Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_KhimkiMoscou_0002
Actualités Vincent Collet : « Des regrets, mais aussi fier de ce qu’on a fait »

Vincent Collet : « Des regrets, mais aussi fier de ce qu’on a fait »

Vincent Collet était bien évidemment déçu de l’issue de la rencontre, mais pas forcément des 35 premières minutes. « On a fait un grand match avec en particulier l’effort défensif qu’on attendait, à l’unisson, avec de la générosité. C’est dommage que nous n’ayons pas pu terminer… Le fil rouge du match, c’est le rebond qui nous a coûté très cher. On a été écrasé au rebond avec Honeycutt notamment qui a pris plus de rebonds offensifs que toute notre équipe. Les quatre balles perdues à quatre minutes de la fin et le panier à huit mètres de Shved ont fait le reste. La messe était dite. On a des regrets, bien sûr, mais je suis aussi fier de ce qu’on a fait. C’est hélas une nouvelle démonstration éclatante qu’en Euroleague, le match dure 40 minutes, pas 36… Sur la fin, on bougeait moins bien, les effets de la fatigue sans doute, mais c’est rageant. Le Real a gagné avec autorité au Bayern et c’eut de toute façon été difficile de se qualifier. Il reste une toute petite chance mais ce sont des mathématiques. Pas sûr, que le basket ce soit toujours des mathématiques… »

Campbell : « On a manqué de constance sur 40 minutes »

Pour Louis Campbell, le capitaine, « les trois premiers quarts temps ont été très bons. C’est difficile pour une jeune équipe comme nous de rester concentré durant tout le match. On a été dominé au rebond et on a manqué de constance sur 40 minutes. On a laissé échapper le match dans les cinq dernières minutes en commettant trop d’erreurs. Parfois on montre qu’on peut jouer à un très haut niveau quand tout nous réussit, mais d’autres fois, notre manque d’expérience nous a coûté cher. Nous ne sommes pas éliminés mais ce sera très difficile. Des choses incroyables peuvent se passer en basket et on ne sait jamais. On ne peut contrôler que notre propre résultat, pas celui du Bayern à Belgrade. Mais il faut d’abord que nous nous concentrions sur le match de ProA au Mans, lundi. Après, on verra ce qui se passe mais le Real ne peut pas perdre sous peine d’être éliminé… »

Rimas Kurtinaitis, le coach lituanien de Khimki, était bien sûr content de la qualification : « Je suis très heureux que nous ayons gagné parce que je sais combien c’est difficile de jouer ici à Strasbourg où Fenerbahçe et Madrid ont perdu. Nous étions prêts pour cette difficulté. On a bien joué et sur la fin, on a su prendre quelques points d’avance qui nous ont permis de nous qualifier pour le Top 16 ».