Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
IMG_7931
Actualités Martial Bellon invité du Club de la Presse avec Marc Keller

Martial Bellon invité du Club de la Presse avec Marc Keller

Martial Bellon, Président du directoire de la SIG, était l'invité, ce midi, du déjeuner-débat du Club de la presse de Strasbourg, au côté de Marc Keller, Président du Racing Club de Strasbourg Alsace. Le thème : « Public strasbourgeois et enceintes sportives, regards croisés de Martial Bellon, SIG, et Marc Keller, RCS ».

Martial Bellon, président du directoire de la SIG Strasbourg a, avant tout, tenu à mettre en évidence que c’est la première fois de leur histoire, que les deux clubs, SIG et Racing Club de Strasbourg affichent une telle proximité. En effet, les deux dirigeants, qui se voient régulièrement, travaillent dans le même sens : au service de leur territoire. Après un bref rappel des conditions dans lesquelles la reprise du club avait été effectuée en 2010, le président du directoire de la SIG Strasbourg a mis en avant la sérénité et la stabilité retrouvées au niveau de la gouvernance. Martial Bellon a aussi tenu à qualifier les clubs sportifs de haut-niveau d’ « entreprises de spectacle qui proposent des spectacles sportifs » et sa volonté de les voir considérés comme telles par les différents acteurs économiques. Bien que les différences ((budgétaires, au niveau médiatique…) qui séparent les deux disciplines rendent les deux structures incomparables, il y a un point sur lequel les avis convergent. Le business model allemand comme exemple à suivre.

Interrogé sur la place du public strasbourgeois, le président s’est dit entièrement favorable à son implication et a mis en avant l’action de la société « SIG et Territoire », qui compte 600 personnes et qui, a-t-il précisé, « ne dirige pas le club mais qui a un droit de regard sur ce qui est entrepris ». Et d’ajouter, concernant la politique tarifaire, qu’il faut maintenir les tarifs accessibles pour que ce sport reste populaire, tout en développant le secteur VIP qui représente tout de même 50% des recettes.

Selon Martial Bellon, la France est « championne d’Europe en matière de formation et de contrôle financier » mais compte un retard conséquent sur ses infrastructures sportives. C’est le cas du Rhenus qui, bien que dans les normes au niveau national, est largement dépassé quand on le compare aux enceintes européennes. Pour franchir ce cap et aller dans le sens des ambitions affichées : se développer pour pouvoir concurrencer les meilleurs clubs européens, la SIG n’a pas hésité, face au manque de moyens avancés par les pouvoirs publics, à se diriger vers l’autofinancement de ce projet de « nouveau Rhenus ». Le dossier est en cours de finalisation. Marc Keller fait le même constat concernant le milieu du football : "Pour développer un modèle économique stable, les exemples extérieurs montrent que les infrastructures sont déterminantes."

Ainsi, la transformation du business model qui, à l’horizon 2020 devrait permettre à la SIG de hisser son budget à 10 millions d’euros, est une phase nécessaire, voire indispensable, pour être à la hauteur des ambitions du club.

Evoquant le parcours de la SIG en Euroleague, Martial Bellon s’est dit très « fier du parcours de l’équipe » dans ce « groupe de la mort ». De surcroît, les exploits réalisés face au champion d’Europe en titre, le Real Madrid, le Fenerbahçe et son armada de stars, puis l’Etoile Rouge de Belgrade, ont créé un engouement qui, non seulement a de quoi réjouir le président au niveau sportif, mais aussi le conforter dans les orientations prises par le club ces dernières années.