Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG-ASVEL-30092014-012 Leloup
Actualités Avec l’ASVEL, un premier sommet

Avec l’ASVEL, un premier sommet

La SIG avait rêvé d’un départ plus « doux » pour entamer sa saison de ProA que la venue de Lyon-Villeurbanne (samedi 18h, en direct sur Ma Chaîne Sport), un autre prétendant au titre. Mais au moins, avec un adversaire de ce calibre, elle sera fixée sur la valeur de son effectif. Même s’il est encore en rodage…

SIG_Nancy_Kyle Weems (24 points, 24 d'évaluation) a eu un bon rendement en attaque, mais la SIG n'a pas été à la hauteur en défense.

Kyle Weems, excellent contre Limoges, a hâte de découvrir l'ambiance du Rhenus Sport.

Comme l’an passé, les Strasbourgeois, qui viennent d’enchaîner consécutivement trois finales et deux premières places de saison régulière, lanceront leur série de 34 matches de ProA par la réception de l’ASVEL du président… Tony Parker. Et la SIG, victorieuse 68-58, espère évidemment la même issue. « Six ou sept équipes peuvent viser le titre et les deux qui seront face à face en font partie, estime Vincent Collet. On peut en parler, s’amuser à faire des pronostics, mais ça ne sert à rien. Ça ne m’intéresse pas ». Ce jeu-là, si aléatoire, ce n’est pas la tasse de thé de ce coach cartésien qui ne croit, et il a bien raison, qu’à la vérité immédiate du terrain. « A cette époque de l’année, poursuit-il, tout est remis en question à chaque match, la stabilité n’existe pas ».

En corollaire, il se demande si la SIG proposera le visage séduisant montré face à Limoges lundi dans le Match des champions, qui peut d’ailleurs être trompeur compte tenu d’une opposition très incomplète, ou celui, bien moins flatteur, vu à Nancy ou contre Dijon. « La priorité, c’est de mettre du liant dans l’équipe, que les joueurs se connaissent, et avancent ensemble ».

L’ASVEL, une équipe mieux armée

Ce premier choc de la saison, sur lequel le nouveau diffuseur télé a sauté à pieds joints, Collet le redoute. « Villeurbanne est beaucoup mieux armée que la saison dernière. Elle l’a prouvé au tournoi de Rezé en dominant… Limoges, comme nous. Je suis très méfiant et pas seulement en raison de la valeur de l’adversaire, mais aussi des circonstances. Ils nous ont vu bons lundi et ils connaissent la difficulté qui les attend. Quant à nous, il ne faut surtout pas être rassuré par notre niveau de lundi. Si on continue à progresser, on sera prêt, mais il reste du boulot ».

Le coach alsacien se méfie beaucoup d’un David Andersen « à la carrière immense, de retour à son meilleur niveau », d’un Trent Meacham « homme orchestre qui bonifie les collectifs », d’un Charles Kahudi « joueur dominant de la ProA la saison dernière qui apporte au score et en volume de jeu ». Et Collet d’ajouter : « Ils ont beaucoup de joueurs-athlètes. Et la progression de leurs jeunes, Jean-Charles ou Chassang, les rend encore plus redoutables ».

Il connaît les ingrédients pour gagner. « Les mêmes que lundi, la générosité, l’envie ». Son équipe veut d’entrée « marquer son territoire, montrer qu’elle est chez elle… » Avec un effectif au complet, Mardy Collins qui ne se sera pas entraîné collectivement depuis lundi, « mais qui a fait des séances individuelles très positives », en tête. Suivi par tous ses nouveaux équipiers Pour un premier rendez-vous à ne pas manquer !

Jean-Claude Frey

infographie finale_SIG_ASVEL