Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG_Belgrade_Romeo Travis
Actualités L'incroyable scénario !

L'incroyable scénario !

Menée de... 21 points en début de deuxième mi-temps (34-55), la SIG est revenue du diable vauvert pour s'offrir un succès inouï sur l'Étoile Rouge de Belgrade (78-75) et croire encore en ses chances de Top16. Le Rhenus est décidément magique...

Après l’émouvant moment de recueillement en hommage aux victimes des attentats de Paris et une « Marseillaise » perturbée par une bande de supporters serbes fanatiques et imbéciles, il n’était pas facile de revenir au basket. La SIG savait qu’après les deux « matches de gala » disputées contre les grosses écuries que sont Fenerbahçe et le Real, il fallait cette fois mettre les mains dans le cambouis, sortir la boîte à outils, bref, se battre sur chaque possession et résister à l’immense pression des joueurs serbes.

Insolente réussite serbe
SIG_Belgrade_Louis Campbell

Inusable Campbell pourtant malmené par Tesic...

C’est tout le contraire que l’on vit. En 1’15’’, de trois paniers derrière l’arc, Quincy Miller avait déjà compliqué le scénario : 2-9. Les Strasbourgeois n’avaient pas retenu la leçon du match aller et étaient étrangement absents en défense, ne coupant même pas par des fautes les premières contre-attaques adverses. Collins, Beaubois et Leloup remirent la SIG dans les rails (6-9, 2e’). Mais non contente de trouver en Quincy Miller un artilleur de choix, l’Étoile Rouge misait aussi sur Marko Simonovic, l’ex-Palois, puis sur… le remplaçant Marko Guduric, pour planter 7 paniers à trois points dans le premier quart ! Hallucinant.

En face, Collet tentait bien de mettre Golubovic en opposition et les Strasbourgeois se rapprochaient à 11-14 (5e’) puis tenaient le choc jusqu’à 15-19, avant de prendre à nouveau la grêle !

Leloup sonne la révolte puis la SIG s’éteint

En une minute, Jérémy Leloup (13 pts en 18’) sonnait la révolte (24-30) et le coach serbe demandait un temps mort. Avec Campbell et Duport, il redonnait même l’espoir à un public plutôt inquiet : 32-36 (13e’). Mais la défense serbe reprit très vite le dessus et sous la baguette d’un Jovic toujours aussi étincelant à la passe (8 à la pause), l’Étoile Rouge passait un… 0-16 à des Strasbourgeois impuissants. Car quand l’adresse à trois points fléchit, Belgrade trouvait une belle alternance avec Zirbes notamment.

A 32-52, la victoire s’était sensiblement éloignée, tout comme les rêves de Top16, et le panier de Golubovic, juste avant la mi-temps, après 5’10’’ de mutisme absolu, faisait l’effet d’un cataplasme sur une jambe de bois…

Les « guerriers » ne lâchent rien

Les murs du vestiaire strasbourgeois avaient dû trembler à la pause… Car même si Quincy Miller (23 points, 12 rebonds, 32 d'évaluation au final) enfilait de suite son 5e primé, Collet avait envoyé des guerriers au feu. Paul Lacombe au four et au moulin, un énorme Jérémy Leloup,  l'exemplaire Lou Campbell, le vaillant Roméo Travis et Vladimir Golubovic bientôt relayé par un étonnant Romain Duport, tentaient un énorme come-back. Un 12-4 pour se rapprocher (46-59, 26e’) et, hélas, quelques occasions manquées par Weems ou Campbell. En face, Simonovic « glaçait » le Rhenus à la 24e seconde de la possession et tout ou presque était à refaire : 46-62 (27e’).

Mais rien n’arrêtait la défense alsacienne enfin à la hauteur, en terme de dureté. Leloup encore, puis Lacombe et enfin Beaubois amorçaient un 17-2 à cheval sur les deux derniers quart temps. Encore distancée après 30 minutes (56-64), tout en étant passé devant à l’évaluation (68 à 67), la SIG, pied au plancher, venait souffler sur la nuque des Serbes après deux paniers de Duport et un « triple » de Beaubois : 63-64 (33e’). Le Rhenus était debout, vibrant comme jamais.

Mais la gomme laissée dans la course-poursuite pesait dans les jambes et, à coup de lancers-francs – la SIG fut très tôt dans la pénalité – Belgrade reprit ses distances : 63-70 (35e’).

Un final insoutenable

Trois minutes plus tard, et… un 10-0 plus loin, tout était renversé : 73-70. Beaubois défendait lui aussi le plomb, profitant de l'élimination de Jovic à 63-66 (34e’), une claquette de Golubovic donnait l’avantage pour la première fois, une interception de Weems creusait l'écart. Il grimpera même à six points après un "and one" rageur de Campbell (78-75) qui se frappait la poitrine du poing. Et Belgrade, qui n'aura marqué que des lancers-francs dans le dernier quart temps (!), échouera à 78-75. Quelle soirée !

 Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG – ÉTOILE ROUGE DE BELGRADE 78-75. Rhenus Sport. 5 318 spectateurs. Arbitres : MM. Hierrezuelo (Espagne), Zamojski (Pologne) et Koljensic (Monténégro).

Les périodes : 19-30, 15-22 (mi-temps : 34-52), 22-12 (56-64), 22-11.

Les statistiques

resultats_J6_EL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'action du match