante. A la traîne à l’issue du premier quart (21-14 et même 27 à 13 à l’évaluation), dominée au rebond, elle encaissait dès la reprise un « primé » de Giffa : 24-14. Lacombe secouait ses équipiers, partait à l’abordage (26-20) et quelques instants plus tard, après un panier de Charles Kahudi, Vincent Collet stoppait le match pour mettre fin à l’euphorie nordiste (71% de réussite contre un plus modeste 46% strasbourgeois).

Denain SIG Paul Lacombe

Paul Lacombe (15pts, 16 d'évaluation) qui tire par dessus Hollins a été un des meilleurs SIGmen à Denain. (Crédit photo Jean-Philippe Carlier)

Le jeu strasbourgeois se mit en place, le 10e point de Lacombe, derrière l’arc, l’exploitation du bonus quand Denain avait cumulé quatre fautes d’équipe, l’activité défensive de Dobbins même s’il laissait deux lancers en route sur quatre, l’abattage de Howard au rebond offensif et l’efficacité de Traoré, servis par Diot et… Lacombe avaient changé la donne : 28-31 (17e’). Denain (7pts seulement à 3 sur 10) s’était cassé les dents sur la défense de la SIG, avait perdu 10 ballons – contre deux seulement aux Alsaciens dans la période – et le coach nordiste avait déjà pris deux temps morts. Mais un court relâchement avant la mi-temps, deux paniers bonifiés de Bing et Kahudi avaient permis à Denain de croire encore en ses chances : 36-33.

Serré, jusqu’au bout

Bing ajoutait aussitôt un nouveau panier derrière l’arc (39-33) et la SIG continuait à courir après le score. Enfin lancés, par Diot, Toupane, qui alternait le bon et le moins bon en attaque, et toujours Lacombe, les Strasbourgeois prenaient les commandes (39-40, 22e’), mais dans ce match de séries, Denain répliquait immédiatement par Cazenobe : 45-40 (25e’).

Jusqu’au début de la dernière période, à l’image d’un Louis Campbell hors sujet (0 sur 5 aux tirs, 3 balles perdues, -3 d’évaluation), la SIG restait à la traîne : 53-49 (31e’). Dragićević puis Fofana semblèrent donner la bonne impulsion (53-56, 33e’). Mais l’adresse restait fuyante (2 sur 15 à trois points à cet instant, 3 sur 19 au final) et Denain, ne lâchait rien à l’image de Ouattara (12pts dans le dernier quart). Dobbins sur une nouvelle interception, et les tauliers Diot et Traoré donnaient un peu d’air (56-62, 66-73) dans une fin de match débridée qui souriait tout de même à la SIG qui rejoignait le dernier carré. Mais que ce fut dur !

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

AS DENAIN VOLTAIRE – SIG 69-73. Complexe sportif Jean Degros. 3 500 spectateurs. Arbitres : MM. Rosso et Gueu.

Les périodes : 21-14, 15-19 (mi-temps : 36-33), 14-16 (50-49), 19-24.

Les statistiques