Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
SIG_Paris_Levallois_Louis Campbell et Chris Jones
Actualités Douloureux mais... précieux

Douloureux mais... précieux

La SIG a peiné pour battre Paris-Levallois (78-66) en ne se détachant que sur la fin et pour avoir longtemps souffert. Plus en raison de ses propres erreurs que des forces parisiennes. L'essentiel a été fait avant d'aller... à Limoges, mais le collectif reste fragile.

SIG_Paris_Levallois_Paul Lacombe

Paul Lacombe (16pts, 20 d'évaluation) a été bien précieux ce soir pour venir à bout de Paris.

Après une série plutôt difficile – un seul succès lors des quatre derniers matches – la SIG avait à cœur de se ressaisir, sous le regard de Crawford Palmer, en retrouvant son public du Rhenus. Paris-Levallois qui cherche toujours sa cohésion et son rythme de croisière, semblait une proie facile mais on ne peut pas dire non plus que les Strasbourgeois débordent de confiance. L’agressivité des hommes de Collet était toutefois rassurante avec Weems (9pts à 100% 2 interceptions et une passe dans le premier quart) et Howard associés pour faire un vrai chantier. Et comme Fofana était également en vue, la SIG, menée 2-5 (2e’) après avoir manqué trois lancers sur quatre, inversait la tendance pour passer un 14-2 à ses hôtes : 16-7 (7e’). La défense était efficace et Paris à la peine. Si bien qu’à la fin de la première période, avec un joli 9 sur 12 aux tirs, la SIG avait pris les devants (25-14), dominant des Parisiens plutôt maladroits (5 sur 16) et qui n’avaient pu compter que neuf points de suite de Langford.

La machine se grippe

Collet avait pu faire les changements qu’il souhaitait pour faire tourner son effectif et la SIG maintenait la cadence après le premier panier de Beaubois : 31-21 (13e’). Comment la mécanique put-elle alors se dérégler à ce point ? La troisième faute de Matt Howard, qui avait retrouvé son niveau après une période difficile, consécutive à sa longue absence pour blessure, peut-être… Mais surtout un collectif déréglé et une adresse retrouvée pour Jahmar Young et Chris Jones. Toujours est-il qu’en deux temps, trois mouvements, les hommes de Rigaudeau passaient un… 2-16 à des Strasbourgeois médusés : 33-37 (18e’). Et malgré une timide réaction (38-37), ce sont les Parisiens qui menaient à la pause : 38-40. Rodrigue Beaubois, victime d’un coup douloureux sur le tibia, avait dû quitter le terrain deux minutes auparavant, et il ne reviendra plus sur le parquet…

Une défense plus solide

Il fallut l’énergie de Paul Lacombe, l’activité de Leloup, l’adresse de Campbell pour redonner du peps à la SIG : 48-43 (23e’). Surtout, la défense, passée en zone, tenait mieux, perturbait le PL même si, dès la 26e’, Leloup rejoignait le camp bien garni des joueurs à trois fautes (Howard, bien sûr, mais aussi Weems et Fofana). Paris s’accrochait, profitait de nombreux lancers-francs, un exercice où la SIG péchait (53% après 30 minutes) et restait dans le sillage des Alsaciens : 65-59.

 Un dernier quart étrange

La dernière période sera… douloureuse. Au bout de quatre minutes, les deux équipes avaient cumulé un 0 sur 11 invraisemblable et le score n’avait pas évolué. A 2’25’’ du gong, un seul panier avait été marqué, à trois points par Langford pour ramener le PL à 65-63. Ce sera le dernier ! La SIG s’était mis trois petits lancers-francs sous la dent, en tout et pour tout, jusqu’à cette réussite derrière l’arc de Leloup qui sonnait comme une délivrance : 71-63 (38’). Le final sera à sens unique (13-0), Paris (1 sur… 11 dans les dix dernières minutes jusqu'au panier final, au buzzer) avait perdu tous ses repères.

La SIG pouvait souffler, profitant des défaites de Chalon et d’Antibes pour se rapprocher de la Leaders Cup. Mais il faudra s’améliorer encore… surtout mercredi à Limoges !

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG – PARIS-LEVALLOIS 78-66. Rhenus Sport. 5 108 spectateurs. Arbitres : MM. Chambon, Bretagne et Milliot.

Les périodes : 25-14, 13-26 (mi-temps : 38-40), 27-19 (65-59), 13-7.

→ LES STATISTIQUES

→ LES REACTIONS