Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
cadets SIG: ASVEL SIG
Actualités Espoirs : La fin d’une belle histoire

Espoirs : La fin d’une belle histoire

Battus après prolongation, samedi soir à Cholet par Paris-Levallois, les espoirs de la SIG ont terminé leur saison avec beaucoup d’émotion sans pouvoir décrocher le Trophée du Futur, remporté par Gravelines. La fin d’une belle histoire entre une bande de jeunes très sympa et leur coach, Lauriane Dolt, qui resteront tout de même champions de France 2014/2015.

Cinq espoirs

Lauriane Dolt, meilleure coach du championnat espoirs (à gauche) et le meilleur cinq de la saison avec Antony Labanca (2e en partant de la droite), MVP, ont été récompensés à Cholet par Rudy Gobert (au centre).

Les larmes ont coulé, et pas seulement chez la seule femme entraîneur de la LNB… A la fin de la prolongation perdue en demi-finale contre les Parisiens, les jeunes Strasbourgeois savaient que leur aventure s’arrêtait là. Car pour ce groupe, qui avait (très bien) vécu ensemble toute la saison, le chemin s’arrêtait à la Meilleraie. La plupart d’entre eux vont désormais tenter de décrocher un contrat professionnel… « C’est rageant, cette dernière défaite, car on tenait le match, en menant 65-58 à la 38e se souvient Lauriane Dolt. Ils ont eu plus de rotations que nous et on a manqué de fraîcheur. On a manqué de lucidité sur les dernières balles et leur défense de zone nous a fait mal. On s’est battu avec nos armes, on a perdu. Et de plus, on a manqué d’adresse », lâche le coach pour expliquer la défaite.

Mais elle ajoute aussitôt : « Il n’y a pas de regrets à avoir. On a joué très sérieusement, avec sérénité. C’était notre mot d’ordre car on savait que les Parisiens allaient essayer de nous faire perdre nos moyens ». Au-delà de ce match qui les empêchait de disputer la finale contre Gravelines, victorieux 74-49 cet après-midi contre les Parisiens, c’était la fin d’un parcours exceptionnel pour des joueurs désormais appelés à se séparer. « C’était très émouvant. Nous avons tous été submergés par l’émotion, raconte Lauriane Dolt, la voix cassée. Ces garçons sont formidables. Ils étaient à fond derrière les cadets aujourd’hui, pour leur dernier match du Final Four et à peine rentrés à Strasbourg, ils sont allés manger ensemble pour faire la fête. Ce groupe a très bien vécu ensemble ».

Avant de quitter Cholet, les espoirs avaient reçu leur médaille de champion de France. Lauriane Dolt, élue coach de l’année, et Antony Labanca, MVP du championnat espoirs, ont également été honorés et félicités par… Rudy Gobert, le Choletais de l’équipe de France et des Utah Jazz.

Quant aux cadets, qui avaient choisi de laisser Frank Ntilikina et Marc Kwedi, très sollicités par les espoirs, au repos, ils ont craqué et ont été rapidement distancés par l'ASVEL dans le match pour la 3e place. Cholet, qui les avait écartés de peu la veille, a été sacré champion de France devant son public...

J.C.F.

Eliminés en demi-finale du Trophée du Futur, les espoirs ont encouragé les cadets, lors du match pour la 3e place, dimanche à Cholet.

Trophée du Futur

Finale

Gravelines – Paris-Levallois             74-49

Final Four cadets

½ finales

Gravelines – ASVEL               57-53

SIG – Cholet                           56-58

Match pour la 3e place

SIG – ASVEL                           41-60

Finale

Cholet – Gravelines               73-56