Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Kyle Weems_Luigi Datome_fenerbahce Ulker
Actualités Kyle Weems: «être encore plus soudés pour gagner à l’extérieur»

Kyle Weems: «être encore plus soudés pour gagner à l’extérieur»

Après avoir remporté deux matches consécutifs à domicile en Euroleague, face au Real Madrid et l’Étoile Rouge de Belgrade, la SIG se prépare à un nouveau déplacement. Dans 48h, les SIGmen joueront sur le parquet du leader du groupe A, le Fenerbahçe Istanbul. Vainqueurs à l’issue d’un match aller maîtrisé, les Alsaciens se préparent à affronter une équipe revancharde qui aura à cœur d’effacer la seule défaite qu’elle possède à ce jour. MVP du match aller avec 22 points (5/8 à 2pts et 4/5 à 3pts), 4 rebonds et 24 d’évaluation, Kyle Weems nous parle du match à venir et de son début de saison.

F.T : Pour commencer, revenons sur ton début de saison. Comment juges-tu tes performances?
K.W : Je dois être plus à l’aise en attaque mais ça viendra avec le temps. Le coach est patient avec moi comme avec tout le monde, il croit en nous. Statistiquement je suis proche de ma saison dernière. Quand j’ai signé ici je savais que je devais m’attendre à ce que mes stats diminuent un peu; c’est normal vu l’équipe. Tous les gars sont forts. J’essaye d’être toujours aussi agressif offensivement et défensivement mais je dois être plus efficace aux shoots. Mais je sais que cela viendra au fil de la saison. Pour le moment je suis vraiment concentré sur ma défense. Nous parlons beaucoup avec le coach pour que je sois plus efficace dans les systèmes qu’il met en place.

infographie WeemsF.T : Plus généralement, un mot sur les résultats de l’équipe jusque maintenant…
K.W : (il coupe) J’aime jouer dans cette équipe! On vit bien ensemble et tout le monde est très professionnel. Au sujet des résultats, tout le monde a retenu que, l’année dernière, Strasbourg a dominé la saison régulière en ne perdant que quatre fois. Là nous avons déjà perdu trois matches ? Il n’y a pas de quoi tirer la sonnette d’alarme pour autant ! Il y a beaucoup de nouveaux joueurs, des joueurs talentueux, comme cela prend forcement du temps. Nous, nous savons que nous avons un réel potentiel. Nous avons connu des victoires et des défaites avec des scénarios différents mais chacun de ces matches nous servent pour apprendre. Comme dit le coach nous sommes une armée. Nous sommes ensemble dans les bons comme les mauvais moments mais chacun nous servent à progresser pour la suite de la saison, aussi bien en Euroleague qu’en ProA.

F.T : En Euroleague, vous êtes 3ème du groupe avec une victoire d’avance sur vos poursuivants et avez votre destin entre vos mains, mais le plus dur reste à faire…
K.W : C’est certain ! Nous avons encore deux entraînements avant de partir à Istanbul. Nous allons nous préparer au mieux car ce sera très dur. Sans même parler de victoire ou de défaite nous devrons bien jouer et surtout, bien jouer ensemble, pour être consistant en défense. Ensuite nous devrons jouer deux bons matches en championnat pour être prêt le mieux possible pour Munich et Moscou. Les jours à venir seront très importants pour l’équipe mais aussi pour que chacun emmagasine de la confiance…

F.T : Jusque maintenant on a vu une équipe aux deux visages en Euroleague entre les matches à domicile et ceux à l’extérieur. Comment expliques-tu cela ?
K.W : A domicile nous avons l’énergie des fans qui nous pousse. A l’extérieur nous ne pouvons pas avoir beaucoup de supporters. Si on prend l’exemple de Belgrade on a joué dur en première mi-temps mais pas en seconde. Nous ne pouvons compter que sur nous à l’extérieur. Nous devons être encore plus soudés pour gagner à l’extérieur et mettre toute notre énergie sur le terrain pour défendre encore plus dur; après l’attaque suivra.

F.T : Venons-en à Fenerbahçe. Tu avais réalisé un excellent match aller. Quels souvenirs en reste-t-il?
K.W : Je pense que c’est le moment où le buzzer final a retenti et que j’ai réalisé que nous venions de gagner. Gagner de 20pts c’est bien mais c’était surtout notre 1ère victoire en Euroleague ! Ce match a généré de la confiance. il a permis de montrer que nous pouvions gagner ce genre de match. Je me souviens d’un moment en particulier: je fais une passe à Vladimir et il marque un 2+1 qui nous permet de passer à +20. Il restait un peu moins de cinq minutes à jouer je crois. C’était sans doute un des moments clefs de ce match.

Kyle Weems_Bogdanovic_Fenerbahce

Kyle Weems sera-t-il toujours aussi adroit que lors du match aller?

F.T : Un mot sur l’effectif du Fenerbahçe ?
K.W : Selon moi, c’est une des trois meilleures équipes en Europe. Cette équipe est dingue tout simplement ! Il y a des joueurs NBA et certains des meilleurs joueurs en Europe. Du premier au dernier ils sont très très bons. Quant à coach Obradović, son palmarès parle pour lui: huit Euroleague ! Quand tu mets tout ça bout-à-bout, ça donne forcement une équipe qui fait peur.

F.T : On peut s’attendre à un match retour extrêmement difficile face à une équipe revancharde et dans une salle où l’atmosphère sera brulante…
K.W : Ils vont venir sur le terrain en voulant prouver que la défaite du match aller était un accident. Ils seront sûrement du genre: «hé les gars, vous nous avez battu? Nous on y voit une motivation supplémentaire pour vous montrer qui nous sommes». Comme tu le dis l’ambiance avec leurs fans sera folle ; et pas besoin d’être un devin pour savoir qu'ils sont prêts à 150% pour ce match après avoir perdu leur seul match contre nous et de 20 points ! Nous devons nous préparer à une vraie bataille, à un match difficile et rugueux où rien ne nous sera donné.

F.T : Quelle sera la clef de ce match ?
K.W : Définitivement la défense mais surtout une défense d’équipe! Trop de fois en Euroleague nous avons des moments où l’aide ne vient pas quand il faut et inversement, elle vient alors que ce n’est pas utile. Lorsque nous aurons trouvé la balance exacte entre tout cela nous serons encore meilleurs surtout sur les défenses en un contre un. Face à des joueurs comme Bogdaović, Dixon, Antić, Vesely ou Sloukas, qui sont d’excellents joueurs de un contre un, il faudra à tout prix que chacun soit concentré pour limiter les erreurs et donc leur impact.

F.T : Tu ne le sais sûrement pas mais, dans son histoire, la SIG n’a jamais gagné un match à l’extérieur en Euroleague. Une victoire jeudi serait historique pour le club mais aussi un grand pas vers la qualification, non ?
K.W : Oui je le sais et je sais aussi que le club reste sur six victoires consécutives à domicile en Euroleague en comptant celles d’il y a deux ans. On a déjà vécu des déceptions comme par exemple le premier match contre l’ASVEL, Chalon le week-end dernier, la seconde mi-temps à Belgrade où on s’est endormi ou encore Munich. Je pense qu’il est tant pour nous de montrer que l’on a progressé. Bien-sûr ce sera difficile mais l’objectif final est proche… et tellement loin encore. Nous avons trois victoires, si on en gagne encore deux ce sera bon. Sans même penser aux deux matches à domicile, plus tôt nous gagnerons et mieux ce sera. Gagner à Fenerbahçe est difficile mais pas impossible. Il ne faut pas y allait cool. Il faut être concentré sur l’objectif que nous nous sommes fixé pour jouer le mieux possible. Tout peut arriver ; on l’a vu au match aller. Nous voulons aller chercher cette qualification, pas seulement pour nous mais aussi pour coach Collet et pour l’histoire du club.

Interview réalisée par Franklin Tellier

programme J7 Euroleague