Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG_Le Havre_espoirs_Lauriane Dolt
Actualités Espoirs : une semaine contrastée

Espoirs : une semaine contrastée

Tout comme les pros, les espoirs avaient deux matches au programme cette semaine. En revanche, les résultats des jeunes SIGmen n’ont pas été un copier/coller de leurs aînés. Après un déplacement difficile à Pau lundi, qui s’était soldé par une défaite, l’équipe de Lauriane Dolt recevait Le Havre hier et a réagi pour repasser son bilan dans le positif avec une troisième victoire en cinq matches.

Les espoirs de la SIG affrontaient donc lundi ceux de Pau. Favoris du championnat pour de nombreux observateurs, les jeunes Palois ont imposé leur puissance lors d’un match qui s’est joué en première mi-temps. En effet, sans Frank Ntilikina, les visiteurs se sont vite mis en difficulté en oubliant leur fonds de commerce: la défense! Si bien qu’à la fin du premier quart-temps, les coéquipiers de Kostja Mushidi affichaient déjà un retard de cinq points (23-17). Trop de balles perdues (6) lors de ces 10 premières minutes et déjà cinq rebonds offensifs pour les Palois expliquaient le débours. Le deuxième quart-temps n’arrangeait rien, et les erreurs se multipliaient (14 balles perdues après 20’) faisant qu’à la pause le mal était déjà profond: 50-34. Le retour aux vestiaires était alors synonyme de soufflante de la part de la coach qui n’avait pas du tout apprécié une première période d’aussi mauvaise facture ! Bien décidés à rectifier le tir, les jeunes SIGmen revenaient alors sur le terrain avec de meilleures intentions. Plus appliqués en défense, ils se créaient plus de paniers faciles. Mais le retard à combler était (trop) grand. Et même si Olivier Cortale s’employait (20pts, 11rbs et 24 d’évaluation) ou encore David Ekembe faisait de son mieux (16pts, 6pds et 21 d’évaluation), les SIGmen partaient de trop loin. Revenus malgré tout à quatre points de leur hôte à 3’ de la fin, ils s’inclinaient à cause d’un retard à l’allumage de 20 minutes… Score final: 92-81 (statistiques du match).

Lauriane Dolt ne cachait pas sa déception mais tenait également à tempérer ce résultat: « Nous avons fait une première mi-temps catastrophique défensivement. On n’a pas du tout protégé la raquette et on s’est fait avoir sur quasiment chaque attaque. Ils marquaient à chaque fois qu’ils attaquaient ! On a rectifié le tir en seconde mi-temps… après une bonne soufflante dans le vestiaire! Mais ca n’a pas suffi au final, car le retard était trop grand. La seconde mi-temps est bonne, malgré tout, face à une très bonne équipe… Mais il y a aussi, évidemment, une bonne part de regret car si on avait été dedans tout de suite, on aurait pu les jouer les yeux dans les yeux et les accrocher ».

SIG - Le Havre : bis repetita ?....

SIG_Le Havre_espoirs_Olivier Cortale

Olivier Cortale, l'homme à tout faire du début de saison chez les espoirs

Le match d’hier contre Le Havre devait donc permettre à Frank Ntilikina, de retour, ainsi que ses coéquipiers de montrer qu’ils avaient compris la leçon de lundi. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le premier quart-temps n’allait pas vraiment rassurer Lauriane Dolt. En encaissant 20 points lors des dix premières minutes, les jeunes SIGmen voyaient leur salut dans une adresse exceptionnelle (62%) pour leur permettre de mener au score (24-20). Mais un match ne se gagne que très rarement sur l’adresse et ils allaient l’apprendre à leur dépens. Encaissant de nouveau 21 points tout en n’en inscrivant que 12, la SIG rejoignait le vestiaire une nouvelle fois en retard: 36-41. Privés de Kostja Mushidi (élongation aux adducteurs) les SIGmen trouvaient en Olivier Cortale malgré tout un leader sur le terrain (12pts, 7rbs et 15 d’évaluation après 20’), mais devraient se ressaisir pour espérer quelque chose dans ce match. Message reçu cinq sur cinq par les SIGmen qui verrouillaient alors la raquette en n’encaissant que 14 et 11 points dans les deux quart-temps suivants. Ainsi, dans un match lors duquel Olivier Cortale réussissait un triple-double atypique avec 24 points, 10 rebonds et … 12 fautes provoquées (22 d’évaluation), la SIG s’imposait finalement de trois points après s’être une nouvelle fois fait peur… Score final: 69-66 (statistiques du match).

Le message de Lauriane Dolt en fin de rencontre était d’ailleurs très clair : « On recommence ce match exactement de la même manière que contre Pau, en commettant les mêmes erreurs ! Une nouvelle fois j’ai dû intervenir à la mi-temps pour leur faire comprendre que tout passait par la défense pour gagner un match. En attaque, on veut lire ce que fait la défense adverse pour pouvoir jouer sur les bonnes situations mais avant ça il faut qu’on stoppe la balle en défense; sans défense on n’est rien ! Les gars en ont pris conscience en seconde mi-temps, heureusement! ».

Enfin la coach a répondu aux remarques dithyrambiques concernant son pivot, Olivier Cortale (16,8pts, 10rbs, 3,2pds en cinq matches): « Olivier est omniprésent depuis le début de la saison, défensivement et offensivement. Il a une énergie folle. Il a toujours envie de bien faire… parfois un peu trop peut-être. Mais sans un mec comme ça on n’en serait pas là aujourd’hui. Il apporte beaucoup de sérénité dans cette équipe. Quand on lui donne la balle, soit il fait une passe décisive, soit il est capable de créer du jeu ou de scorer. Il est très rassurant. Défensivement, il est grand et comme il est large, il dissuade forcément. Mais ne mettons pas toute la lumière sur lui ! A coté de lui Marc Kwedi est un élément assez stabilisant et Quentin Goulmy fait du bon travail… Tout le monde travaille. On va y arriver petit à petit ».

Franklin Tellier