Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Kyle Weems
Actualités Kyle Weems : « Je suis ravi »

Kyle Weems : « Je suis ravi »

L’euphorie des Strasbourgeois contrastait singulièrement avec la colère contenue de Zeljko Obradovic. Kyle Weems avait ouvert le feu, tout sourire : « Ils ont joué très dur mais on a répondu en défense. Je suis ravi de la façon dont nous avons joué car Istanbul ne perdra pas souvent sur cet écart en Euroleague ».

L’ailier fort strasbourgeois (22 points, 24 d’évaluation) se projetait déjà sur la suite : « Ce match va nous donner beaucoup de confiance, il nous montre ce que nous sommes capables de faire. Et plus nous jouons bien en défense, plus l’attaque devient facile. Là vraiment, je suis heureux ».

Son entraîneur, Vincent Collet, avait la banane : « Que de chemin parcouru en huit jours ! C’est le miracle du basket-ball et des débuts de saison. Il faudra être très solidaires quand on ira là bas car le retour de bâton pourrait être terrible. Mais les joueurs se sont offerts une belle satisfaction. Je profite du moment. Sur la base d’un état d’esprit remarquable, nous avons franchi plusieurs paliers en une semaine. On a été intelligent, attentif sur leur défense en bougeant beaucoup ce qui nous a donné de bons tirs. Globalement, les joueurs ont été patients, ont réussi à se passer la balle et à trouver des solutions. De plus on a été en réussite… »

Forcément très satisfait de ses troupes, collectivement et individuellement, le coach a avoué qu’il redoutait un retour du Fenerbahçe, comme il l’avait fait la semaine dernière face au Bayern : « Même en étant devant, j’ai été longtemps méfiant mais on a eu alors des exploits individuels en marquant des paniers qui comptent dans ces moments-là. Par Beaubois, Collins, et aussi Lacombe ». Fidèle à son habitude, il voyait déjà plus loin : « Il ne faut pas se laisser bercer. Cette victoire donne encore plus d’importance au prochain match contre Munich. Si on pouvait gagner un match à l’extérieur, le succès de ce soir nous permettrait d’effacer le goal-average négatif de Belgrade. Mais il faut aussi savourer ce succès. C’est un moment fort pour nous tous mais aussi pour le club… »

Obradovic : « Inquiet de la manière dont on a joué »

Zeljko Obradovic, lui, ruminait la défaite de son équipe, mais restait fair-play : « Je veux féliciter Strasbourg qui a fait un grand match. Ils ont été très agressifs en défense et nous ont rendu la tâche très difficile pour faire circuler le ballon. On leur a donné des paniers faciles et on a encaissé 49 points en première mi-temps sans même faire quatre fautes. Je n’ai pas le souvenir d’une rencontre où nous n’avons pris que quatre rebonds défensifs en une mi-temps ! J’ai dit à mes joueurs que ce ne serait pas l’équipe de Strasbourg qu’ils ont vu contre Belgrade. Il y avait une belle ambiance dans la salle avec les deux groupes de supporters. Certes, nous avons beaucoup de nouveaux joueurs et huit d’entre eux ne sont revenus qu’après l’Eurobasket. Mais cela ne peut pas être une excuse ».

Et le magicien serbe de s’interroger sur le devenir de son équipe : « La manière dont on a joué est un vrai problème pour moi. Toute la vie est ainsi faite : la motivation fait souvent la différence. Si vous regardez des deux côtés du terrain, ce soir, vous voyez une vraie différence ».

Et à la question posée par une journaliste : « Êtes vous anxieux ? », laconiquement : « Je ne suis pas heureux… »

Comme le laissait entendre Vincent Collet, les prochains entraînements du Fenerbahçe risquent d’être durs…

J.C.F.