Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
P1150921
Actualités Alexis Ajinça, invité-surprise au Rhenus

Alexis Ajinça, invité-surprise au Rhenus

Il est arrivé en début de semaine à Strasbourg et a déjà foulé le parquet du Rhenus, cet après-midi, retrouvant quelques-uns de ses anciens coéquipiers. Alexis Ajinça est à Strasbourg pendant un mois et suivra de près les play-offs de la SIG. En quelques mots, toujours avec le même sourire, il évoque sa saison, celle de son club de cœur et ses ambitions pour l’équipe de France…

Ajinça

Alexis Ajinça (assis à gauche) suit attentivement l'entraînement de la SIG.

Après avoir donné le coup d’envoi d’un match de foot dans sa ville natale avec le maillot vert floqué du n°42 de l’AS Saint-Etienne à Geoffroy-Guichard, son jeune fiston sur les bras, puis lancé un match de basket au Havre, après avoir écumé les plateaux de télévision en costume-cravate, Alexis Ajinça s’est posé en Alsace pour quelques semaines.

Au Rhenus samedi pour donner le coup d’envoi

Après une bonne heure de boulot et un échauffement ludique avec les joueurs de la SIG qui préparent la venue de Chalon, il s’est confié : « Je suis venu pour travailler avec Terrick, qui est un excellent préparateur physique, et pour voir Vincent et mes coéquipiers d’il y a deux ans. C’est bizarre de revenir ici… J’ai hâte d’être à samedi pour rencontrer le public. On m’a dit qu’il était beaucoup plus chaud depuis quelque temps ! »

Depuis La Nouvelle-Orléans, l’ancien géant de la SIG, a suivi de près les performances des Strasbourgeois. « Une saison très régulière, superbe. Je n’ai pas toujours pu voir les matches en streaming, mais je regardais sur le site de la LNB. Je suis très content pour eux et j’espère qu’ils vont réussir la passe de trois. Leur parcours en Coupe d’Europe a aussi été excellent… »

Eliminé au premier tour des play-offs NBA, il garde quelques regrets de sa saison avec les Pelicans. « J’aurais aimé jouer une vingtaine de minutes en moyenne. J’ai parfois apporté la preuve de ce que je pouvais apporter quand on m’en donnait l’opportunité et j’espère pouvoir rejouer pour la Nouvelle-Orléans la saison prochaine. Mais on ne sait jamais, s’il y a une grosse opportunité en Europe… » Avec un peu de recul, il ne regrette pas d’avoir patienté, en Alsace notamment, avant de retenter sa chance outre-Atlantique. « C’était clairement le bon choix. C’est grâce à Vincent Collet que j’ai eu cette opportunité. Il m’a fait travailler les secteurs de jeu où j’étais moins performant. Ce n’est pas pour rien qu’il a été désigné coach de l’année ! »

Réussir l’Euro en France
P1150915

Auparavant, il avait retrouvé Louis Campbell, son ancien coéquipier, et Antoine Diot, son partenaire en équipe de France.

Enfin, Alexis Ajinça ne cache pas qu’il veut être particulièrement affuté pour le rendez-vous estival de l’équipe de France. « On a un titre à défendre. J’ai très envie de revoir tout le monde, d’être associé à la marche en avant de l’équipe de France… »

Premier rendez-vous samedi, au Rhenus, pour les retrouvailles avec le public strasbourgeois.

J.C.F.