Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
SIG_Espoirs_Lauriane Dolt_
Actualités Espoirs : une défaite frustrante face à Chalon

Espoirs : une défaite frustrante face à Chalon

Dans le cadre de la neuvième journée du championnat espoirs, Lauriane Dolt et ses joueurs se déplaçaient sur le parquet de Chalon. Avec un bilan de six victoires et trois défaites, mais surtout quatre victoires à domicile en autant de matches, les ‘‘jeunes élans’’ inspiraient beaucoup de prudence… Prudence justifiée à la vue du scénario de ce match perdu par la SIG 64-60.

Après quelques matches durant lesquels ils s’étaient montrés fébriles en début de rencontre, les espoirs de la SIG débutaient parfaitement. Prenant rapidement les commandes, ils menaient 8-16 après cinq minutes. Et même si Kostja Mushidi et ses coéquipiers finissaient les dix premières minutes en encaissant un 5-0, ce sont bien eux qui étaient en tête à la fin du premier quart temps: 13-16. Cette même application leur permettait même de passer un 13-0 à leurs hôtes du soir pour creuser un écart (16-31, 16’). Il faudra un panier d’Assane Ndoye pour Chalon pour stopper le début d’hémorragie mais, au final, ce deuxième quart voyait les SIGmen asseoir leur nette domination illustrée par l’écart à l’évaluation après 20’: 12-44 (!). Grâce à un Olivier Cortale présent dans la raquette (6pts, 7rbs à la mi-temps) et un Marc Kwedi qui retrouvait petit à petit son impact défensif (11 d’évaluation en 11’), les SIGmen menaient largement à la mi-temps: 18-38. « On aborde ce match de la meilleure des façons. On joue très bien offensivement… Voir même magnifiquement bien par moment. On se passe la balle, on est patient, on alterne parfaitement le jeu intérieur et extérieur.... C’était vraiment bien car on jouait avec beaucoup de lucidité », commente d’ailleurs coach Dolt à propos de ces vingt premières minutes.

SIG_espoirs_MarcKwedi

Marc Kwedi retrouve petit à petit son niveau...

Mais malgré tout, le discours de la mi-temps était clair : «le mot d’ordre était de faire attention à leur réveil, qu’ils étaient chez eux ! ». Et la coach ne pouvait pas si bien dire. Beaucoup plus agressifs en défense grâce à une zone presse, les Chalonnais muselaient petit à petit leurs visiteurs. « Ils sont montés d’un cran en défense. Mais cela ne nous a pas trop perturbés dans un premier temps. On arrivait quand même à monter la balle correctement. Mais plus le temps passait et moins on trouvait de solutions. Ils changeaient sur tous les écrans et ça a commencé à nous poser beaucoup de problèmes ». Et comme dans le même temps les locaux commençaient à retrouver de l’adresse, notamment à trois points, tout se corser. A l’issue d’un troisième acte perdu très nettement (24-13) par la SIG, le score après trente minutes était de 42-51. Dès lors, les joueurs de l’Elan étaient revenus complètement dans le match. Cela se voyait des deux côtés du terrain et l’avance des SIGmen fondait comme neige au soleil avec une adresse retrouvée à Chalon, au pire des moments pour la SIG : « Tous les tirs qu’ils tentaient rentrées. Offensivement on a essayé de rejouer intérieur mais comme ils ont monté le curseur de l’agressivité, on s’est fait prendre. Au lieu de réagir on a subi. On s’attendait à ce qu’ils reviennent un peu… Mais pas de cette manière là ». Si bien que ce qui devait arriver arriva, à 1’57 du buzzer Chalon passait devant, anéantissant les chances de la SIG de l’emporter. Score final 64-60 (statistiques du match).

En encaissant 46 points en seconde période, la défense des jeunes SIGmen s’était totalement étiolée. En attaque les joueurs ont cherché des solutions mais peut-être trop souvent au détriment de l’équipe: « Il ne faut pas que l’on oublie que notre jeu doit passer par la recherche de solutions collectives pour arriver à marquer des paniers. Trop de fois on a essayé de sauver l’honneur tout seul… ». La déception est donc présente à la vue du scénario de ce match… Mais n’oublions pas que cette équipe est très jeune : « lorsqu’elle aura plus d’expérience, elle sera plus à même de réagir et de gagner ce genre de match » conclue d’ailleurs Lauriane à ce sujet… Avant de déjà se projeter sur les échéances à venir : « L’absence de Maxime Abah nous fait mal aussi depuis longtemps. Mais il va revenir au prochain match; ça va nous faire du bien… Surtout que les deux à venir, Rouen et Cholet, s’annoncent difficiles face à deux fortes équipes ». Avec un bilan équilibré (4V/4D), rien n’est fini pour cette SIG qui a encore du temps pour progresser et être plus constante.

Franklin Tellier