Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_Cholet_bangaly Fofana
Actualités Bangaly Fofana : « C’était important pour la confiance »

Bangaly Fofana : « C’était important pour la confiance »

L’essentiel, la victoire, était acquis dès la mi-temps. Mais la SIG a montré deux visages très différents dans ce succès contre Cholet.

Vincent Collet en convenait : « La deuxième mi-temps n’était pas bonne du tout. Elle n’avait pas mal commencé mais après, on a été maladroit et on a mal fini le quatrième quart temps. Autant on avait protégé notre raquette en première mi-temps, autant on s’est relâché par la suite. 12 balles perdues en deuxième mi-temps, c’est trop aussi. On a su être sérieux avec des prestations intéressantes, celle de Vladimir (Golubović), puis celle de Bangaly (Fofana) et le retour de Matt (Howard) qui compte beaucoup dans notre jeu. Ce succès était indispensable car les défaites à répétition nous éloignaient de nos objectifs. Il faut encore en gagner trois voire quatre pour aller à la Leaders Cup avec un calendrier difficile. Il faut arriver à faire les deux jobs, celui de l’Euroleague et celui de la ProA ».

Bangaly Fofana commentait ce match à deux visages de façon simple : « C’était vraiment important pour la confiance avant le match capital de vendredi. On a réussi une bonne première mi-temps, avec du rythme, une bonne défense. On était vraiment déterminés à gagner après le faux-pas de Rouen. Mais après on s’est trop relâché, on a perdu des balles en attaque. Il faudra de se servir de ces erreurs et ne surtout pas les reproduire vendredi. On n’est pas dans une période où on ne peut pas se permettre ça ».

En face, Laurent Buffard, le coach de Cholet, n’y a pas vu que du mauvais, concernant son équipe : « Je retiendrai la deuxième mi-temps qu’on a remporté en marquant 46 points. C’est plus que pendant tout le match samedi à Dijon. J’ai vu à ce moment-là des attitudes qui m’ont bien plu. Il faut encore gommer des attitudes qui nous empêchent de prendre confiance. Et on a beaucoup souffert de leur rebond offensif en première mi-temps ».