Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Beaubois Fenerbahçe-SIG
Actualités Vincent Collet : « Notre meilleur match à l’extérieur »

Vincent Collet : « Notre meilleur match à l’extérieur »

Attendus pour une revanche que les Turcs voulaient cinglante, les Strasbourgeois ont pourtant fait mieux que résister pendant près de trois périodes. Avant de lâcher en quelques minutes… (le résumé du match)

Vincent Collet en convenait : « Nous savions en arrivant ici qu’ils seraient prêts à une revanche et qu’ils seraient très motivés. Pendant 28 minutes on a pourtant bien tenu le coup. Je suis du coup assez déçu de l’écart final. En quelques minutes on a fait toutes les bêtises qu’on n’avait pas faites avant. Il faut que tout le monde prenne conscience qu’en Euroleague, la consistance, c’est 40 minutes, pas 35. On a abîmé en cinq minutes ce qu’on avait plutôt bien fait avant. Il y a eu des rentrées malheureuses qui nous ont pénalisé. On n’est pas assez fort pour se permettre cela et contre une équipe comme Fenerbahçe, où tout est difficile, on ne peut pas se le permettre. C’est bien tout de même d’avoir tenu et on a eu le mérite de se battre jusqu’au bout, à l’image de Matt, Louis ou Paul. Ça reste notre meilleur match à l’extérieur, contre l’adversaire le plus fort qui de plus, s’est employé pour effacer le match aller ».

Déçu de l’apport de ses joueurs extérieurs, hormis Rodrigue Beaubois (14 points), Collet a pointé du doigt quelques défaillances qui ont fait mal. « Contre une telle défense, il est conseillé d’avoir un peu d’apport de ces joueurs-là », ajoutait-il un poil ironique. L’entraîneur voulait néanmoins se projeter déjà sur les deux rencontres à venir, au Rhenus, contre Munich et Khimki. « Il faudra se servir de l’expérience de ce soir lors des deux prochains matches car la victoire du Bayern ne change finalement pas grand chose. Si ce n’est qu’elle nous obligera peut-être à gagner deux matches pour aller au Top 16. On jouera une finale la semaine prochaine ».

Pour Vladimir Golubović, l’un des plus précieux en attaque (14 points à 6 sur 7, 7 rebonds, 17 d’évaluation), le match le plus important, c’est celui qu’il faut gagner samedi à Rouen. « C’est difficile de commenter le match de ce soir avant de l’avoir revu en vidéo. On a bien débuté et on a été solide longtemps. Mais quelques minutes de déconcentration, contre une équipe du Final Four, ne l’oublions pas, ont réduit nos efforts à néant. On va revenir en France et aller à Rouen où on doit impérativement gagner samedi ».

Obradovic : « Strasbourg peut se qualifier »
Obradovic

Jusqu'à la 28e minute, Zeljko Obradovic était inquiet...

Zeljko Obradovic, le coach serbe du Fener, était sans doute aussi motivé que ses joueurs. Et a voulu rendre hommage à la résistance des Strasbourgeois : « Il nous a fallu du temps pour contrer leur attaque mais on les a finalement contenu à moins de 70 points. Ils ont un très bon pourcentage à l’intérieur et on voulait réduire cela. On a vraiment bien joué en défense. Ce fut difficile d’être patient au début du match et on est un peu tombé dans la précipitation. Ce fut bien mieux en seconde période, à l’exception des quatre dernières minutes où nous avons un peu relâché ».

Interrogé sur les chances des Strasbourgeois de se hisser dans le Top 16, le multiple vainqueur de l’Euroleague a donné son avis : « Ils jouent vraiment bien chez eux. Ils ont parfaitement joué contre nous et ils ont remis ça contre le Real Madrid. C’est une équipe qui a du caractère. Tout est possible dans ce groupe. Tout le monde a ses chances et eux en particulier ».

Reste plus qu’à faire…

J.C.F.