Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
marko-simonovic-crvena-zvezda-telekom-belgrade-eb15
Actualités Une petite finale

Une petite finale

C’est dans un contexte émotionnel particulier que la SIG entame ce jeudi (20h45 au Rhenus, en direct sur beIN Sports max 5) face à l’Étoile Rouge de Belgrade, le cycle retour de la saison régulière d’Euroleague. Après la minute de silence et la « Marseillaise », la Red Army strasbourgeoise sera sollicitée pour pousser ses troupes un peu plus en avant vers le Top16.

Vincent Collet, peiné comme tout un chacun, comme les joueurs et le personnel de la SIG, réunis en cercle dans le rond central du Rhenus, lundi à midi, pour une minute de silence émouvante, sait que la vie continue. « Remettre le match de dimanche contre Cholet nous a paru une évidence pendant le temps de recueillement en hommage aux victimes. Au-delà de la sécurité, un problème qui va demeurer, la vie doit reprendre même si tout ce qui se passe fait peser une menace et est très présent dans la tête de tout le monde ».

A tel point que la location des billets, fixée à 4 300 vendredi avant l’exploit contre Madrid, n’a pas bougé d’un iota, alors que la performance strasbourgeoise aurait pu laisser imaginer tout le contraire…

Une solidarité forte

La solidarité, donc, sera de mise entre joueurs, entraîneurs, dirigeants, spectateurs et même, pour sûr, adversaires. « Mais la solidarité entre nous sera encore plus évidente car on va jouer un match à fort enjeu, plus que le précédent. Une petite finale. Même si un succès ne nous donnera aucune garantie, il nous maintiendrait en vie dans la compétition demain soir », insiste Vincent Collet.

Pour le coach de la SIG, ce 6e rendez-vous, le troisième au Rhenus, sera très différent des précédents : « L’adversaire est aussi différent mais surtout, il ne nous regardera pas de la même façon que les deux précédents. Il cherchera à nous empêcher de jouer notre jeu, ce qui n’était pas le cas du Real par exemple, qui pensait que ses immenses qualités étaient suffisantes pour gagner. On était dans un bon jour, on a marqué 93 points, alors qu’à Belgrade on a eu beaucoup de mal à marquer les paniers… Et ce sera encore très compliqué jeudi ».

Une autre Étoile, mais avec la même intensité
vladimir-golubovic-strasbourg-eb15

De l'issue du duel entre Vladimir Golubović et Maik Zirbes (à droite) dépendra en partie l'issue du match.

Une allusion évidente à l’engagement défensif de l’Étoile Rouge, dont la défense est la marque de fabrique. Et les modifications intervenues dans l’effectif – Schortsanitis a déjà été remercié, Mitrovic, blessé, est out pour la saison alors que Mekel, absent à Munich et en Ligue Adriatique, ne sera pas du voyage – n’y changeront rien. Tout laisse d’ailleurs à croire que le meneur israélien est sur le départ. En revanche, les atouts majeurs, Maik Zirbes dans la peinture, Marko Simonovic à l’aile ou Vladimir Stimac, l’ancien du Bayern qui n’était pas encore dans l’équipe à l’aller, seront bien présents… Belgrade attendra en revanche encore un peu pour aligner Marcus Williams, son meneur américain, recruté il y a quelques semaines mais suspendu jusqu’au 1er décembre pour un contrôle positif à… la cocaïne !

« Les deux équipes sortent de deux performances hors normes. Nous à domicile face au Real, les Serbes au Bayern, poursuit Collet. Ils y ont fait un grand match, très adroits à l’image de Simonovic dans le 4e quart temps. Le jeune meneur de 20 ans, Rebic, a été excellent, tout comme Jovic, qui a donné 19 passes, et Lazic, qui s’est blessé à Munich, sera de retour. Quincy Miller a été exceptionnel et on espère qu’il ne va pas renouveler cette performance contre nous ! »

nikola-rebic-crvena-zvezda-telekom-belgrade-eb15

Le jeune Nikola Rebic (face à Gabel) doit faire oublier Gal Mekel.

Collet s’attend de toute façon à une rude bataille. Un domaine dans lequel son équipe doit encore monter en régime. « Il faut être prêt à élever le niveau, ajoute Collet. On n’a pas encore montré la défense dont on a besoin en Euroleague. C’était mieux contre le Fener, surtout à la fin, on a plutôt pas mal défendu globalement contre le Real, mais il faudra faire encore plus. Il ne faudra pas s’en remettre à l’euphorie pour gagner. Car nos deux exploits ont été obtenus avec une bonne dose d’euphorie ».

Ce ne sera pas le remède contre Belgrade. Il faudra être prêt d’entrée. Et songer à ne pas laisser de place en défense avant de se concentrer sur l’attaque. « Il faut montrer plus de caractère dans ces matches retour. Les équipes se connaissent mieux, il n’y aura plus d’effet de surprise. A nous de montrer qu’on a progressé dans ce domaine. Si on veut passer, ce sera déterminant ».

La SIG ne pourra toujours pas compter sur Matt Howard, et a perdu Frank Ntilikina, touché au pied, pour une dizaine de jours. « On a craint une fracture de l’orteil mais ce n’est qu’une grosse contusion », dit Collet, soulagé. Du coup, Kostja Mushidi fera son apparition sur la feuille de match. Et avec le feu (rouge) qui brûlera dans les travées du Rhenus, tous les espoirs sont permis. Si elle prend le match par le bon bout, la SIG pourrait faire un nouveau pas vers le Top 16. Inespéré et grisant…

Jean-Claude Frey

Martial Bellon : « Des mesures de sécurité exceptionnelles »

Le président Martial Bellon a tenu à insister, à la veille du match contre Belgrade, sur les dispositions spéciales mises en place par le club pour assurer la sécurité des spectateurs. Mais il a avant tout tenu à rendre hommage aux victimes des terribles événements de vendredi. « Nous observerons bien sûr une minute de silence et nous jouerons la Marseillaise dans l’enceinte du Rhenus. J’ai écrit à Jordi Bertomeu (NDLR : le patron de l’Euroleague) dans ce sens. Mais il fallait aussi prendre les mesures qui s’imposent pour que les spectateurs viennent en toute sérénité au match. C’est notre responsabilité », a affirmé le président.

Ainsi, 30% d’agents de sécurité supplémentaires seront présents aux différentes entrées du Rhenus. Celle du public bien sûr, qui devra ouvrir tous les sacs, qui se verra confisquer tous les objets susceptibles de contenir du liquide, et qui subira aussi des palpations de sécurité. « Mais nous allons également sécuriser de la même façon tous les autres accès périphériques, ceux des fournisseurs, des journalistes, etc. »

De quoi rassurer tous les fans qui ne voudront pas manquer ce nouveau rendez-vous européen de choix…

SIG - Étoile Rouge de Belgrade en chiffres

Infographie2_SIG Strasbourg_Etoile Rouge Belgrade