Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
mardy_Collins0001
Actualités La SIG fait prendre l'eau à Châlons-Reims

La SIG fait prendre l'eau à Châlons-Reims

Quatrième match de préparation pour la SIG, qui dans le cadre du “Lux-trophy”, était opposée à Châlons-Reims. Dans la ville thermale de Luxeuil, les Champenois ont subi le basket champagne de la SIG en seconde période leur faisant prendre l’eau. Les Alsaciens s’imposent sur le score de 85-66.

Dans un palais des sports de Luxeuil, qui pouvait rappeler les années collège à certains joueurs, tant le cadre avait l’allure d’un gentil petit gymnase, le public présent était en immense majorité derrière la SIG. En l’absence de Rodrigue Beaubois et Matt Howard, Louis Campbell retrouvait sa place dans le cinq majeur. Mais c’est Kyle Weems qui portait la SIG en début de match grâce à un dunk ravageur ligne de fond suivi d’un contre très autoritaire sur Gary Florimont (4-4, 2’30). Dans un début de match physique les deux équipes se rendaient coup pour coup mais c’est bien le CCRB qui creusait un premier écart en passant un 10-2 à la SIG en trois minutes (6-12, 5’). Il n’en faut pas plus pour voir le coach de la SIG demander son premier temps mort pour recadrer ses troupes. Rapidement, la SIG retrouve ses automatismes et son jeu de passes. À la faveur d’un panier plein de classe de Mardy Collins, un lancer de Bangaly Fofana et un panier de Romain Duport, la SIG reprenait les rênes à 2’43 de la fin du premier quart : 15-14. La 8ème minute voyait l’entrée de Frank Ntilikina et dans une fin de quart temps équilibrée c’est le CCRB qui virait légèrement en tête même si la SIG menait largement à l’évaluation 26-13. Fin du premier quart-temps : 16-18.

mardy_collins_0001

Mardy Collins monte en régime durant cette préparation

De retour sur le terrain, Jérémy Leloup remettait son équipe en tête sur un triple à 45 degrés immédiatement suivi par l’energizer Paul Lacombe qui, en interceptant et scorant un 2+1, remettait la SIG sur de bons rails (24-18, 11’). Mais Châlons-Reims ne lâchait pas, à l’image d’Alex Young (10 points à la mi-temps) qui scorait à trois points avant de monter au dunk sur la tête de Romain Duport, et refaisait un run pour infliger un 12-3 à la SIG en deux minutes (27-29, 14’). Mais la SIG avait du caractère. Et, sous l’impulsion de Kyle Weems et Kostja Mushidi à trois points et un Mardy Collins retrouvé, jouant juste et propre (8 points et 4 passes à la mi-temps), les rouges reprenaient les commandes à deux minutes des oranges en plantant dix points de suite en 2’20 (42-33, 18’). Même si le CCRB semblait ne pas vouloir lâcher, c’est bien la SIG qui rejoignait les vestiaires avec six points d’avance. Avec déjà 15 passes décisives pour seulement quatre balles perdues en 20’, Pierre Tavano pouvait y voir un bon signe pour la suite de cette rencontre. Mi-temps : 42-36.

Le retour des vestiaires voyait l’opposition s’équilibrer si bien qu’après trois minutes la SIG maintenait son écart (49-42, 22’). Mais après un alley-oop converti par Bangaly Fofana et un lay-up de l’inévitable Mardy Collins, la SIG prenait onze points d’avance (53-42, 24’). Une défense alsacienne bien en place, coupant toutes les lignes de passes perturbait clairement le jeu de ses adversaires. Chose qui ne manquait pas de faire grincer les dents du coach Nikola Antic qui appelait un temps mort à 4’30 de la fin du quart pour tenter de trouver des solutions. Le jeu se musclait légèrement en cette fin de quart-temps et les lancers-francs se répondaient des deux côtés. Et même si la SIG se montrait maladroite dans cet exercice ce sont bien les rouges qui menaient encore de neuf points à la 27’: 60-51. Les deux dernières minutes voyaient quelques ‘‘massages de côtes’’ respectives entre Romain Duport et Drew Gordon, mais le géant strasbourgeois ne se laissait pas faire et répondait présent dans l’intensité notamment en défense. Dans un quart où les deux équipes avaient fait jeu quasi égal (23-21), Kyle Weems tirait son épingle du jeu (20 d’évaluation à ce moment du match) pour faire basculer la SIG en tête. Fin du troisième quart-temps: 65-57.

Chalons_Reims_SIG_Paul Lacombe et Romain Duport

Paul Lacombe et Romain Duport ont apporté de l'énergie en défense face au CCRB

Le dernier quart débutait par un 13-0 en faveur de la SIG suite à deux paniers consécutifs à cinq mètres de Romain Duport, deux lancers-francs de Frank Ntilikina et un petit festival de Kostja Mushidi pour provoquer le plus gros écart du match, jusque là, en faveur de la SIG +21 (78-57, 35’). L’attaque du CCRB réduit à néant en cette fin de match (aucun panier en cinq minutes), sa défense en détresse, le coach Antic demandait un temps mort qui se voulait pour le moins très musclé verbalement. Le retour sur le terrain voyait les blancs serrer la vis en défense mais Romain Duport profitait du regain d’intensité des Chalonnais pour provoquer des fautes et faire le boulot des deux côtés du terrain rejouant à un niveau proche d'il y a un an et demi… De bon augure. Il faudra attendre 3’09 avant le buzzer pour revoir scorer enfin Châlons, par l’intermédiaire de Michel Morandais, stoppant le 14-0 de la SIG. Sept minutes de black out du CCRB scellaient définitivement le sort de ce match. En roue libre durant le money time, la SIG remportait le dernier quart de façon très autoritaire sur le score de 20-9 pour remporter ce match sur le score final de 85-66.

Une quatrième victoire en autant de matches pour la SIG avec une défense qui a su monter d’un cran en seconde période comme le souhaitait Pierre Tavano. Avec une domination à l’évaluation (107-57), un passing game bien en place (25 passes décisives pour 8 balles perdues) la SIG est encore montée en régime dans sa préparation mais devra encore le confirmer dès demain. En effet, pour rester invaincus durant leur préparation, les SIGmen devront battre la JDA Dijon vainqueur de l’Elan Chalon un peu plus tôt dans l’après-midi.

Franklin Tellier

La réaction de Pierre Tavano

"Je ne suis pas trop satisfait de la première mi-temps car on n’était pas trop dedans et on ne jouait pas ensemble. En revanche, la seconde mi-temps était meilleure. On a vu des choses vraiment très intéressantes. On a su bien les gêner. Je viens de les féliciter dans le vestiaire pour les efforts faits en seconde mi-temps. En plus, ce soir, j’ai pu multiplier les rotations, faire jouer les jeunes et reposer les cadres. Ça c’est vraiment une chose très positive de pouvoir les mettre dans le bain comme ce soir. Kyle Weems a été très bon ce soir. On voit son scoring mais il a eu une activité importante en défense. Il parle à ses coéquipiers. Il apporte vraiment de bonnes choses et rend meilleur l’équipe. Il a une présence dans tous les secteurs. On voit qu’il a envie de donner un maximum à l’équipe. Mais ce n’est pas le seul. Par exemple, Mardy a fait un match très intéressant. Il apporte beaucoup mais les stats ne le montrent pas forcément. Il lit les défenses parfaitement. Il a une excellente vision du jeu et des facilités à trouver ses partenaires. Il nous apporte beaucoup de création. Si Matt n’a plus mal demain je l’utiliserai, mais comme je l’ai déjà dit je préfère ne pas prendre de risques inutiles."

Le match en vitesse

SIG – Châlons-Reims 85-66. Spectateurs : environ 200. Palais des sports de Luxeuil. Arbitres : MM. Diffallah, Rambaud et Bezanger.

Les quarts temps : 16-18, 26-18 (mi-temps : 42-36), 23-21 (65-57), 20-9.

Les statistiques

1094_001

Stats Chalons Reims-SIG

 

 Dans l’autre demi-finale la JDA Dijon s’est imposée face à l’Elan Chalon sur le score de 80 à 71.

Les quarts temps : 28-25, 26-16 (mi-temps : 54-41), 13-8 (67-49), 13-22.

Les marqueurs

JDA Dijon : Myles Hesson 12pts, Jacques Alingue 12pts, Ryan Brooks 5pts, Marc Judith 2pts, Jared Jordan 1pt, puis CJ Williams 16pts, Tyler Cain 11pts, Kevin Dinal 11pts, Axel Julien 7pts et Olivier Yao-Delon 3pts.

Elan Chalon : Jeremy Hazell 17pts, John Roberson 17pts, Devin Booker 13pts, Justin Brownlee 7pts puis Mathis Lessort 8pts, Ilian Evtimov 5pts, Tyler Kalinoski 3pts et David Michineau 1pt.