Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG-DIJON-CDF-017 TRAORE
Actualités Ali Traoré: « Que notre maison devienne une forteresse imprenable ! »

Ali Traoré: « Que notre maison devienne une forteresse imprenable ! »

SIG_Nancy ALI TRAORÉ Randal Falker

Ali Traoré aussi à l'aise main droite que main gauche : un des atouts offensifs de la SIG.

Mardi soir la SIG jouera son dernier match à domicile de la saison régulière. Assuré de finir premier, pour la deuxième année consécutive, les joueurs de la SIG accueilleront leur dauphin, la JSF Nanterre.
Au vu de l’engouement pour la billetterie, beaucoup de suiveurs avaient cochés l’arrivée de Nanterre comme le match à ne pas manquer. Mais, ce qui se dessinait comme la ‘‘petite finale pré-playoffs de ProA’’ a pris un tout autre tournant samedi. En effet, avec la victoire face à Rouen, les Strasbourgeois ont   définitivement laissé la place de dauphin à Nanterre. À 48h de ce choc entre les deux meilleures équipes de ProA, Ali Traoré, bien qu’incertain pour le match à venir, a accepté d'en parler et d'évoquer le club qu’il a côtoyé de septembre à décembre 2013.

Franklin Tellier : Tu enchaînes les petites blessures, comment expliques-tu cela ?
Ali Traoré: Je traîne une blessure à la cheville depuis décembre. J’avais encore une petite douleur, c’était un petit peu handicapant par moments mais jamais vraiment trop. Et là, ma dernière blessure, c’est vraiment la faute à pas de chance : à l’entraînement, je marche sur un pied… Vraiment de la malchance…

F.T : Rien de vraiment grave, alors?
A.T : Non, c’est une petite entorse qui va se résorber très rapidement, je pense.

F.T : L’essentiel est que tu sois prêt pour les playoffs. Malgré tout, ne penses-tu pas qu’il y ait le risque que tu manques de rythme à cause des dernières blessures ?
A.T : C’est quelque chose qui me faisait un peu peur et c’est pour ça que je voulais vraiment revenir pour le match d’hier contre Rouen. Je voulais avoir au moins trois matches avant les playoffs, mais l’histoire en a décidé autrement. Pour Nanterre, on verra l’avis médical et si je peux déjà revenir. En tout cas, ce qui est sûr, je jouerai le match à Bourg et il y aura une semaine complète d’entraînement avant les playoffs. Le rythme, je ne vais pas le perde totalement.

F.T : Plus généralement parlons de ta saison. Comment la juges-tu ?
A.T : Je suis plutôt satisfait. Elle correspond à ce que je voulais. J’espère que les entraîneurs sont satisfaits de mon travail. Ça m’a pris un peu de temps pour me remettre dans le système ‘‘Vincent Collet’’, parce que je suis un scoreur et pour pouvoir jouer pour Vincent il faut savoir faire beaucoup plus de choses. Je suis sûr que je pourrais scorer encore plus que ce que je fais actuellement, mais est-ce que l’équipe aurait été meilleure ? Je ne pense pas ! Après avoir galéré la saison dernière, je suis satisfait par cette saison jusque maintenant.

Statistiques Ali Traoré 20142015F.T : Et plus globalement la saison du club?
A.T : Franchement, c’est l’année de la SIG! Même si la fin de championnat devait ne pas être heureuse pour nous, ce que je ne peux même pas concevoir, on pourra dire que le club de la SIG aura fait une belle saison. À tous les niveaux on a gagné des trophées et pas juste nous les pros : les jeunes, espoirs et cadets aussi. Je suis venu pour gagner des titres et je suis content que ça se passe comme prévu. Je n’avais jamais connu de saison où je gagnais plus d’un seul titre dans la même saison, donc pour le moment je suis content. Mais ce n’est pas fini : soyons fous, tentons le triplé!

F.T : Tu as été retenu dans la liste des 24 pour l’équipe de France. Je pense que c’est aussi une satisfaction ?
A.T : Oui, c’est une belle satisfaction. C’est une belle récompense de ma saison. Après ce n’est qu’une première étape, il y aura la seconde liste plus restreinte… Si je pouvais être dans cette liste-là, ce serait vraiment la consécration de mes espoirs de la saison en plus des titres. Mais je sais que ce poste de pivot est extrêmement concurrentiel en équipe de France, donc être dans la liste des 24, c’est déjà très bien.

F.T : C’est ta première saison complète en France depuis la saison 2009/10. Est-ce que la ProA a changé depuis cinq ans ?
A.T : Il y a cinq ans, c’était de la folie. Chaque année, une équipe différente dominait. C’était extrêmement homogène. Mais j’ai l’impression que, depuis trois ans, il y a des équipes qui commencent vraiment à se démarquer, dont la SIG. Strasbourg a vraiment pris un rôle de leader dans ce championnat. Si tu ajoutes Nanterre, Limoges ou encore Nancy, je pense qu’il y a vraiment des équipes qui se démarquent. L’homogénéité se concentre maintenant plus dans le milieu du classement, où ça continue à se battre. Il y a quelques années cette bataille avait lieu de la 1ère à la 10ème place…

F.T : Quelles sont tes ambitions pour la saison prochaine ?
A.T : Avant de me blesser et d’avoir pleins de galères, j’avais vraiment pour ambition de jouer au plus haut niveau européen. Pourquoi pas avec la SIG et retrouver l’Euroleague, je ne m’interdis rien. En tout cas, retrouver les sommets européens est vraiment un de mes buts.

F.T : La SIG affronte Nanterre mardi. Lors de ta signature tu disais avoir de la frustration de ton court passage là-bas. Avec le temps, est-ce que ce sentiment s’est dissipé ?
A.T : Totalement ! Je suis passé à autre chose. Je pense que ça ne sert à rien de ressasser le passé. Cette saison se passe bien collectivement et individuellement. Franchement, j’adore le club et tout ce qui se passe ici. Je n’ai pas oublié, mais je suis clairement passé à autre chose. La SIG et Nanterre marchent très bien, ça ne servirait à rien de garder de la rancune pour ça.

SIG-DIJON-CDF-018 TRAORE HOWARD LELOUP

Ali qui part au lay-up sur la défense dijonnaise

F.T : A Nanterre, Mouhammadou Jaiteh est dans la présélection en équipe de France. Un mot sur lui ?
A.T : Mam’ je l’ai découvert à Nanterre. J’avais décidé de le prendre un peu sous mon aile techniquement. Cette année, il a énormément progressé et fait vraiment une super saison. Pour un gamin de 20 ans, c’est vraiment très impressionnant. Sa présélection est totalement méritée. Il fait clairement partie des meilleurs intérieurs français à son jeune âge. Ses progrès sont fulgurants. Je suis content pour lui. C’est vraiment un bon mec ; il mérite le meilleur.

F.T : Ils ont perdu Mykal Riley. A quel point penses-tu que cela puisse influer sur leur jeu ?
A.T : Pour l’instant, quand tu regardes leurs résultats, et encore hier soir, son absence ne se fait pas sentir. Mais en playoffs, le niveau va monter. Perdre un joueur comme Mykal est vraiment quelque chose de dur. Il fait partie des tops joueurs de ProA. Il est extrêmement polyvalent et je ne pense pas qu’ils pourront remplacer sa polyvalence. Mais son remplaçant, Brandon Thomas, est un bon joueur. De toute façon, Nanterre est une équipe qui tourne bien et qui est très soudée, donc je pense qu’ils continueront à être très forts même sans Mykal.

F.T : Les deux clubs ont déjà leur place assurée. La petite finale d’avant playoffs, attendue par beaucoup, n’aura donc pas vraiment lieu ou est-ce que l’on peut s’attendre à un vrai match?
A.T : Que personne ne s’y méprenne, il y aura un vrai match ! Paradoxalement on a été beaucoup plus friable à domicile qu’à l’extérieur. Nous, on veut envoyer un message avec ce match. On veut montrer que notre maison peut devenir une forteresse imprenable ! Nanterre nous voit comme des rivaux et nous aussi. Forcément l’esprit de compétiteur de chacun va prendre le dessus ! Moi je peux te garantir que mardi ce sera un vrai match et que les deux équipes voudront gagner.

F.T : Ce match sera aussi l’opposition entre les deux équipes de ProA qui concèdent les plus faibles évaluations à leurs adversaires. Cela pourrait laisser envisager un match très fermé…
A.T : Je ne pense pas. Je pense que ce sera un beau match car Nanterre a de très bons attaquants et nous, notre force, c’est de détruire le jeu offensif de l’adversaire. Ce qu’on va essayer de faire encore une fois. Je pense qu’avec l’adrénaline et l’enjeu, les deux équipes voudront prendre le dessus sur l’autre, ça donnera un beau match ! Je conseille vraiment aux supporters de venir nombreux mardi !

F.T : C’est un bel appel aux supporters avant les playoffs, ça !
A.T : Nous, joueurs, on va se mettre en mode playoffs et j’espère vraiment que nos supporters vont en faire de même ! C’est une nouvelle saison qui commence. C’est ‘‘simple’’ : on a l’avantage du terrain jusqu'à la fin. Il faut que chacun se dise qu’en gagnant tous nos matches au Rhenus, on sera champions. Il faut que le Rhenus devienne une forteresse imprenable ! On a besoin qu’il nous pousse vers ce possible triplé !

Interview réalisée par Franklin Tellier