Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Romain Duport SIG Chalon 2015_playoffs quart de fianle match 3
Actualités Attendus au tournant

Attendus au tournant

Nouvel enchaînement délicat après un exploit « européen » : la SIG se rend à Chalon (dimanche à 18h, en direct sur Ma Chaîne Sport) où elle est toujours attendue de pied ferme par Jean-Denys Choulet et sa troupe de snipers. Il va falloir se serrer les coudes et défendre fort.

Pas le temps de souffler. A peine les émotions de l’Euroleague contre Belgrade sont-elles retombées que les Strasbourgeois ont remis la tête dans le guidon pour assurer le pensum de la ProA. « Les enchaînements sont difficiles, c’est sûr, prévient Collet. L’Euroleague désavantage le championnat car il faut se contenter d’une mini-préparation ».

Si la SIG a, chaque semaine, trois à quatre jours pour préparer son rendez-vous européen, il n’en reste aucun, en général, pour se préparer à l’adversaire de ProA. Cette fois, pourtant, le match contre Belgrade ayant eu lieu jeudi, il y avait un jour de plus. « Vendredi, nous nous sommes contentés de récupération et de soins. Et ce samedi, nous avons eu un entraînement pour préparer le match ».

Particulièrement motivés

Surpris à Cholet lors de l’ouverture (75-73), les Chalonnais ont ensuite enchaîné quatre succès de rang. En s’offrant entre autres Le Mans, Nancy et Limoges. De quoi être idéalement placé en tête de ProA. « Mais ils ont subi un coup d’arrêt avec trois défaites de suite » se méfie Collet. Battu à Rouen, l’Élan a subi une déculottée au Colisée contre Gravelines (55-78) avant de craquer à Paris (99-86) et de rentrer dans le rang.

« Entre le public, toujours chaud, le fait de vouloir s’étalonner contre une équipe d’Euroleague comme Orléans a souhaité le faire il y a quinze jours, leur obligation de se ressaisir après trois revers, le contexte sera difficile. Jean-Denys Choulet va les motiver dans ce sens », ajoute le coach alsacien. Et contre Strasbourg, Chalon n’a pas besoin de grand discours pour se sublimer…

Meilleure attaque, 15e défense
Kyle Weems_John Roberson_Elan Chalon-SIG

Le petit meneur de poche, John Roberson, meilleur passeur de ProA, face à Kyle Weems pendant l'avant-saison.

Avec 81,1 points de moyenne, Chalon et ses articifiers longue distance, ont l’attaque la plus prolifique de ProA. Celle aussi qui prend le plus de tirs à trois points (voir le chiffre). « Mais à 34% seulement, là où nous sommes à 35% », précise Vincent Collet. Avant de pointer un chiffre plus intéressant encore : « Nos adversaires ne tirent qu’à 41% depuis le début de saison, là où les leurs sont à 49%. On défend de mieux en mieux mais contre Chalon ce sera très différent de ce qu’on a vécu jeudi contre Belgrade ».

Le profil des Chalonnais est spécifique et atypique. « Il y a beaucoup de surface à défendre. Ils ont des postes 4 shooteurs, Evtimov ou Brownlee, des psychopathes du tir comme Hazell et Kalinoski, et on ne peut pas faire d’impasse. Ça peut tomber de partout. Ils donnent aussi de l’espace à leur meneur, Roberson (NDLR : n°1 de la ligue à la passe avec 7,5 de moyenne) et avec le retour de Gradit, ils ont encore un argument supplémentaire ».

Ajoutez-y de faux intérieurs comme Brownlee (1,97m) ou l’athlétique et spectaculaire Booker, très présents au rebond offensif, les jeunes Bouteille et Lessort, et vous aurez une idée de l’ampleur de la tâche, comme à chaque rendez-vous avec Chalon, qui attend les Strasbourgeois. Même si la défense qui n'est que la 15de ProA et le rebond, moins performant que celui des Alsaciens, ne sont pas au top.

L’importance des rotations

Du côté alsacien, précisément, plusieurs joueurs, moins utilisés en Euroleague, auront sans doute un rôle primordial à tenir. Bangaly Fofana, Mardy Collins, Romain Duport, auteur de 11 superbes minutes, risquent d’être plus sollicités et devront être à la hauteur. « On devra être très performant en défense et être prêt à affronter leur surcroît d’agressivité », conclut Collet.

Pas évident toutefois, que le scénario ressemble à celui de la saison dernière, où la SIG s’était imposée sur un tout petit score (52-56) dans un match très défensif. C’est plutôt tout le contraire qui s’annonce…

J.C.F.

LE CHIFFRE DU MATCH

le chiffre_Chalon-SIG… comme le nombre de paniers à trois points tentés en moyenne, par match, par l’Elan Chalon. Si le club bourguignon a la réputation de vivre souvent par son adresse longue distance, ce chiffre le démontre à l'évidence. En effet, l’équipe de Jean-Denys Choulet est celle qui tente le plus de tirs derrière l’arc en ProA, devant une autre équipe redoutée pour ses banderilles, Nanterre (25,3 tentatives). De son côté, la SIG est 16ème de ce classement avec 18,6 tentatives à trois points par match rencontre. Et comme les snipers chalonnais sont relativement adroits, Chalon est aussi l’équipe qui marque le plus à longue distance par match avec 9,5 paniers réussis en moyenne.                                                                                                

F.T.