Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
CSP SIG
Actualités Quel beau cadeau !

Quel beau cadeau !

Comme la saison dernière, mais dans un contexte très différent, la SIG s’est imposée à Limoges en saison régulière (64-76). Grâce à une défense retrouvée, elle s’est offert un beau Noël, mettant fin à une série de huit défaites de suite à l’extérieur tout en poussant le champion en titre dans les profondeurs du classement.

basket-proa-csp-strasbourg_2417095

Léo Westermann pris dans la nasse. La défense de la SIG, avec Howard, Golubović (masqué) et Lacombe, a été solidaire... (Photo Centre France)

Limoges, 11e au classement avec davantage de défaites (7) que de victoires (6) jouait plus gros que la SIG mais les Strasbourgeois voulaient mettre fin à cette spirale négative à l’extérieur (huit défaites de rang depuis deux mois, quatre en Euroleague, quatre en ProA). Mais cette fois, la motivation en plus, les Strasbourgeois trouvaient la cible d’entrée avec deux paniers derrière l’arc de Weems et débutaient au mieux : 0-6 (2e’). Westermann et Diawara répliquaient (4-6) mais Campbell (deux fois) et Weems (encore) étaient en feu : 4-15. Un joli 5 sur 5 à 6,75m alors que Limoges était en panne (2 sur 9 aux tirs dont 0 sur 3 à trois points). A l’évaluation, c’est pire encore (22 à -2 !).

La SIG avait pu s’appuyer sur une défense bien articulée mais le temps mort de Philippe Hervé avait fait du bien au CSP qui passait un 8-0 : 12-15 (7e’). Et jusqu’à la fin du quart temps, en dépit des nombreux changements dans les deux camps, le match restait très équilibré : 16-20.

Le réveil de Jérémy Leloup

Will Daniels tentait bien de réveiller Beaublanc d’un dunk féroce sur la tête de Golubović mais la sérénité était strasbourgeoise. Et que dire de l’adresse ! A l’image d’un Jérémy Leloup retrouvé (12 points dans le deuxième quart) qui, avec 15 points à 100% à la pause et 18 d'évaluation, avait déjà battu son record de la saison. En 8’45’’, la SIG ne ratera pas un seul tir et seul un échec de Collins empêchait le carton parfait (12 sur 13). Invraisemblable… Campbell avait aussi été en réussite, Collins avait fait un bon passage et le collectif de la SIG (14 passes à la mi-temps) avait parfaitement trouvé Matt Howard au poste bas. L’écart, longtemps autour de la dizaine de points (18-27, 30-38, 35-45) avait pris de plus amples proportions à la pause : 35-51.

Limoges réagit, la SIG s’endort

Il fallait s’attendre à une réaction limougeaude, elle ne viendra pas de suite. Pendant quelques minutes, les débats s’équilibraient avec deux équipes plutôt maladroites : 39-55 (24e’). Et puis Schaffartzik, après une faute antisportive de Leloup, et Payne, ramenaient le CSP à moins de dix points : 46-55 (27e’). Collet appelait un temps mort pour proposer des solutions car le 2 sur 10 aux tirs était à l’opposé de l’adresse de la première mi-temps. Beaubois en particulier était à la peine en attaque. Et malgré deux paniers près du cercle de Golubović, Limoges était revenu à six petits points à la fin d’un quart temps inquiétant.

Défense retrouvée, succès mérité

Philippe Hervé lançait enfin Ali Traoré, toujours gêné par un genou douloureux, mais la défense de la SIG veillait au grain. Et si pendant un court instant, l’attaque était encore à la peine face à une défense plus agressive, la fluidité revenait plus rapidement chez les Strasbourgeois, avec l’adresse de Leloup et quelques jolis coups de patte d’un Kyle Weems comme on l’aime : 54-67 (36e’). Limoges n’avait marqué qu’un petit point en près de six minutes et la SIG pouvait voir venir. Boungou colo inscrira le premier panier limougeaud de la période à 2’30’’ de la fin et il n’y en aura qu’un second, par Daniels à 20’’ de la fin. Les Strasbourgeois avaient retrouvé leur défense, même si les fautes pleuvaient dur, pour compenser une adresse cette fois moins insolente qu’en première mi-temps. Beaubois avait tout de même eu deux éclairs pour mettre définitivement la tête sous l’eau aux champions de France et redonner le sourire à tout le vestiaire alsacien.

La SIG pourrait bien, dès samedi contre Nancy (18h au Rhenus), valider pour de bon son ticket pour la Leaders Cup…

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

CSP LIMOGES – SIG 64-76. Palais des sports de Beaublanc. Arbitres : MM. Bissang, Antiphon et Kerisit.

Les périodes : 16-20, 19-31 (mi-temps : 35-51), 18-8 (53-59), 11-17.

Les statistiques

Les réactions

Espoirs

Limoges – SIG                        82-80