Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
brad-newley-herbalife-gran-canaria-las-palmas-ec15-photo-gran-canaria
Actualités Eurocup : une poule difficile

Eurocup : une poule difficile

Reversée en Eurocup, comme il y a deux ans, après sa 6e place en Euroleague, la SIG affrontera à partir du 6 janvier trois équipes qualifiées dans le Last32 et non des moindres : Las Palmas (Espagne), Saratov (Russie) et Hapoël Jérusalem (Israël). Elle débutera aux Canaries le 6 janvier à 19h30 (retour le 2 ou le 3 février), accueillera les Russes le 12 ou le 13 janvier (à préciser) avant de se rendre sur les bords de la Volga lors de la 6e et dernière journée (9 ou 10 février). Les Israéliens de Jérusalem figurent au programme des 3e et 4e journées (19 ou 20 janvier à Strasbourg, retour le 26 ou 27).

Premiers de la poule B, celle du Mans, avec deux défaites seulement, à Berlin et Ludwigsbourg, les Espagnols de Gran Canaria Las Palmas sont redoutables. Ils pouvaient encore perdre la première place de leur poule mercredi soir au détriment de Reggio Emilia mais ils sont allés battre les Italiens chez eux (73-78) ! Avec neuf nationalités dans l’équipe, cet ensemble cosmopolite dirigé par le légendaire Aito Garcia Reneses (bientôt 70 ans), mise sur le shooteur australien Brad Newley (photo), le Finlandais Sasu Salin qui avait fait beaucoup de mal à l’équipe de France cet été, des Américains solides, à l’image de Kevin Pangos et trois pivots de très grande taille, le Lituanien Galdikas (2,18), ancien meilleur rebondeur du championnat de Pologne, le Slovène Alen Omic (2,17m) et le Letton Pasecniks (2,16m).

Saratov, deuxième de sa poule, invaincu chez lui, sans individualité notoire, présente cependant la meilleure attaque 94,7pts et la meilleure évaluation (111,8 en moyenne) des 36 équipes en compétition. Enfin Jérusalem, 4e de la poule F avec un bilan équilibré (5 victoires, 5 défaites), présente un quintette américain de choix, l’intérieur Josh Duncan (passé par Pau-Orthez et Bamberg), Tony Gaffney (ex-Telekom Bonn), le meneur Earl Rowland (Artland, Bonn, Crémone, Malaga), MVP de la VTB League avec Riga, Donta Smith et le pivot D’Or Fischer que la SIG a affronté avec Bamberg. Ajoutez-y les légendes locales, Lior Eliyahu (2,07m), pilier de l’équipe nationale, 135 matches d’Euroleague avec le Maccabi et Yotam Halperin, 157 rencontres d'Euroleague avec le Maccabi et Olympiacos, et vous aurez une idée de ce qui attend les Strasbourgeois à partir de janvier !

J.C.F.