Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
gombauld-cortale
Actualités Deux jeunes de l’INSEP vers la SIG

Deux jeunes de l’INSEP vers la SIG

Championne de France espoirs, la SIG pense déjà à l’avenir. Dans la perspective de préparer au mieux la saison prochaine, le centre de formation strasbourgeois a obtenu l’accord de deux jeunes internationaux, Olivier Cortale et Quentin Goulmy.

Le directeur du centre de formation, Olivier Weissler, et la coach, Lauriane Dolt, ont obtenu l’accord verbal de deux jeunes joueurs issus de l’INSEP, Olivier Cortale et Quentin Goulmy, tous deux membres de l’équipe de France dans leur catégorie respective. Ils devraient signer très rapidement sous les couleurs de la SIG.

Olivier Cortale

Olivier Cortale sous le maillot de l'équipe de France.

Olivier Cortale est né le 16 mars 1997. C’est un poste 4 de 18 ans ayant la capacité de jouer loin du cercle et de shooter à 3 points. Il arrive du Centre fédéral où il évoluait les trois dernières années. Il a notamment participé à l’Euroleague junior avec cette équipe (5 matches: 4,6min, 0,8pts, 0,8rbs, 0,6 d’évaluation). En nationale 1, il a compilé 4 points, 2,3 rebonds et 0,9 passes en 19 minutes de temps de jeu. Il a également participé aux championnats d’Europe U16 en 2013 et au Mondial U17 en 2014 avec l’équipe de France. Plus utilisé au poste 3 les deux dernières saisons, il privilégie son poste de prédilection dans la raquette et remplacera Cédric Bah au sein de l’effectif espoir de la SIG. Reconnu comme un jeune joueur en soif d’apprendre et de progresser, il possède des qualités physiques indéniables comme par exemple une belle envergure pour un poste 4 de… 2m13. Olivier possède un morphotype très intéressant mais également de bons fondamentaux concernant le dribble et le jeu de passe.

Cortale : « La SIG avait le meilleur projet pour moi »

« J’ai choisi la SIG car j’ai très vite senti que le club avait le meilleur projet pour moi. Ce sentiment s’est encore confirmé lorsque je suis venu en visite. J’ai beaucoup aimé les installations et l’encadrement très structuré que l’on m’a montrés. Je viens ici avec pour ambition de dominer en catégorie espoirs. Je souhaite, bien évidemment aussi, mettre toutes les chances de mon côté en travaillant dur pour peut-être être appelé dans l’effectif professionnel. J’ai le sentiment que Strasbourg va me permettre de m’améliorer dans tous les secteurs de mon jeu. C’est un beau challenge pour moi. Les échanges que j’ai eus avec Lauriane et Olivier se sont tout de suite très bien passés. Ils étaient très sympa, ont répondu à toutes mes questions et ont été très clairs concernant leur attente envers moi. J’ai assisté à un entraînement et j’ai trouvé que Lauriane était une très bonne coach. L’expérience d’Olivier en tant qu’ancien joueur pro est aussi un atout pour le poste qu’il occupe et pour moi. J’ai pu voir que nous avions la même vision et les mêmes objectifs pour la saison prochaine.»

Quentin Goulmy

Quentin Goulmy (à droite), lors de l'Euro U17 l'été dernier, en finale face à la Lettonie.

Quentin Goulmy était membre de l’équipe de France championne d’Europe 2014 au côté de Frank Ntilikina. Pivot remplaçant de cette équipe de France, derrière le MVP du championnat, Kilian Tillie, il y a eu des statistiques très rentables puisque que pour 18,6 minutes de moyenne par match il compilait 6,3 points à 50% et 5,3 rebonds. Il s’était notamment fait remarquer lors de la victoire face à la Bosnie en réalisant un double-double avec 20 points et 11 rebonds en à peine 19 minutes de présence sur le terrain. Originaire de Fontenay-aux-Roses le futur pivot de l’équipe espoirs de la SIG est né en 1998, mesure 2,06m et possède une envergure de 2m11. Doté d’une capacité athlétique très grande il a une marge de progression très importante. Il arrive du Centre fédéral où il a joué les deux dernières saisons. Il a notamment pris part à quelques matches de Nationale 1 avec l’équipe sans pouvoir réellement y exprimer son talent.

Quentin Goulmy : « Je viens avec beaucoup d’envie »

« J’ai choisi Strasbourg pour trois raisons. La première c’est la qualité de ses infrastructures pour le basket. La seconde c’est pour la qualité des infrastructures en dehors. Les appartements, la qualité de vie à Strasbourg et l’université, car je souhaiterais m’inscrire en fac d’anglais pour développer mes aptitudes en langues et parler couramment. Enfin la troisième raison est la présence de Vincent Collet. Avant d’être le coach de l’équipe nationale c’est surtout un coach qui est très centré sur la formation. Je n’avais pas un énorme temps de jeu à l’INSEP, donc je vois cette venue d’abord comme une sorte de réhabilitation. Mais, passé cela, je signe ici avant tout pour progresser, physiquement et techniquement. Je viens avec beaucoup d’envie, une énorme envie de m’arracher, pour arriver à m’imposer en espoirs. Le groupe cadet est complet mais comme j’ai un an d’avance, j’ai sollicité Abdel pour lui dire que je me tenais à sa disposition s’il avait besoin de moi aussi. D’une manière générale, j’ai tout de suite été parfaitement en accord avec la philosophie du coach, Lauriane Dolt autant qu’avec Abdel Loucif. On s’est vraiment retrouvé dans tous nos propos. »

F.T.