Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_Dijon_amical_Mardy Collins_Axel Julien
Actualités Trop de maladresses…

Trop de maladresses…

A trois jours du Match des champions contre Limoges, la SIG a perdu contre Dijon son dernier match de préparation, à Colmar (69-77). Au-delà du résultat, c’est la manière qui n’y était pas, la vraie satisfaction venant de l’excellent passage de Frank Ntilikina (10pts, 14 d’évaluation en 16 minutes).

Entre le match (perdu) de Coupe de France à Dijon et le Match des champions qu’elle livrera lundi à Villeurbanne contre Limoges, la SIG s’était délocalisée pour son dernier match de préparation à Colmar. Et le moins que l’on puisse dire, est qu’il y avait encore beaucoup de crispation et d’imperfections dans le jeu strasbourgeois. Dijon, toujours aussi féroce en défense – Legname a été formé à l’école de Borg ! – en profitait rapidement pour prendre les devants (5-10, 4e’), grâce à deux paniers bonifiés de Myles Hesson, arrivé à l’intersaison de Bremerhaven après avoir été le coéquipier de Matt Howard à Ulm.

Kyle Weems (7pts dans le premier quart) sortait la tête de l’eau et l’arrivée de Golubović apportait davantage de densité physique et de solutions sous le cercle, avant que Campbell n’égalise à 16 partout (9e’) sur le 3e panier bonifié de la SIG. Autant que mercredi à Nancy, une éclaircie dans la morosité de ce match plutôt moyen jusque là.

Dijon était reparti aussitôt de l’avant (17-21 à la fin de la première période) par Brooks et Alingue.

Frank Ntilikina, du talent et du culot
SIG_Dijon_amical_Frank Ntilikina_Marc Judith

Frank Ntilikina, ici face à Marc Judith, a montré qu'il pouvait clairement apporter quelque chose à la SIG.

Un « primé » plus loin – Axel Julien avait pris le relais de Hesson – la SIG se retrouvait à sept longueurs (17-24) mais c’est avec l’entrée de Frank Ntilikina, loin d’avoir froid aux yeux, et par la débauche d’énergie de Matt Howard au rebond, que les Strasbourgeois renouaient avec leur ADN. La défense était plus agressive sur le porteur de balle, mais quelques « oublis » sous le cercle coûtaient cher. De 21-29, la SIG revenait cependant à 31 partout (18e’) mais c’est encore Dijon qui finissait mieux la mi-temps : 31-38.

Jambes et têtes lourdes, les Strasbourgeois ne redémarraient pas au mieux et les Bourguignons accentuaient leur avance : 35-46, 39-51 (26e’).

Pourtant, quand la défense fut plus efficace, en match up tout d’abord, la SIG parvenait à créer un peu de jeu rapide , retrouvait de l’adresse avec Beaubois, Duport puis Ntilikina, et Dijon, bloqué à deux points en quatre minutes, vit les Alsaciens rappliqués à 50-53 (28e’). Mais le final manqué (trois paniers à trois points pour Dijon) remettait les hommes de Collet dans les cordes à l’entame du dernier quart : 50-62.

La SIG ne lâchait rien, se lançait dans un combat de plus en plus rude, ce qui n’était pas pour déplaire à Dijon, fidèle à sa réputation. David Mortz, seul à arbitrer ce choc, ses deux collègues ne s’étant pas déplacés, avait bien du mérite à tenir les acteurs. La SIG, malgré le culot de Ntilikina, était toutefois trop maladroite pour faire mieux que se rapprocher à 64-70 (37e’), Dijon s’assurant finalement un succès aisé, tant les Strasbourgeois avaient été hors sujet. Même s’ils terminaient la partie avec une meilleure évaluation que la JDA (88 à 83).

J.C.F.

Le match en vitesse

SIG – JDA DIJON 69-77. Salle Camille-Sée à Colmar. 500 spectateurs. Arbitre : M. Mortz.

Les périodes : 17-21, 14-17 (31-38), 19-24 (50-62), 19-15.

Les statistiques

L’avis de Vincent Collet

« L’équipe est en chantier. On a été dominé en agressivité et ça c’est décevant. En attaque, il reste beaucoup de travail. Il faut qu’on fasse plus d’efforts offensivement, on ne l’a fait que par à-coups ou dans le désordre. On n’a pas joué suffisamment ensemble. Même lorsqu’on fait un bel effort défensif, on finit par en perdre le bénéfice. Il faut qu’on arrive à gagner en consistance. Sur ce que j’ai vu à Nancy et ce soir, c’est inquiétant. Mais il faut faire attention : ce n’était qu’un match amical. Le match de lundi en revanche aura de l’importance pour nous et nous devrons montrer un autre visage ».