Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
sig-limoges bangaly fofana anthony dobbins antoine diot  (5)
Actualités Tout en haut de l’affiche

Tout en haut de l’affiche

Les finalistes du dernier championnat, Limoges et Strasbourg, qui figurent aussi parmi les principaux favoris de l’exercice en cours, se retrouvent ce mardi (20h50 en direct sur Canal+) pour un sommet très attendu. Mais entre la SIG et le CSP, les motivations ne seront sans doute pas les mêmes…

sig-limoges jeremu leloup (2)

Excellent contre Chalon avant d'être blessé, pris en tenaille par Moerman et Batista, Jérémy Leloup sera l'un des atouts de la SIG à Limoges.

Il y a toujours plusieurs façons d’aborder un match. Même s’il oppose deux des grands favoris de la ProA. Il peut y avoir la méthode Collet – « il n’y a pas beaucoup de pression pour nous… » ­–, celle d’un leader qui compte quatre victoires d’avance sur son adversaire du jour… Ou celle du coach qui veut « bien figurer » après cinq défaites d’affilée de son équipe contre l’adversaire du jour. Enfin, il y a d’autres chiffres encore, qui mettent en avant les performances exceptionnelles des Strasbourgeois à l’extérieur, puisqu’ils ont remporté 11 victoires en 12 déplacements cette saison pour ne s’être inclinés qu’à Nanterre…

Le danger peut venir de partout

Mais au coup d’envoi, ce mardi soir, dans le chaudron de Beaublanc, et tout en ayant un œil sur Antarès où Le Mans recevra Nanterre, le dauphin, tout cela ne pèsera plus très lourd. Il y aura cinq joueurs de part et d’autre, et une furieuse envie d’en découdre ! « Et puis il y a le prestige, l’envie de s’évaluer dans ce contexte. A ce titre, c’est le déplacement le plus difficile de la saison, c’est sûr », lance Vincent Collet. Perdre ne serait donc pas une catastrophe en soi. « Les séries sont faites pour s’arrêter un jour », poursuit le coach. 10 victoires d’affilée en ProA, 14 dans l’hexagone en trois mois, la performance est remarquable et personne n’a envie qu’elle s’interrompe. Mais cela peut arriver. Sans que cela constitue une menace sur la situation de la SIG, solidement ancrée à son fauteuil de leader. « Une défaite en saison régulière ne déciderait de rien. Une sixième défaite nous permettrait de faire des efforts en plus si on devait à nouveau les rencontrer cette année. A l’inverse, un succès pourrait nous rassurer et nous empêcherait peut-être d’y gagner en play-offs… »

Insensible à ces « histoires », Vincent Collet est évidemment prêt à un mano a mano musclé. Et il n’a pas oublié le match aller où la solide défense de Limoges avait laissé son équipe à 56 points seulement. « Il faudra être capable de retrouver de l’allant en défense, par rapport à nos dernières sorties, en attaquant beaucoup mieux qu’en décembre ». Après une période de creux – huit défaites en 11 matches de ProA, d’Eurocup et à la Leaders Cup –, le CSP a retrouvé des couleurs. « Leur deuxième mi-temps à Dijon a été très bonne. Ils ont retrouvé de l’énergie défensive et on ne les jouera pas au meilleur moment parce qu’ils sont vraiment en phase ascendante ».

Vincent Collet a clairement identifié les dangers qui guettent son équipe. Et ils peuvent surgir de partout en attendant que Eugène « Pooh » Jeter, le meneur américano-ukrainien se s’y ajoute… « Leurs leaders remontent. Jamar Smith refait des cartons, Moerman et Boungou-Colo sont plutôt réguliers, l’émergence de Camara, repositionné au poste 5, leur donne plus de volume physique. C’est une très forte équipe ». Avec aussi, un Mike Gelabale qui vient de fournir son meilleur match (17pts à 100%) et que Collet tout comme la SIG connaissent bien !

« C’est le niveau du mois de mai qui permet d’être champion »

Si Limoges a subi le contrecoup de l’Euroleague et de l’Eurocup, « un gros passage à vide n’a jamais empêché d’être champion ! », tempère Collet. Pour l’entraîneur de la SIG, « c’est le niveau du mois de mai qui décidera de la victoire en play-offs. L’avantage du terrain est moins déterminant ». Et c’est la raison pour laquelle, avec quelques victoires d’avance, la SIG travaille déjà régulièrement pour enrichir sa panoplie en vue des échéances décisives… Si les effets s’en faisaient sentir dès ce mardi, cela pourrait évidemment se révéler précieux. « L’intérêt d’une victoire nous donnerait l’ascendant pour la première place. Et si on pouvait éviter d’avoir Nanterre et Limoges dans notre tableau avant une finale éventuelle, même si Villeurbanne qui monte en puissance, et Paris-Levallois, adversaires potentiels en demi-finale, seront de sérieux adversaires, ce ne serait pas si mal », conclut Collet.

Une bonne affaire en vue ?

Jean-Claude Frey