Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_Antibes_Bangaly Fofana
Actualités Poussif mais précieux

Poussif mais précieux

La SIG a battu Antibes (71-62), progressé en défense mais reste très perfectible. Les promus sont même restés en tête pendant trois quarts temps avant de céder dans le final. Il faudra être beaucoup plus performant jeudi à Belgrade pour espérer un résultat positif en Euroleague...

Avant de se rendre à Belgrade pour des débuts très attendus en Euroleague, la SIG avait à cœur de poursuivre son rodage contre Antibes, mais aussi d’utiliser cette rencontre comme une répétition générale, tout en faisant oublier à leurs fans les débuts manqués au Rhenus contre Villeurbanne.

Après 20 minutes pourtant, on était loin du compte. Les hommes de Collet avaient proposé la plupart du temps un basket approximatif en attaque comme on n’en avait pas vu depuis belle lurette à Strasbourg. Antibes et Tim Blue (6pts) avaient crânement joué leur chance dès l’entame et pris le large (2-9, 5e’) en profitant des largesses de la défense alsacienne et des maladresses invraisemblables en attaque. Collet avait pris un temps mort, tenté de mettre de l’ordre et, sous l’impulsion de Howard et Fofana venus au relais de Weems et de Golubović, la SIG avait enfin lancé son match (11-9, 8e’).

Trop de coups de sifflet
SIG_Antibes_Paul Lacombe

Paul Lacombe (14 pts, tout près de son record en carrière) a été très précieux par son énergie et sa volonté de mettre l'équipe dans le sens de la marche.

Le match n’était pas très beau, mais les trois arbitres n’avaient rien fait non plus pour rendre le jeu plus fluide. Bien au contraire. Et si Antibes avait mieux fini le premier quart (11-13), si les Azuréens étaient revenus de 15-13 à 17-21 (13e’), la SIG balbutiait toujours son jeu offensif ! Et quand les fautes techniques se mirent à pleuvoir – une pour Collins qui totalisait quatre fautes dès la 17e’, dont trois en moins de 30 secondes, une autre pour Vincent Collet –, Antibes pouvait se frotter les mains, infligeant un sèvère 2-11 aux Alsaciens, menés 22-32 (18e’) puis même 24-35.

Les sanctions (28 fautes sifflées en première mi-temps !) avaient toutefois fait l’effet d’une vexation dont les Strasbourgeois firent le meilleur usage, terminant la mi-temps sur un 8-0 qui les remettait dans la course : 32-35.

De meilleures intentions

Les intentions étaient bien meilleures à la reprise avec Campbell et Leloup, les anciens, en fer de lance, bientôt appuyés par l’énergie de Lacombe. Ils avaient heureusement sonné la révolte (39-39, 25e’), mais Antibes s’accrochait avec le solide Tim Blue pour orchestrer le chassé-croisé avant que Diarra ne donnât quatre points d’avance (48-52) que Lacombe, meilleur… marqueur de la SIG jusque là, ramenait à deux (50-52) à l’entame du dernier quart.

Kyle Weems inscrivait alors son premier panier du match, suivit d’un « triple » pour un mini-break qui fit souffler les près de 5 000 spectateurs : 57-52, puis 60-55 (34e’). Un 10-2 qui devait aussi à l’absence de Tim Blue (18pts à 9 sur 11 mais quatre fautes) maintenu sur le banc par son coach. La fin de match était enfin plus conforme à ce qu'on était en droit d'attendre et malgré ses efforts, Antibes qui n'avait marqué que quatre points en sept minutes, avait fini par se prendre dans la nasse alsacienne... Mais que ce fut dur !

Jean-Claude Frey

SIGTV : SIG-Antibes l'action du match from SIG BASKET on Vimeo.

Le match en vitesse

SIG – ANTIBES 71-62. Rhenus Sport. 4 963 spectateurs. Arbitres : MM. Difallah, Gueu et Milliot.

Les périodes : 11-13, 21-22 (mi-temps : 32-35), 18-17 (50-52), 21-10.

→ LES STATISTIQUES

→ LES REACTIONS D'APRES-MATCH