Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG-JSF-NANTERRRE_004 DOBBINS
Actualités Contrat rempli, en attendant… Chalon !

Contrat rempli, en attendant… Chalon !

C’était un passage obligé. Sans convaincre, la SIG a décroché son 30e succès, le 16 à l’extérieur en 17 matches et a toujours contrôlé la partie à Bourg-en-Bresse (82-86). Mais elle n’a pas affiché sa maîtrise défensive habituelle… Sans doute les Strasbourgeois avaient-ils déjà la tête aux play-offs où ils rencontreront… Chalon en quarts de finale ! Comme l'an passé... Première manche samedi à 20h au Rhenus.

SIG-DIJON-CDF-017 TRAORE

Ali Traoré a été le meilleur marqueur de la SIG avec 14 points.

Après un début marqué par quelques maladresses, la SIG ouvrait le score par Leloup après 2’15’’. De chaque côté, on perdait trois balles dans les premières minutes et les défenses n’étaient pas particulièrement agressives. La SIG jouait en leader en attaque (2-6 puis 5-10, 5e’), mais Bourg-en-Bresse portait le fer à l’intérieur par Booker (6 pts) et Smith (7 pts), mais l’Américain trouvait aussi une position à trois points, tout comme Braud à deux reprises. Ces trois-là seront les seuls marqueurs burgiens de la première période mais ils laissaient Bourg-en-Bresse dans le sillage de Strasbourgeois qui avaient certes profité de quelques situations avantageuses, par Toupane, Fofana et Leloup, mais qui jouaient un peu les mains en haut du guidon : 19-21.

Des contre-attaques et… du relâchement

Traoré et plus encore Dobbins, très actif des deux côtés du terrain, redonnaient un peu d’élan à l’attaque de la SIG, piquaient quelques balles (21-27, 13e’), mais ce sont Prost, Sanchez et Yango, les seconds couteaux bressans qui maintenaient leur équipe dans la course : 31-33 (15e’). Duport avait signé son entrée par un panier dans le petit périmètre, Lacombe avait donné trois passes décisives et un bon passage de Dragićević et Campbell offrait (enfin) un petit break : 31-41 (17e’). Hélas, en un rien de temps, la SIG encaissait un 9-0 alors qu’elle ne totalisait que… deux fautes dans la mi-temps ! Et à la pause, Bourg restait pour le moins menaçant : 40-43.

Beaucoup d’approximations

La seconde mi-temps commençait par un panier primé de Diot mais le… 0 sur 2 aux lancers-francs de Matt Howard et le alley-oop manqué par Toupane ne respiraient pas la sérénité. Pourtant, Duport, et encore Diot, creusaient un nouvel écart (45-54, 26e’). Mais Smith, Booker et Prost ramenaient encore la « Jeu » de 52-62 à 59-64 à la fin de la période.

Jusqu’au bout, la SIG restera sous la menace de Bourg bien plus adroit à trois points (9 sur 18 contre… 3 sur 13) à l’image de Steven Smith ou Thomas Prost. Et à 69-70, on pouvait tout imaginer. Traoré, puis Dobbins, un des meilleurs Strasbourgeois de la soirée, faisaient enfin respecter la hiérarchie (69-76 puis 72-81, 38e’). Pas de quoi affoler les Bressans qui jouaient crânement leur chance jusqu’au bout pour finir à 82-86, avant de faire la fête avec leurs supporters, honorant au passage, Simon Darnauzan, auteur d'un dernier quart temps de feu et qui met fin à sa carrière professionnelle. Quant à la SIG, qui n’avait plus encaissé 82 points depuis le 17 mars contre… Chalon, elle aura l’occasion de croiser à nouveau la route de l’équipe de Jean-Denys Choulet. Ambiance garantie…

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

JL BOURG-EN-BRESSE - SIG 82-86. Ekinox de Bourg-en-Bresse. 3 500 spectateurs. Arbitres : MM. Castano, Chambon et Gueu.

Les périodes : 19-21, 21-22 (mi-temps : 40-43), 19-21 (59-64), 23-22.

Les statistiques

La réaction de Vincent Collet

« Il n'y a pas grand chose à dire du match de ce soir... On a atteint nos objectifs en terminant premiers de la saison régulière avec 30 victoires dont 16 à l'extérieur, c'est très positif. Et surtout cinq victoires d'avance plus le panier-average sur le deuxième. Je veux surtout retenir l'état d'esprit affiché par cette équipe, mais il faut maintenant basculer dans une autre compétition. Chalon ? C'était prévisible... Il y a de la valeur athlétique, avec Dawson qui revient bien, et c'est une équipe qui peut aussi être très adroite... Pour la pression qu'on pourrait avoir dans le premier match, on peut tourner le raisonnement dans tous les sens : il faudra gagner deux matches, qu'importe dans quel ordre. Soyons surtout nous-mêmes... »

Le tableau des playoffs

Bracket Playoffs 2015_avec dates et TV