Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
LuigiDatome_Celtics20151-660x400
Actualités Euroleague : ça recrute très fort

Euroleague : ça recrute très fort

Versée dans le groupe A de la saison régulière de l’Euroleague, opposée à des adversaires prestigieux, la SIG suit de près les effectifs qui se construisent. Il y aura incontestablement du (très) lourd… Le point de la situation chez les cinq adversaires des Strasbourgeois.

Alors que la SIG est encore à la recherche d’un poste 4/5 pour compléter un effectif qui a déjà fière allure, Vincent Collet a mesuré récemment l’ampleur de la tâche qui l’attend à partir de la mi-octobre. « Il ne faut pas faire de fixation sur l’Euroleague, car ce qui nous attend est énorme ! Mais on jouera tous les matches à fond et l’expérience d’il y a deux ans nous servira, j’en suis convaincu ». Il n’a pas échappé au coach de la SIG et de l’équipe de France que ses adversaires faisaient partie du gratin européen, mais que, de plus, ils s’étaient encore notablement renforcés. Du moins pour les plus costauds d’entre eux, le Real Madrid, le Fenerbahçe Istanbul et l’ambitieux Khimki Moscou, qui rêve de titiller son voisin du CSKA.

Stabilité au Real
Thompkins

Trey Thompkins renforce la raquette du Real.

Au Real, la stabilité est de mise. Pas moins de neuf vainqueurs de la dernière Euroleague, la… 9e du club, dont les étrangers Slaughter, Nocioni, Carroll, Ayon ou Maciulis restent dans le roster madrilène au côté des piliers que sont Llull, Fernandez, Reyes. Il reste un doute sur le départ de Sergio Rodriguez vers la NBA, alors que le tout jeune Guillermo Hernangomez (2,09m), formé au club mais prêté à Séville, revient après avoir collectionné les médailles dans les compétitions de jeunes avec l’équipe nationale. Quant à Trey Thompkins, le solide poste 4 vu à Novgorod, il complète une armada impressionnante en remplacement de K.C. Rivers.

Le Fener avec Bobby Dixon
dixon

Bobby Dixon a rejoint le Fenerbahçe.

A Istanbul, le mythique Zeljko Obradovic (huit victoires en EL avec quatre clubs différents !) a conservé lui aussi une bonne partie de son ossature. Mais si Goudelock, Bjelica, Zisis, Erden, Savas et Zoric s’en vont, les arrivées sont… ronflantes ! Pero Antic, le Macédonien des Hawks d’Atlanta et Luigi Datome, l’Italien des Celtics de Boston (photo de Une), ont préféré la lucrative Euroleague à la NBA. Un troisième joueur estampillé NBA, Ekpe Udoh (2,08), 274 matches avec Golden State, Milwaukee et les Clippers de L.A., les a rejoints. Kostas Sloukas (Olympiacos) apportera son immense expérience. Enfin, Bobby Dixon, le meneur de jeu vu à Gravelines, au Mans, à Dijon et à l’ASVEL sous les ordres de Collet, et Baris Hersek, ont été débauchés du surprenant champion turc, Karsiyaka Izmir, qui a éliminé le Fener en demie et battu Anadolu Efes en finale !

Khimki : 11 millions de dollars pour Shved !
shved

Alexi Shved : des Knicks au Khimki pour une fortune !

Derrière les deux « monstres » de la poule A, les Moscovites du Khimki, vainqueurs de l’Eurocup, ont bien l’intention de jouer les trouble-fête. Les quatre Américains (Tyrese Rice qui avait fait gagné l’Euroleague au Maccabi la saison dernière, Augustine, Honeycutt et Davis) ont été conservés, tout comme Sergei Monia et le Finlandais Petteri Kopponen. Surtout, l’arrivée de Alexi Shved, vainqueur de l’Euroleague avec le voisin du CSKA en 2008, passé par Houston, Minnesota et les Knicks de New York pour… 11 millions de dollars sur trois ans, et à un degré moindre celle de Marko Todorovic (23 ans, 2,09m) ex-Barça et Bilbao, donnent au Khimki un profil plus que redoutable !

De la taille pour les Munichois
renfroe

Alex Renfroe, nouveau meneur du Bayern.

Le Bayern Munich, avec des moyens considérables, a déjà reconduit huit de ses anciens joueurs dont Dusko Savanovic – vu au Rhenus en 2013 avec Efes Istanbul – et les Américains Brice Taylor et Joe Bryant (2,08m). Les venues d’Alex Renfroe, le meneur de l’Alba Berlin, et des intérieurs Deon Thompson (Jérusalem), Maximilian Kleber (Obradoiro), un espoir allemand de 2,07m, et de Andreas Seiferth (2,08m) en provenance de Quakenbrück donneront du poids à la raquette allemande. Largement de quoi faire oublier les départs de Lucca Staiger et Yacine Idhibi pour Bamberg, celui de Vladimir Stimac ou celui de Robert Benzing (Saragosse).

L’Etoile Rouge sans Marjanovic
kalinic

Nikola Kalinic, convoité par le Fenerbahçe, restera-t-il à l'Etoile Rouge de Belgrade ?

Orpheline de Boban Marjanovic (2,23m), n°1 de l’Euroleague à l’évaluation et que la SIG avait affronté au tournoi de... Mulhouse l'an dernier en septembre, parti à San Antonio pour… 625 000$, l’Etoile Rouge de Belgrade résiste à la proposition faite à Nikola Kalinic par le Fenerbahçe. Mais pour l’heure, les Serbes ne disposent dans leur effectif que de neuf joueurs de la saison dernière dont l’ancien de Bamberg Maik Zirbes, après le départ de l’Américain Charles Jenkins pour Milan. Même si les Serbes, souvent jeunes, sont pétris de talent, la situation économique délicate de l’Etoile Rouge pourrait être une aubaine pour la SIG.

J.C.F.