Matt Howard : deux ans de plus à la SIG

SIG-BCM_003 HOWARD

Dans la foulée de la reconduction des contrats de Romain Duport, Bangaly Fofana et Jérémy Leloup, la SIG est ravie d’annoncer qu’elle conserve pour deux saisons son intérieur Matt Howard dans son effectif.

La saison de Matt Howard, c'est aussi le souvenir de quelques duels mémorables, comme ici face au Manceau C.J.  Wallace.
La saison de Matt Howard, c’est aussi le souvenir de quelques duels mémorables, comme ici face au Manceau C.J. Wallace.

S’il est un (sale) boulot qu’on ne voit pas beaucoup dans les statistiques mais qui contribue largement aux victoires, c’est bien celui qu’a abattu tout au long de la saison dernière Matt Howard. Autant dire que la prolongation de son contrat pour les deux prochaines années est une excellente nouvelle.

Le double finaliste de la March Madness, le championnat NCAA, avec l’Université de Butler, découvrira donc l’Euroleague sous les couleurs strasbourgeoises. Car s’il a été une des révélations de la saison de ProA (7,7pts en 20’, 5 rebonds, 11,4 d’évaluation en saison régulière, 8,6pts en 21’, 5,6 rebonds, 10,7 d’évaluation en play-offs), le natif de Connersville a réussi ses plus grandes performances en Eurocup où son physique et ses qualités intrinsèques ont fait merveille. Au-delà de ses moyennes en 15 rencontres (10,7pts, 6,9 rebonds, 15,3 d’évaluation), personne n’a oublié ses performances face à Saragosse et Bamberg (19pts à chaque fois et une claquette victorieuse contre les Espagnols) ou contre Nymburk (18pts, 11 rebonds, 32 d’évaluation).

L’Américain avait manifesté son intention de rester à Strasbourg où il avait parfaitement trouvé sa place dans le collectif de Vincent Collet et sa signature pour deux ans est incontestablement une nouvelle de premier plan. Les supporters, eux aussi, l’avaient rapidement adopté et adoré son abnégation et sa capacité à repousser les adversaires qui s’approchaient du cercle. Certains doivent sans doute voir d’un mauvais œil qu’ils retrouveront encore le solide Matt sur leur chemin dès l’automne ! Tant mieux pour la SIG.