Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Rodrigue Beaubois_belgrade
Actualités Rodrigue Beaubois : « Ça va être un combat ! »

Rodrigue Beaubois : « Ça va être un combat ! »

Il y a une semaine la SIG remportait une victoire historique face au champion d’Europe en titre, le Real Madrid. Cette semaine débutent les matches retours de la saison régulière d’Euroleague avec la venue de l’Etoile Rouge de Belgrade au Rhenus (présentation de l’adversaire). Défaits en Serbie lors du match aller (81-59), les SIGmen ont depuis montré un bien meilleur visage en remportant leurs deux matches à domicile. A 48h du choc contre un concurrent direct pour une potentielle qualification pour le Top16, Rodrigue Beaubois revient sur le début de saison de l’équipe et parle du match à venir.

Franklin Tellier: Tu viens d’être élu MVP du mois d’octobre en ProA. En Euroleague tu as été plus en difficulté sur certains matches. Comment juges-tu ton début de saison ?
Rodrigue Beaubois : J’arrive dans une nouvelle équipe où je dois apprendre pas mal de nouvelles choses donc globalement il y a des points positifs. Bien-sûr il y a aussi des choses que je dois encore travailler, mais globalement je suis content… mais j’ai conscience que je dois encore travailler, c’est certain.

Statistiques ProA et Euroleague_rodrigue BeauboisF.T : Tu sors d’un match assez complet face à la référence en Europe, le Real Madrid (ndlr : 16pts, 6pds, 3rbs et 19 d’évaluation). Est-ce que cela peut être ton match référence pour la suite de la saison ?
R.B : Je ne sais pas, mais une chose est sûre, collectivement c’est un match référence ! On s’est battu, on a montré un bon état d’esprit collectif, tout le monde avait la même envie, la même détermination. On était tous solidaires ! Au final on a obtenu une très belle victoire. C’est clair que l’on ne gagne pas contre le Real tous les jours, donc collectivement ce match peut être une référence pour nous prouver que, si nous sommes tous sur la même longueur d’onde, on a les moyens d’être une équipe très dangereuse.

F. T : La SIG est à 2/3 à l'issue de la phase aller. A l'aube de la phase retour, comment juges-tu les résultats de l’équipe en Euroleague?
R. B : On a des regrets par rapport à certains matches. A l’extérieur on n’a pas joué avec l’intensité et l’agressivité que l’on aurait dû mettre comme on l’a fait à domicile. Sachant que nous ne sommes pas du tout favoris, notre seule chance d’exister c’est de venir sur le terrain avec une grosse agressivité et beaucoup d’envie. Malheureusement on l’a fait par séquences sur certains matches. On doit apprendre de cela et progresser en équipe pour la suite de la saison.

F.T : Jeudi, la SIG accueille Belgrade. L’équipe avait coulé au match aller, lors duquel tu avais été le meilleur joueur strasbourgeois. Quels souvenirs gardes-tu de ce match ?
R.B : C’est sûrement le match où l’équipe adverse avait le plus d’intensité et d’agressivité. Les deux autres matches à l’extérieur on les perd pour d’autres raisons mais celui à Belgrade on le perd clairement parce qu’ils ont mis une intensité immense du début à la fin. On était en difficulté, on a perdu 25 balles! Cette pression défensive nous a fait mal. J’espère que l’on va s’en souvenir pour le match de jeudi.

F.T : On aura donc un match tout autre que ceux de Madrid ou Fenerbahçe puisque Belgrade va de nouveau défendre le plomb?
R.B : Leur jeu est basé sur la défense. C’est très clair qu’ils vont vouloir nous mettre la pression durant tout le match. Il faudra répondre à cette agressivité. C’est leur stratégie, ils gagnent grâce à cela. Le coach l’a dit très clairement, ce sera différent des deux autres matches que l’on a gagné à domicile. Ça va être un combat ! Ça risque de ne pas être forcement très beau à voir, c’est possible… Mais si on ne se bat pas on n’aura aucune chance de les battre.

Rodrigue Beaubois_Belgrade

Rodrigue Beaubois va retrouver Branko Lasic après un match aller compliqué...

F.T : L’effectif de Belgrade a changé depuis le match aller avec les arrivées de Quincy Miller à la place de Luka Mitrović et Vladimir Stimać à la place de Sofoklis Schortsanitis. Qu’est ce que cela t’inspire ?
R.B : Ce n’est plus tout à fait la même équipe mais l’état d’esprit est le même. Stimać est un peu comme Zirbes. Tu sais que, s’il a la balle dans la raquette, c’est quasiment deux points à chaque fois. Il faudra vraiment tout faire pour défendre notre raquette. Quincy Miller est un très fort scoreur, il faudra faire attention aussi… Mais je pense qu’il faut voir plus loin que ces changements. On sait qu’offensivement ils savent jouer au basket mais c’est surtout sur leur identité défensive que le match va se jouer.

F.T : On l’aura compris la clef du match sera une nouvelle fois de mettre l’intensité nécessaire à l’Euroleague…
R.B : C’est certain ! Il va falloir que l’on mette la même intensité défensive qu’eux voudront nous imposer pour avoir une chance de gagner. Ils vont le faire quoi qu’il arrive. S’ils nous mettent beaucoup de pression et que derrière ils mettent en plus des paniers faciles, le match sera vite fini. Il faudra que l’on soit au moins au même niveau défensif pour avoir une chance de l’emporter.

F.T : Pour finir, un mot sur le public du Rhenus. Quel impact a ce soutien sur les joueurs ?
R.B : Quand ton public te pousse, crie, chante et t’encourage pendant tout un match tu le sens quand tu es sur le terrain. A l’extérieur on sent la pression du public sur nous. Lorsque l’on est ici, avec un public comme ce fut le cas contre le Real ou Fenerbahçe, ça nous pousse, c’est vraiment fort. Ressentir ça nous a aussi aidés à mettre l’intensité nécessaire pour gagner ces matches.

Interview réalisée par Franklin Tellier