Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG_Paris_levallois_Paul Lacombe
Actualités Paul Lacombe : « La victoire fait beaucoup de bien »

Paul Lacombe : « La victoire fait beaucoup de bien »

Héros de la soirée, Paul Lacombe avait le sourire et était soulagé : « Ça a été un combat. A aucun moment, ils n’ont lâché. Une très belle équipe de Paris. On a bien joué des deux côtés du terrain et je ne m’attendais pas à ça après leurs résultats cette saison. L’écart final ne reflète pas le match. La victoire fait beaucoup de bien. On s’est beaucoup parlé ces derniers jours, on avait des choses à se dire et ça nous a fait du bien. On a montré qu’on était une équipe, on a fait 24 passes et on s’est beaucoup aidé en défense ce qui n’était pas le cas ces derniers temps. On a explosé Monaco, puis Gravelines, aujourd’hui leaders, mais il faut maintenant gagner des matches à l’extérieur. Au Mans, je n’étais pas là, j’ai abandonné l’équipe et je m’en suis beaucoup voulu. A Madrid, j’ai été dans le dur au début, alors j’avais à cœur de faire un bon match. Mais il faut maintenant que je me réveille à l’extérieur et qu’on gagne à Limoges ! Peut-être qu’avec la fin de l’Euroleague, on pourra mieux se concentrer sur le championnat ».

Collet : « L’état d’esprit était meilleur »

Vincent Collet était soulagé du succès : « J’ai trouvé Paris sérieux et pas mal du tout. On a fait une bonne mi-temps, excepté les trois ou quatre minutes d’errements qui leur ont permis de revenir et de passer devant. Il y avait eu de bonnes choses dans l’altruisme et l’effort défensif. Le passage délicat était dû aussi un peu aux fautes qui m’ont obligé à chercher des solutions inhabituelles. On a bien joué en attaque dans le troisième quart temps et bien défendu dans le quatrième. On a davantage joué intérieur et c’est important pour nous. C’est là qu’on les domine avec 19 sur 30 alors qu’eux font 4 sur 17. C’est ce qu’on a subi jeudi à Madrid. Il fallait se remettre parce qu’on avait laissé de la gomme. L’état d’esprit était bien meilleur ce soir et pour nous, c’est essentiel, y compris sur le banc, à l’image de Kyle Weems, cloué par les fautes et qui n’a pas cessé d’encourager ses coéquipiers. Il faut encore gagner un match des deux de la semaine et le plus vite sera le mieux. J’espère retrouver Rodrigue Beaubois, qui a pris un coup sur le tibia, et il faudrait que l’on gagne à nouveau à l’extérieur même si ce n’est pas le meilleur endroit… »

Rigaudeau : « On a fait un ou deux pas en avant »

Antoine Rigaudeau avait un sentiment mitigé : « Ce soir, on a fait un ou deux pas en avant par rapport à ce qu’on avait fait lors des dernières semaines. C’est un point positif mais il nous manque quatre ou cinq minutes dans les jambes et dans la tête pour pouvoir être compétitif. Strasbourg était revanchard après sa défaite en Euroleague et a montré que c’est une équipe qui pouvait jouer le haut de tableau de la ProA. C’est intense, c’est grand, c’est costaud. Quand on a su être patient dans notre jeu, on a fait ce qu’on voulait. On a eu du mal à marquer dans le dernier quart. Strasbourg était plus intense en défense et on n'a pas su provoquer de fautes. On a besoin de trouver ce liant qui nous manque encore sur 40 minutes et sur n’importe quel match. Les joueurs ont fait les efforts pour être dans le match mais on prend cher sur les deux dernières minutes ».