Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Tony Parker france Belgique
Actualités La France bat la Belgique et remporte son back-to-back

La France bat la Belgique et remporte son back-to-back

Sur les dix matches de préparation de l’équipe de France seulement deux se jouaient sous forme d’un ‘‘back-to-back’’. Bien connu des fans de NBA, pour designer deux matches joués en deux jours par une même équipe, celui-ci avait pour but de tester la capacité de chacun à enchaîner. Une sorte de mini répétition avant les championnats d’Europe où les bleus devront jouer leurs cinq matches de poules en six jours. Ainsi, après avoir maîtrisé la Géorgie hier, Tony Parker et consorts affrontaient la Belgique ce soir. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le test s’est avéré utile tant la victoire 74-72 des bleus ne fut pas simple.

Tony Parker

Tony Parker, à la baguette, a montré la voie à l'équipe de France (Crédit photo: Bellenger/IS/FFBB"

La prudence était de mise pour ce match face à une équipe belge qui avait battu cet été la Grèce (64-59) et posait beaucoup de problème à l’Espagne (64-67). C’est donc avec beaucoup de sérieux que les bleus entamaient le match avec un 6-0 dans les deux premières minutes. Un 2+1 de Tony Parker portait même l’avance de la France à sept points (10-3, 3’). Mais la Belgique se mettait en route et prenait confiance grâce à sa légendaire adresse à trois points… Et recollait même après avoir scoré un 7-0 (10-10, 5’30). Il n’en fallait pas plus pour voir Vincent Collet prendre un temps mort. Mais rien n’y fait, la Belgique grâce à un 18-4 passait devant en fin de quart temps. Incapables de répondre à l’intensité belge, les bleus étaient menés à la fin du premier quart temps 16-21.

Après une mise au point du coach, Antoine Diot et ses coéquipiers revenaient en serrant la vis en défense. Avec un cinq défensif face à eux, les belges se montraient plus en difficulté les deux premières minutes. (20-22 12’). Mais leur adresse était toujours là et permettait de creuser un écart (22-30 14’). Et sur un 11-0, les belges menaient même de 13 points, 22-35, à 5’30 de la mi-temps obligeant Collet à prendre son 2ème temps mort. Mais toujours en difficulté, l’équipe de France encaissait un 5-17 qui portait le retard des champions d’Europe à 14 points (27-41, 18’). Mike Gelabale et Boris Diaw donnaient au débours des bleus un écart plus ‘‘raisonnable’’ dans un match qui voyait des Belges très adroits (9/15 à 3pts) dominaient la France en intensité et en agressivité. Mi-temps : 32-41.

Après une mi-temps qui aura sûrement vu le coach remonter les bretelles de ses joueurs, les bleus revenaient avec plus d’envie. Il fallait attendre 2’30 pour voir les Belges scorer (36-44, 22’30) et même enchaîner pour mener 41-52 (25’30). Nando De Colo stoppait l’hémorragie à 3pts, imité par TP, permettant à la France de revenir à cinq points à 3’20 de la fin du quart temps, 47-52. Après le poster dunk de la soirée de l’ancien Strasbourgeois Wen Mukubu sur Rudy Gobert, la France continuait à grappiller son retard. Et, sur un 2+1 de Boris Diaw et un stop en contre-attaque de TP à 3pts, les bleus égalisaient à la 29’ (57-57). Un dernier shoot belge permettait aux jaunes de finir ce quart temps devant, mais ce sont bien les Français qui avaient dominé durant 10min (25-18) en retrouvant leur jeu. Fin du troisième quart: 57-59.

Portés par un Tony Parker qui montrait clairement son intention de ne pas perdre se match, les bleus reprenaient enfin la tête du match sur un panier d’Ajinca 62-61 (31’45)… et même passer un 13-4 70-63. Les Belges semblaient montrer de la fatigue en cette fin de match et l’écart se creusait en conséquence. Avec seulement quatre points scoraient en six minutes les jaunes sont mis au pain sec. Mais, comme souvent dans ces moments-là, l’équipe belge réagissait à trois points lui permettant de rester dans la course à l’entame du money time (70-66, 38’). Le moment choisi par le boss Parker pour montrer l’exemple en prenant les choses en main (72-66, 39’). Les Belges ne lâchaient rien pour revenir à deux points, 72-70, à 28sec du buzzer mais TP redonnait de l’air à son équipe (74-70, 39’45). Dans des ultimes secondes stressantes, TP manquait deux lancers francs mais scorait au final 24points pour une victoire sur le score finale de 74-72.

Dans un back-to-back très intéressant l’équipe de France s’est donc imposée deux fois. Mais les deux victoires de ce week-end étaient bien différentes et permettront de tirer des leçons pour la suite avant les deux tests contre une équipe d’Allemagne bien plus forte. Premier match contre la Mannschaft, vendredi au Rhenus sport à 19h15.

F.T.