Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Limoges_SIG_MATCH3_015_061815
Actualités Limoges prend la main

Limoges prend la main

Trop maladroite et inconstante après une bonne entame, la SIG a lâché le troisième épisode souvent décisif (71-59). Privée de Moerman, le CSP Limoges a trouvé les ressources, poussé par son public, pour prendre la main. Samedi, les Strasbourgeois n'auront pas le choix : vaincre ou voir le champion en titre soulever une nouvelle fois le trophée.

Moermann2_SIG_limoges_m3

Moerman était là, mais plâtré, il n'a pas pu jouer.

Depuis le matin et la révélation par la presse du forfait d’Adrien Moerman – le secret qui se voulait bien gardé a fuité ! –, la ville ne bruissait que de cet événement majeur. Une « tragédie » pour le peuple vert. De quoi décupler encore ses forces et celles des joueurs prêts à se battre pour leur MVP et a s’agripper coûte que coûte au trophée dont ils restent les détenteurs, au moins jusqu’à samedi.

On était impatient aussi, de voir quel effet allait produire sur les Strasbourgeois l’absence de l’atout offensif n°1 des Limougeauds. Philippe Hervé avait envoyé Camara au poste 4, Jeter et Smith en quête de rachat sur la ligne arrière. Et après un moment de fébrilité, plusieurs attaques stériles et un panier refusé à Traoré pour un marcher, Louis Campbell ouvrait le score à la 3e minute après… un rebond offensif. Boungou colo répliquait de la même façon et soudain, visiblement libérée, la SIG, solide en défense, déroulait son jeu d’attaque pour finir près du cercle avec Howard et Traoré (trois fois d’affilée). Leloup avait aussi conclu une contre-attaque et même si Boungou colo, encore lui, avait trouvé la mire de loin, les Strasbourgeois conduisaient le match : 2-8, 5-12 puis 8-14 (6e’). Largement de quoi être en confiance…

Soudain à l’arrêt…
Limoges_SIG_MATCH3_007_061815

L'adresse retrouvée de Jérémy Leloup en deuxième mi-temps, n'a pas suffi. Jamar Smith (5) a été encore plus performant ! (Photos Florent Weltzer)

En transition, Limoges scorait pourtant trois fois et Gelabale, à l'expérience, excellent au poste 4, faisait passer le CSP en tête (16-14) dans une salle en fusion… La SIG s’était soudain arrêtée et la seule montée en pression de la défense adverse n’expliquait pas tout. Collet, qui avait opéré quatre changements d’un coup, dût rappeler les tauliers, car l’adresse à trois points (6 sur 9 à la pause contre… 0 sur 7) avait changé la donne. Un 17-2 assassin qui avait obligé le coach alsacien à pendre un temps mort. Philippe Hervé avait aussi lancé les remplaçants qui tenaient le choc avec un cinq 100% français (20-16), avant que Smith et Jeter n’en remettent une couche : 25-16.

Diot stoppait heureusement l’hémorragie, Traoré était dans le coup (28-25 et 31-27) mais au buzzer, Smith se jouait de Toupane pour creuser l’écart : 37-26 !

Toujours en panne d’adresse !

Dans le troisième quart-temps, la SIG tenait bon en défense. Pendant 4’20’’, Limoges ne marquera pas le moindre point. Mais les Strasbourgeois manquaient trop d’occasions et n’inscrivirent qu’un seul panier dans le même laps de temps ! Trop peu pour faire trembler un CSP pourtant fébrile. Boungou colo scorait enfin (38-29, 25e’) avant de finir en contre-attaque après une balle perdue… Limoges venait de trouver l’euphorie dont elle avait besoin. Smith (4 sur 5 à 6,75m), Westermann, excellent, puis Amagou, prenaient feu et la SIG était dans les cordes : 48-30 (29e’) ! Deux paniers primés de Diot puis Leloup, après 10 échecs des Strasbourgeois, un autre encore de Leloup à l’entame de la dernière période pouvaient redonner un peu d’espoir (51-39, 33e’) car les Limougeauds ne faisaient pas preuve d’une sérénité absolue. Mais de nouveaux ballons gaspillés, la ferveur de Beaublanc qui soutenait ses « héros », les paniers décisifs de Jamar Smith puis de Westermann et les lancers-francs de Batista, permettront aux champions en titre de se placer idéalement pour réussir le « back-to-back » samedi.

Jusqu’au bout, les Strasbourgeois, fidèles à leur habitude et à leur tempérament, lutteront, reviendront à 58-49 et même 65-59 (39e’) grâce à une zone-press et cinq « petits », avant de céder dans le final. Pour avoir oublié que le basket restait avant tout un sport d’adresse, la SIG devra donc jouer un 4e match dos au mur. Tout reste jouable, mais ce n’est pas le scénario rêvé… Limoges a prouvé que même sans son joueur emblématique, elle pouvait battre l'équipe qui avait dominé la saison régulière.

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

CSP LIMOGES – SIG 71-59. Palais des sports de Beaublanc. 6 000 spectateurs. Arbitres : MM. Viator, Maestre et Rosso.

Les périodes : 16-14, 20-13 (mi-temps : 36-27), 15-9 (51-36), 20-23.

Limoges mène la série 2-1. 4e épisode samedi à 20h50.

Les statistiques

Bracket finale #3

Les réactions

Vincent Collet Fiche coachVincent Collet : « On a fait une bonne entame en trouvant des positions à l’intérieur mais insuffisamment concrétisée. On a confondu la patience et le manque d’agressivité. On a ensuite été contraints de prendre les tirs extérieurs quand ils ont fermé la raquette et on les a manqués. On a été moins servi par nos remplaçants que d’habitude (NDLR : 2 d’évaluation pour le banc et 1 sur 15 aux tirs). Ce n’est pas le public qui nous fait rater les tirs quand on est tout seuls. Le match de samedi sera différent. Il faut y croire, tous ensemble. Il faut élever notre niveau individuellement pour aider l’équipe. Je craignais le réveil de Mike Gelabale car on n’a pas les armes pour scorer à ce poste là. Il a joué juste et il a joué ces matches-là des dizaines de fois. On n’a pas impacté Limoges sur ce poste là malgré l’absence de Moerman ».

Matt Howard2 statistiques Limoges SIG finale playoffs match#3Matt Howard : « Ils ont défendu dur, c’est sûr, ils ont bloqué les espaces et nous ont empêché de développer notre attaque. C’est là-dessus qu’on doit travailler pour samedi. On a aussi manqué d’adresse. Ils ont marqué six paniers à trois points de plus que nous et ça a pesé lourd. L’absence de Moerman, qui est très important pour son équipe, a permis à d’autres de faire des choses inattendues, de se transcender et de nous proposer des ‘’cinq’’ différents, on l’a vu ce soir. Ça va être difficile samedi dans cette ambiance mais nous sommes conscients du challenge et ce n’est pas fini. On reviendra et on va se préparer à ça. Il faudra d’abord qu’on aborde le match en équipe ».

Philippe Herve Coach CSP Limoges playoffs 2015Philippe Hervé : « On a été au-dessus d’eux comme ils étaient au-dessus de nous au match 2. Le comportement et l’attitude nécessaires si on veut être champions. Il y a des talents, le jeu mais il faut aussi l’état d’esprit qui va avec. Il fallait qu’on leur rende la monnaie à Beaublanc. Les deux équipes savent défendre, la débauche d’énergie était monstrueuse et ça se ressent de l’autre côté du terrain. Pour faire la différence, il faut trouver des shoots extérieurs et on les a trouvés chez nos arrières. On représente moins de danger qu’eux dans le secteur intérieur. Au final, l’ambiance de Beaublanc dont on a besoin, fera sans doute la différence. L’absence d’Adrien a été un sujet pour l’équipe pendant 30 secondes. Je tiens à présenter mes excuses aux médias. On n’en a pas parlé pour deux raisons : pour ne pas permettre à Strasbourg de se préparer et surtout, pour éviter qu’on ne parle aux joueurs que de cela, qu’on ne les interroge que là-dessus. Je n’en parlerai donc plus ».

Nobel Boungou Colo statistiques Limoges SIG finale playoffs match#3Nobel Boungou colo : « Une défense d’enfer, c’était le mot d’ordre ce soir. On s’était fait bouffer là-bas et il fallait réagir. Il fallait répondre dans l’intensité et dans l’agressivité. Il n’était pas question de laisser le premier match. C’est de bon augure même si la fatigue peut faire peur. C’est triste pour Adrien, qui méritait de se battre avec nous. Mais on a un groupe assez large avec des joueurs qui peuvent aider sur ce poste et ça s’est plutôt bien passé. On était en confiance sur les shoots, Jamar a ses repères ici. On est chez nous, on est dans la meilleure position et on veut soulever ce trophée samedi. On avait été vexé par plusieurs choses là-bas et c’était notre façon de répondre ».

Avec Franklin Tellier

 

SIg fan place kleber finale playoffs Limoges Sig match#3

Place Kléber, les supporters ont vibré. Ils reviendront samedi...