Basket
pub_banniere_boutique_en_ligne.jpg
pub_banniere_boutique_en_ligne_v2.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
mardy-collins-pge-turow-zgorzelec-ec14-photo-pge-turow
Actualités Mardy Collins, successeur de Diot

Mardy Collins, successeur de Diot

La SIG tient sa troisième recrue. Après Rodrigue Beaubois et Kyle Weems, Mardy Collins (30 ans, 1,98m) un ancien des Knicks de New York, des Clippers de Los Angeles et de l’Olympiacos, va poser ses valises à Strasbourg.

Mardy_Collins_drives_inside

Sous le maillot des Clippers de Los Angeles.

Sans joueur sous contrat fin juin, la SIG a déjà fait resigner six joueurs (Campbell, Lacombe, Leloup, Howard, Duport et Fofana) et ajouté deux recrues à son effectif. Elle vient de finaliser l’engagement d’un arrière/meneur expérimenté, Mardy Collins. C’est le joueur lui-même qui l’a annoncé sur son compte Instagram en publiant dans la soirée de jeudi une photo où on le voit signer son contrat depuis Philadelphie. « C’est une bénédiction de signer mon contrat aujourd'hui en face de mes fils, pour qui je fais cela... Afin de leur faire comprendre qu’il faut travailler dur pour obtenir ce qu’on veut dans la vie... Prochain arrêt : France !!! » Voilà qui en dit long sur l’état d’esprit de ce joueur qui a un fort joli CV.

Formé à l’Université de Temple, Mardy Collins, qui fêtera ses 31 ans le 4 août prochain, a été drafté en 29e position en 2006 par New York et a d’abord cumulé 189 matches en NBA, aux Knicks et aux Clippers de Los Angeles. Il joue près de 15 minutes en moyenne avec des statistiques somme toute modestes : 3,9pts, 1,8 rebond et 1,7 passes. Après être passé par la Turquie, la Chine, la D-League américaine et Israël, il atterrit en Italie à Montegranaro en 2013 (14,3pts). Mais au bout de sept matches, il file à l’Olympiacos en janvier 2014 où il goûte à l’Euroligue pendant 14 rencontres, souvent au bout du banc (2,1pts en 8 minutes), le club grec étant éliminé en quarts par le Real Madrid en cinq manches.

MVP en Eurocup avec 40 d’évaluation

Le natif de Philadelphie n’est pourtant pas passé inaperçu. Il part en Pologne l’été dernier, à Turow, pour retrouver l’Euroligue en saison régulière. Malgré 12,4 pts à 48,6% à deux points, il ne parvient pas à hisser le club polonais dans le Top 16 (une victoire, neuf défaites) que rejoignent Barcelone, le Fenerbahçe, le Panathinaïkos et Milan. Collins fait cependant, à titre individuel, un début de saison tonitruant : 23 points, 9 rebonds, 10 fautes provoquées et 29 d’évaluation au Pana, 20 points contre Istanbul, et finit sur une bonne note face à Milan (14pts, 23 d’évaluation).

Reversé en Eurocup avec son club, il sera plus à l’aise encore : 16,3pts, 7,1 rebonds, 6,3 passes en moyenne dans la poule du Last 32, il sera nommé MVP de la 4e journée lors d’une victoire à Ostende (79-80). Mardy Collins y a cumulé 28 points, 6 rebonds, 7 passes, 8 fautes provoquées et… 40 d’évaluation en inscrivant le panier décisif ! Malgré la première place de la poule (5 victoires, 1 défaite), Zgorzelec Turow tombe en 8e de finale contre… Paris-Levallois (74-71 à Paris, 78-87 en Pologne). Il terminera 5e à l'évaluation du Last 32 avec 27,24.

« Il sait faire beaucoup de choses »

Également sélectionné dans l’équipe des moins de 21 ans des Etats-Unis, cinquièmes des championnats du monde de Mar del Plata (Argentine) en 2005, il occupera donc le poste de « combo guard » à la SIG, pour tenter de faire oublier Antoine Diot, au relais de Louis Campbell et de Rodrigue Beaubois à la mène, mais aussi sur le poste d’arrière. Bon défenseur, excellent passeur, sa venue réjouit Vincent Collet : « Ce qui m’a plu chez lui, c’est sa polyvalence. C’est un joueur complet et les recrutements faits précédemment nous ont fait évoluer vers ce profil, moins shooteur, mais qui sait faire beaucoup de choses. Mardy est passeur, créateur, solide défenseur, capable de prendre les intervalles. Il nous fallait un créateur sur les postes extérieurs qui lâche les ballons pour valoriser Kyle Weems et Rodrigue Beaubois. Il a aussi du gabarit et peut donc jouer sur les trois positions », se félicite le coach de la SIG.

Il ne reste plus qu’à trouver le bon poste 4/5 pour compléter un effectif particulièrement séduisant.

Mardy Collins en bref

Mardy Collins inforgraphie

 

 

 

 

En vidéo

En Euroleague, avec l’Olympiacos contre Anadolu Efes Istanbul :

https://www.youtube.com/watch?v=wShBmjU_jok