Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Cadets SIG Bourg Finale Coupe de France_Frank Ntilikina Hugo Danner Clement Kungler
Actualités Les cadets tombent en demi-finale...

Les cadets tombent en demi-finale...

En demi-finale du « final four » cadet, les joueurs d’Abdel Loucif affrontaient Cholet qui évoluait à domicile en tant qu’hôte de l’événement. Les jeunes de la SIG se sont inclinés sur le score de 58 – 56.

Les jeunes Choletais avaient fini premier de leur poule en championnat en comptabilisant huit victoires et deux défaites. De leur coté, Frank Ntilikina et ses potes avaient obtenu le même ratio victoires/défaites pour leur poule. Sur le papier, l’opposition pouvait sembler équilibrée mais la réputation de l’excellent centre de formation choletais portait à méfiance et sérieux au coup d’envoi. Alors que la SIG courait après son premier titre national dans cette catégorie, le dernier titre de champion de France cadet des Choletais remonte déjà à 2001, emmené par un jeune ailier en devenir, un certain Mickaël Gelabale…

C’est dans une chaude ambiance que le coup d’envoi a été donné dans une Meilleraie entièrement acquise à la cause de leurs jeunes protégés. Et c’est donc poussé par son public que les locaux entament le match avec une grosse intensité, bien supérieure à celle des SIGmen. Ainsi le CB mène 8-4 après 4 minutes. Mais les SIGmen ne se laissent pas faire et répondent présent en défense. Ainsi à la 8ème minute, les deux équipes sont aux coudes à coudes avec un léger avantage malgré tout aux Choletais 10-8 qui dominent légèrement le match aux rebonds. Mais les Alsaciens s’accrochent en proposant un jeu cohérent avec une belle alternance intérieur/extérieur en attaque pour finir le 1er quart-temps sur une égalité parfaite : 10-10.

Toujours porté par une grosse envie, les Choletais scorent d’entrée lors du 2nd quart-temps pour reprendre les devants grâce à un tir à 3pts pour mener 15-10 (12’). Et même si Louis Rucklin tente de maintenir son équipe à flot, les SIGmen souffrent d’un manque criant d’adresse qui permet à Cholet de prendre les devant 19-12 (14’). Dominés athlétiquement, les joueurs d’Abdel Loucif sont en difficultés et concèdent trop de rebonds offensifs et de secondes chances à leur adversaire. Les conséquences se font sentir puisqu’à 3 minutes de la mi-temps les locaux mènent 22-15 sur un panier à 3pts du meneur choletais Corentin Lopez. Mais malgré un Frank Ntilikina avec peu d’adresse (0/6 après 10min), les SIGmen s’accrochent et grâce à un tir primé au buzzer de Hugo Gangarski, la SIG rejoint les vestiaires avec un retard de quatre points : 27-23.

Fidèles à leur réputation, les jeunes SIGmen s’accrochent dès le retour du vestiaire et, à l’image de Marc Kwedi, poussés par leur envie provoquent des fautes et scorent aux lancers-francs 31-26 (23’). Coach Loucif sort alors Maxime Eber pour faire rentrer Xavier Flick. Celui-ci montre d’ailleurs beaucoup d’envie et d’engagement pour tenter de faire revenir son équipe alors qu’un nouveau panier à 3pts de Cholet porte leur avance à +8 (34-26, 6’). Mais petit à petit, les SIGmen retrouvent enfin leur capitaine Ntilikina qui réalise coup sur coup deux interceptions dont une qui débouche un panier facile. Mais, à trois minutes du terme de ce 3ème quart, ce sont bien les locaux qui prennent 10pts d’avance (38-28) après une contre-attaque rondement menée. C’est le moment choisi par Abdel Loucif pour passer en défense de zone… qui hélas se solde directement par un panier à 3pts de Cholet portant leur avance à 13pts. Mais Frank Ntilikina est l’homme de la SIG en cette fin de quart-temps : deux lancers francs inscrits, un rebond et deux passes décisives pour Sam Eber et Marx permettent aux Alsaciens de limiter la casse à la fin du 3ème quart-temps: 45-37.

Le dernier quart-temps est à l’image du restant du match pour la SIG : « si près, si loin ». Même si David Ekembe maintient le suspense en scorant à 3pts, ramenant la SIG à 8pts à 8min du terme, trop de balles perdues et de rebonds offensifs concédés par la SIG permettent à Cholet de gérer cette fin de match 48-39 (35’)… Et comme en prime l’adresse fuyait Ntilikina, à l’entame du money time, Cholet commence à voir la qualification s’approcher en étant toujours devant de 12pts à 2min du buzzer final. C’est alors que l’impossible semble devenir possible pour la SIG. Après deux lancers-francs manqués par Cholet les SIGmen reviennent à 6 points à 10sec du terme… et même à 3pts quatre secondes plus tard !! Faisant faute tout de suite, dès la remise en jeu, les SIGmen envoient Cholet sur la ligne. Le joueur des Mauges ne convertit qu’un lancer sur deux et, sur un tir à 3pts au buzzer de Frank Ntilikina qui échoue, les arbitres oublient de siffler une faute qui aurait donnée l’occasion de tenter trois lancers-francs pour la gagne… Discutable…très discutable même, mais que de regrets au final. Score final : 58-56.

Franklin Tellier

Le match en vitesse

Cholet – SIG 58 – 56. Salle de la Meilleraie.

Les périodes : 10 – 10, 17 – 13 (27 – 23), 18 – 14 (45 – 37), 13 – 19.