Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
AxelToupane2_ChalonReims_20.12
Actualités Axel Toupane : « Châlons-Reims est un candidat légitime aux playoffs »

Axel Toupane : « Châlons-Reims est un candidat légitime aux playoffs »

Après la victoire obtenue contre Gravelines, les joueurs de la SIG ont bénéficié de quatre jours “off”. Ils ont ainsi repris le chemin des parquets ce jeudi pour préparer le match de lundi chez le promu, l'ambitieux Châlons-Reims.

SIG-Cholet_Axel Toupane et Paul delaneyLors du match aller, les joueurs du coach Nikola Antic étaient arrivés au Rhenus avec le plein de confiance suite à leur victoire, quatre jours avant, contre Limoges. Portés par cette euphorie, ils avaient fait déjouer les Strasbourgeois, les faisant sortir de leurs standards, qui avaient ‘‘privilégié’’ le jeu rapide au détriment de leur défense. Le bilan n’en avait été que plus cinglant : une défaite sans appel (56-63) avec à la clef un 57 d’évaluation collective, la plus mauvaise de la SIG cette saison. Si ces deux bons résultats contre le champion et le vice-champion avaient, à l’époque, semblé pour certains être de véritables exploits, Châlons-Reims a depuis confirmé ses ambitions et s’est positionné comme un candidat crédible aux Playoffs. Porté par son homme à tout faire, Mark Payne, meilleur marqueur, passeur et évaluation de son équipe, il accueille la SIG après avoir engrangé 8 victoires lors des 11 derniers matches. A 48h de la rencontre, Axel Toupane confirme que Payne sera le joueur majeur à contrôler…mais pas que! Mais avant d’évoquer le match à venir, il revient sur le match aller et donne son avis sur sa saison.

Franklin Tellier : Vous avez eu quatre jours de break avant de reprendre l’entrainement jeudi. C’était quelque chose d’obligatoire avant d’attaquer le sprint final ?
Axel Toupane : Obligatoire je ne sais pas, mais c’était surtout bien vu de la part du coach. Ça a permis à tout le monde de reposer son corps et d’être en bonne forme pour attaquer le sprint final.

F.T : Parlons de ta saison. D’abord défensivement, comment juges-tu tes performances cette année ?
A.T : Elles sont bonnes je pense, mais elles sont surtout à l’image de notre équipe. On a la meilleure défense du championnat, et de loin. Ça fait pas mal de temps qu’il n’y avait pas eu une équipe avec une défense aussi forte en ProA, en terme de points encaissés. Donc je pense que mes ''perfs'' défensives sont à l’image de l’équipe: plutôt positives.

F.T : Est-ce que le fait d’avoir travaillé cette année avec Tony Dobbins, trois fois meilleur défenseur de ProA, t’a apporté quelque chose de nouveau?
A.T : Oui c’est sûr ! C’est toujours un plus d’avoir quelqu’un qui est très, très, fort dans un secteur. C’est le cas pour Tony en défense. Au quotidien, travailler à ses côtés, ne peut qu’aider à progresser. Mais même au delà de ça, on a gardé les mêmes bases défensives que l’an dernier et on a ajouté Tony, Bangaly et Matt qui sont de très bons défenseurs. Je pense que c’est grâce à cela que défensivement on est aussi costauds.

F.T : En revanche, en attaque, on remarque que tu tentes plus de tirs cette année (ndlr : 4,8 l’an dernier contre 6,5 cette année)…
A.T : C’est quelque chose qui, dans une carrière, s’inscrit dans la continuité. Ça vient avec le temps. Plus le temps passe, plus tu t’entraînes, plus tu as d’expérience, de maturité et plus tu progresses. Au final ça donne plus de confiance. Avec la confiance tu réussis plus de choses et donc tu tentes plus…

Statistiques 201415 Axel ToupaneF.T : Plus globalement, penses-tu avoir passé un cap cette saison ?
A.T : Je pense avoir progressé un peu dans tous les secteurs. Même au niveau des chiffres, sachant que je joue un peu moins qu’avant. Mais on a une équipe encore plus forte cette année, avec plus de rotations et je pense que c’est cela qui fait que nous sommes premiers du championnat. Dans un groupe aussi fort, avoir des stats comme celles que j’ai et réaliser des performances, ne peut être que valorisant.

F.T : Et comment vois-tu ton avenir ?
A.T : Peu importe où je serai, je veux continuer à travailler dur pour progresser et jouer au plus au niveau possible. C’est le rêve de tout basketteur : atteindre le plus haut niveau possible. On travaille tous très dur pour ça!

F.T : Lundi vous affrontez Châlons-Reims qui vous avait battu à l’aller. On peut penser que vous aurez à cœur de vous rattraper?
A.T : Oui bien sûr. C’est une des rares équipes qui nous ait battu cette saison. Le fait de les rejouer si près des playoffs sera un bon test pour nous. On a à cœur de ne pas rééditer le même match que celui de décembre. On y va avec l’ambition de les battre… En tout cas on va tout faire pour !

F.T : Au match aller, vous aviez joué contre nature en jouant leur jeu, privilégiant le « run and gun », à la défense…
A.T : (il coupe) A chaque fois que l’on dévie un petit peu de notre plan de jeu, on a moins de marge pour gagner. Alors que, lorsque l’on s’en tient au plan de jeu, à ce moment là, on devient très bon. C’est toujours la même chose, lorsque l’on oublie notre défense, que l’on se précipite en attaque on ne fait pas de bons matches…

Axel_ChalonReims_20.12.14F.T : Parlons plus en détails de cette équipe de Châlons-Reims. Elle est construite autour d’un joueur d’exception : Mark Payne. Un mot sur lui ?
A.T : Il fait une très grosse saison. Je pense que c’est l’une des révélations du championnat cette année… si ce n’est LA révélation de la saison. Quand il est arrivé très peu de gens le connaissaient et maintenant il domine clairement la ProA. Il est complet, percutant et dangereux avec, mais aussi sans le ballon. C’est certain que c’est un des joueurs qu’il faudra que l’on arrive à stopper pour limiter leurs opportunités.

F.T : Ils ont une bonne ossature américaine, plus l’expérimenté Michel Morandais ça donne une équipe bien construite…
A.T : Oui c’est vrai. Même les Français font une très bonne saison, pas que Michel Morandais. Je pense aussi à Remi Lesca ou Gary Florimont. C’est une équipe très complète et vraiment bien construite. Même s’ils ont gardé une partie de leurs Français, en ajoutant Remi Lesca et Gary Florimont, ils ont dû reconstruire une nouvelle équipe. Ce n’est jamais évident mais ils l’ont très bien réussi. Même si en début de saison, ils ont perdu leurs trois premiers matches, ils ne se sont jamais affolés et maintenant ce sont des candidats légitimes aux playoffs.

F.T : Ces résultats ne sont pas aussi liés au coach Antic et ses valeurs serbes, à commencer par la rigueur…
A.T : C’est clair qu’il joue un grand rôle dans les résultats actuels. C’est lui qui a façonné l’équipe. Il les fait travailler toute la semaine suivant sa philosophie de jeu. Une très grosse part de leur réussite et de leurs bons résultats lui reviennent directement. Je pense qu’il fera partie du top 3 des coaches de l’année en fin de saison.

F.T : On peut donc s’attendre à un match particulièrement difficile…
A.T : Bien sûr ! On se déplace quand même chez une équipe du top8, qui joue pour défendre sa place en playoffs ! Ils viennent de perdre de peu au Havre, mais ce n’est pas facile de gagner là-bas. Ils sont malgré tout sur une bonne dynamique avec seulement trois défaites lors des 10 ou 12 derniers matches (ndlr: 3 défaites sur les 11 derniers matches). Le match n’est pas du tout gagné d’avance. Ce sera un match un peu à l’image de celui de Nancy. Il va falloir être très costauds pour gagner.

Propos recueillis par Franklin Tellier