Collet, Lauriane Dolt, Labanca : la razzia de la SIG

Antony Labanca, Lauriane Dolt, Martial Bellon, Axel Toupane, Antoine Diot et Vincent Collet ont le sourire. La SIG a fait une razzia à Paris.

Cinq nommés, trois trophées. La SIG a réussi un score exceptionnel, ce soir à Paris, lors de la remise des Trophées LNB 2015. Vincent Collet a été nommé coach de l’année en ProA, Lauriane Dolt, meilleur coach espoirs et Antony Labanca, meilleur espoir. Antoine Diot a été devancé pour le titre de MVP de l’année par Adrien Moerman (Limoges). De quoi provoquer une légitime fierté chez le président Bellon, présent à Paris.

C’est dans le cadre prestigieux de L’Elysée Biarritz, à deux pas des Champs-Elysées, qu’a eu lieu en début de soirée, la traditionnelle cérémonie de remise des Trophées 2015 de la LNB. Avec quelques nouveautés puisque pour la première fois, il n’y avait plus, par exemple, de distinction entre les joueurs français et les joueurs étrangers pour le titre de MVP.

Lauriane Dolt : « Le fruit du travail »

La soirée avait très bien débuté pour la SIG puisque coup sur coup, Lauriane Dolt avait été nommée entraîneur de l’année chez les espoirs, tandis que son joueur fétiche, Antony Labanca décrochait le trophée de meilleur espoir. Il faut dire que l’équipe de la SIG a écrasé son championnat, avec 30 victoires en 34 rencontres, tout comme les pros, s’offrant même une série invraisemblable de 23 victoires d’affilée. « C’est magnifique, gratifiant et cela représente beaucoup de fierté. Pour le club, pour les copains avec qui on a beaucoup travaillé. Ce trophée en est le fruit. J’ai beaucoup évolué grâce à tout cela et j’espère que ça ne s’arrêtera pas… », se réjouissait Lauriane Dolt, très émue dans sa belle robe blanche. Antony Labanca était lui aussi très heureux de sa récompense : « Je ne m’y attendais pas. C’est énorme ! J’étais très stressé et lorsqu’on m’a appelé sur scène, ce fut un grand soulagement. Je pense à plein de monde : mes parents, mes grands-parents qui me soutiendront toujours, toute ma famille, mais aussi Lauriane avec qui je travaille depuis huit ans, la SIG et mon équipe, une bande de copains avec un super ambiance qui nous a permis de décrocher le titre de champion de France ».

La soirée s’est poursuivie avec une série d’hommages, aux anciens de Berck 1973, à la JSF Nanterre 2015, avant de passer en revue les lauréats des différentes catégories. Flo Pietrus (Nancy), reçut ainsi le trophée de meilleur défenseur devant Axel Toupane et Charles Kahudi, Petr Cornelie (Le Mans) celui de meilleur jeune, Benjamin Sene (Nancy) celui de la meilleure progression.

Vincent Collet : « Je n’y croyais pas trop… »

Parmi les titres les plus attendus, ceux d’entraîneur de l’année et de MVP. Fort logiquement, même si d’aucuns voyaient un autre lauréat, Vincent Collet a été désigné coach de l’année. Pour la troisième fois de sa carrière après 2001 et 2004, avec Le Mans. « Le premier avait été celui de la prime à la jeunesse, se souvient le coach de la SIG. Le deuxième ressemblait un peu à celui-là avec d’excellents résultats. Je n’y croyais pas trop car je considère qu’Eric Bartecheky faisait une saison magnifique avec Le Havre et présentait une plus-value plus évidente. Les deux trophées déjà remportés et le petit nombre de défaites dans la saison m’ont permis de décrocher ce trophée. Je le dédie à mes parents, à mon père en particulier qui à 87 ans suit encore de très près les affaires du basket. Et je suis aussi très heureux de l’avoir eu des mains de Jean Galle qui avec l’AS Berck m’avait fait découvrir le basket quand j’avais 10 ans. Je savoure mais mon évaluation se fera bientôt, avec les play-offs et avec l’équipe de France… »

Enfin, si l’on connaissait déjà le cinq majeur (Diot, Walker, Payne, Moerman et Pietrus), il restait à désigner le joueur n°1 de la saison de ProA. Antoine Diot, MVP français en titre, se classait deuxième derrière Adrien Moerman (CSP Limoges).

Place maintenant aux play-offs et au Trophée du Futur dans lesquels la plupart des joueurs présents à Paris auront l’occasion de prouver que leurs récompenses n’étaient pas usurpées…

J.C.F.

Le  palmarès complet

MVP de Pro A

1) Adrien Moerman (Limoges) ; 2) Antoine Diot (Strasbourg) ; 3) Mark Payne (Châlons-Reims) ; 4) Florent Pietrus (Nancy) ; 5) Erving Walker (Dijon)

Meilleur Marqueur de Pro A

Steven Gray (Dijon)

Entraîneur de l’année en Pro A

1) Vincent Collet (Strasbourg) ; 2) Eric Bartecheky (Le Havre) ; 3) Pascal Donnadieu (Nanterre)

Meilleur défenseur de Pro A

1) Florent Pietrus (Nancy) ; 2) Charles Kahudi (Le Mans) ; 3) Axel Toupane (Strasbourg)

Meilleur jeune de Pro A

1) Petr Cornelie (Le Mans) ; 2) Axel Bouteille (Chalon-sur-Saône) ; 3) Arthur Rozenfeld (Lyon-Villeurbanne)

Trophée SNB de la meilleure progression de Pro A

1) Benjamin Sene (Nancy) ; 2) Mouhammadou Jaieth (Nanterre) ; 3) Erving Walker (Dijon)

Trophée Thierry Rupert du Meilleur contreur de Pro A

Shawn King (Le Havre)

MVP du championnat Espoirs

1) Antony Labanca (Strasbourg) ; 2) Maxime Roos (Paris-Levallois) ; 3) Alpha Kaba (Pau-Lacq-Orthez)

Entraîneur de l’année Centre de formation

1) Lauriane Dolt (Strasbourg) ; 2) Charles Dubé-Brais (Nanterre) ; 3) Mathieu Lemercier (Le Havre)

MVP de Pro B

1) Davante Gardner (Hyères-Toulon) ; 2) Tim Blue (Antibes) ; 3) Allen Durham (Nantes) ; 4) Ronell Taylor (Monaco) ; 5) Axel Julien (Hyères-Toulon)

Entraîneur de l’année en Pro B

1) Laurent Legname (Hyères-Toulon) ; 2) Jean-Christophe Prat (Denain) ; 3) Antoine Michon (Boulazac)

Trophée SNB de la meilleure progression de Pro B

1) Mathieu Wojciechowski (Le Portel) ; 2) Lahaou Konaté (Evreux) ; 3) Jean-Victor Traoré (Lille)

Meilleur arbitre Pro A

1) Joseph Bissang ; 2) Eddy Viator ; 3) David Chambon

Trophée d’Honneur LNB / FFBB

JSF Nanterre, vainqueur de l’EuroChallenge

Trophée du deuxième homme de la phase retour

Darnell Harris (Orléans)

Les images de la soirée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Commentaires

Commentaires