Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
frabnce allemagne
Actualités U18 : le rêve brisé de la France

U18 : le rêve brisé de la France

Frank Ntilikina ne sera pas double champion d’Europe en U16 et en U18 comme… Antoine Diot. Le meneur strasbourgeois s’est démené comme un beau diable mais la France est restée en rade contre la Grèce en quart de finale de l’Euro (59-67). Elle vise désormais la 5e place.

Première invaincue de sa poule lors du premier tour, encore en tête lors du second malgré une défaite face à la Serbie, la France pensait avoir fait le plus dur. Mais le quart de finale contre la Grèce, à domicile, était un cadeau empoisonné ! Les quatre équipes issues de la poule des Français ont d’ailleurs toutes été éliminées par la Turquie, la Lituanie, la Bosnie et la Grèce…

Mal partis (3-7), les Bleuets s’étaient relancés grâce à deux primés de Ntilikina (12-7, 6e’) mais la Grèce revenait à hauteur à la fin de la période (16-16). Le combat restait équilibré jusqu’à 32-31 mais les Français encaissaient un panier à trois points juste avant de rejoindre les vestiaires (32-34).

La reprise sera un cavalier seul des Grecs qui enchaînaient un 0-14 à cheval sur les deux quarts temps (32-45, 22e’), grâce à la réussite à trois de ses joueurs majeurs, Papagiannis (21pts, 13 rebonds, 4 contres) et surtout Vasilis Charalampopoulos (13pts, 10 rebonds, 11 passes), une des stars de cet Euro.

Ntilikina tentait bien de secouer son équipe (38-47, 25e’), totalisant 14pts à cet instant, mais la maladresse des Bleuets était rédhibitoire. Et le réveil de Gombault et Loubaki à 38-52, un peu tardif. Car à 46-52, les Grecs inscrivaient un nouveau primé au buzzer de la période ! Encouragés par un public en liesse, dans une ambiance… grecque, les Français se rapprochaient une dernière fois à 52-57 et 59-66 mais c’était trop tard. Frank Ntilikina, trop esseulé, terminera avec 17pts, 2 rebonds, 4 interceptions mais seulement une passe, et beaucoup de regrets.

Pour décrocher la 5e place, le meilleur résultat possible désormais, la France devra battre l’Allemagne ce samedi avant d’affronter la Serbie ou l’Espagne. Autant d’équipes qu’elle a déjà affrontées.