Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG_Chalons Reims_Kyle Weems
Actualités Une seconde défaite pour la SIG en pré-saison

Une seconde défaite pour la SIG en pré-saison

Pour son neuvième match de préparation, la SIG subit son second revers, après celui face à l’Elan Chalon, contre une équipe de Châlons-Reims adroite, combative et jouant avec plus d’envie sur la durée que les Alsaciens. Trop permissive en défense, la SIG s’est inclinée sur le score de 92-85

C’est dans un palais des sports Pierre de Coubertin sonnant creux que Bangaly Fofana remportait l’entre-deux de ce match avant d’ouvrir le score, rapidement imité par Jeremy Leloup et Mardy Collins qui, d’un fade away, portait le score à 0-6 après 1’30 de jeu. Profitant de quelques errements défensifs châlonais, la SIG maintenait l’écart tout en défendant juste en tentant de verrouiller l’accès du cercle au CCRB (5-10, 4’). Mais les joueurs de Nikola Antic n’entendaient pas se laisser faire et repassaient devant grâce après un 2+1 de Young (13-12, 5’30). Auteur d’un nouveau petit run, les SIGmen recreusaient l’écart mais Châlons-Reims ne gâchait que peu de munitions dans ce début de match (7/11 aux tirs après 10’) pour revenir à égalité 17-17 à 2’ de la fin du quart-temps. La maladresse de la SIG à trois points se faisait ressentir (0/4 après 10’) pendant que Luka Antic figeait le score du premier quart-temps à 22-19.

En ce début de deuxième quart-temps, c’est Châlons-Reims qui accélérait pour mener même de dix longueurs (31-21, 12’). Mais les SIGmen ne s’affolaient pas. Et, par l’intermédiaire de Jérémy Leloup incisif (3 rebonds offensif dans le quart), la SIG revenait et deux pertes de balles de McConnell permettaient même à la SIG de reprendre les commandes grâce à un triple de son capitaine Louis Campbell: 36-37, 17’30. Et même si le panneau d’affichage faisait des siennes en indiquant un score surréaliste de 74pts marqués pour les locaux à trente secondes de la mi-temps, c’est bien la SIG qui, portée par Jeremy Leloup (14pts, 5rbs et 15 d’évaluation après 20’), rejoignait les vestiaires avec un point d’avance. Mi-temps : 41-42.

SIG_Châlons_reims_Louis Campbell et matt Howard

Louis Campbell a tenté de pousser son équipe... en vain...

Le retour des vestiaires voyait les paniers s’enchaîner. Mais, après deux minutes, où tout réussissait à la SIG en attaque, la machine se grippait. Il n’en fallait pas plus pour voir le CCRB profiter de cette aubaine pour marquer un 8-0 et porter le score à 53-49 à la 25’. Heureusement Vladimir Golubović stoppait la série champenoise mais, avec un Michel Morandais à 100% à 3pts après 30 minutes, le CCRB menait 59-51 à 2’30 de la fin du quart-temps. Paul Lacombe et Vladimir Golubović tentaient de stopper le début d’hémorragie mais, sous l’impulsion de Gary Florimont (8pts dans le quart-temps), Châlons-Reims bouclait le quart-temps avec le plus gros écart jusque-là après un trois points au buzzer de Morandais; Fin du troisième quart-temps: 66-55.

Le début du dernier acte n’envisageait rien de bon. La maladresse et les pertes de balles des Alsaciens provoquaient même un temps mort de coach Tavano, après que le score soit grimpé à 73-59 en faveur des locaux. Si Louis Campbell et Matt Howard se débattaient pour tenter de porter leur équipe, cela n’était pas suffisant face à l’envie et la combativité châlonnaises. Mais Kyle Weems ramenait son équipe à dix longueurs à cinq minutes du terme (79-69). Le moment choisi par coach Tavano pour tenter un inédit ‘small-ball’ avec Jérémy Leloup et Kyle Weems aux postes 4 et 5. Une option payante puisqu’elle permettait à la SIG de revenir à deux points après avoir passé un 13-2 à leur hôte (84-82, 38’30). Un come back inespéré mais vite calmé par Alex Young qui redonnait de l’air à son équipe pour lui permettre de s’imposer sur le score final de 92-85.

Une seconde défaite en préparation lors d’un match où les joueurs de la SIG avaient sûrement la tête déjà tournée vers les échéances à venir. Si la réaction d’orgueil en fin de match est à souligner, ce match aura surtout montré ce soir que l’envie était plus du côté des Châlonnais.

Franklin Tellier

Le match en vitesse

SIG – Châlons-Reims 92-85. Salle : Palais des sports Pierre De Coubertin.

Les quarts temps : 22-19, 19-23 (mi-temps : 41-42), 25-13 (66-55), 26-30.

Les statistiques

 La réaction de Pierre Tavano

"J’ai l’impression de revoir un peu le match de Chalon/Saône. On n’est pas concentré et défensivement on n’a pas assez d’intensité et d’envie. On a fait des erreurs que l’on ne commet pas d’habitude. Il y a eu un manque de concentration et on n’a pas joué ensemble. On a souffert sur leur agressivité et leur jeu de pénétration. On leur a donné trop de shoots ouverts et de paniers faciles. Ce n’était pas le vrai visage de cette équipe. J’ai choisi l’option de jouer small-ball en fin de match pour essayer de gagner ce match ; c’était mieux mais on s’est oublié sur un tir à trois points de Young qui est symptomatique de notre match ce soir : il y a eu trop de manques de concentration."